www.handzone.net
www.handzone.net
A la folie, comme d’habitude ?
France/Pro D2

Présentation de la 1° Journée de D2M.
 Après un été presque calme, une intersaison qui n’aura connu exceptionnellement aucune fâcherie administrativo-financière - si ce n’est la réintégration pour la 2ème année consécutive d’Angers, suite à la disparition de St Cyr -, la D2 M, pardon la Pro D2 repart de plus belle.

De plus belle car la bagarre pour la montée en LNH s’annonce particulièrement féroce et le championnat encore plus disputé. A cause ou grâce – l’avenir le dira – à un petit rajout de suspense et de matches pour désigner les 2 heureux élus accédant à la D1. Derrière le champion de France, le 1er à l’issue des 26 journées de la saison régulière, il y aura barrage, des play-off qui enverront le meilleur des 4 poursuivants du champion en LNH. Autant dire qu’une place dans le quintette va valoir très cher et nombreuses sont les équipes à pouvoir y prétendre.

Car peut être plus que jamais, la compétition s’annonce indécise. Certes il y a quand même quelques gros, gros budget et grandes ambitions, mais comme d’hab’ en D2, personne ne peut être véritablement affublé du titre de favori absolu. Cependant, quelques uns semblent mieux placés pour tenter de jouer le haut de tableau (remarquez les précautions de langage, inhérentes à la nature même de la D2…) à commencer par Dijon, l’unique relégué de LNH. L’allégement de l’effectif ne devrait pas trop contrarier la possible domination du groupe mené par Denis Lathoud, l’expérience du plus haut niveau étant un atout important. Constamment à la bagarre les deux saisons passées en D1, Dijon ne sera pas dépaysé dans ce championnat sans pitié pour les mous en combattivité.
Derrière ce favori logique, eu égard à son statut d’ex pensionnaire de LNH, nombreux sont ceux pouvant prétendre à la montée. Certains affichent ouvertement cette ambition, comme Aix en Provence, Nancy et Mulhouse. Fort recruteur cet été, le PAUC fait figure de très solide outsider. Julien Segond le serial buteur revenu de Valence, Oslak et Becirovic, deux arrières slovènes à forte culture handballistique, Marche, Romero et Thobie, 3 jeunes joueurs (20, 22 et 23 ans) déjà aguerris au haut niveau, ajoutés aux Amate, Vially, Yahia, Hamad, Clemençon ou encore Illes et Cappelle, tout ça devrait donner quelque chose de très sérieux sur le 40x20.

Sans faire de folies cet été, conservant des ossatures collectives qui ont fait leurs preuves la saison passée (3ème et 6ème), Mulhouse et Nancy sont deux candidats évidents au haut de tableau. Alsaciens et Lorrains misent donc sur une certaine stabilité, avec un renforcement de la base arrière côté MHSA. Chauvin, Alfred et Lukic sont appelés à envoyer encore un peu plus de lourd, en plus des Boillaud, Cherrier, Martin et Ighirri… Cà promet côté artillerie en jeu placé, même si d’aucuns regretteront le départ de David Schneider, l’emblématique joueur de l’ASCA Wittelsheim - le club Sud Alsacien où tout a commencé -, non retenu dans l’effectif. Côté Nancéien, les remplacements poste pour poste d’Auger par deux jeunes gardiens, Pierre Andry et Vincent Lagrange, et de Ragot par son « jumeau buteur » Senjin Kratovic (les deux ont marqué 150 buts la saison passée) devraient assurer une continuité dans le jeu des hommes de Thierry Thoni.

Derrière ces quatre là, derrière et sans doute avec, c’est la bouteille à l’encre. De Billère le plus ancien pensionnaire de D2 et sa citadelle du sporting d’Este, à Chartres Mainvilliers le petit nouveau qui a tout d’un grand, en passant par Saintes aux ambitions affirmées de play-off, Besançon et son « fighting spirit », Semur aux envies de s’installer dans l’Elite, Pontault, Nanterre, Massy, le trio parisien  au recrutement  des plus judicieux, Vernon et sa pléiade de joueurs habitués aux joutes de haut niveau et Angers, à nouveau rattrapé in extremis pour se remettre dans la peau d’un favori ou a minima d’un maintenu tranquille, oui tout ça nous promet une superbe saison d’un championnat qui vérifiera à coup sûr son titre de plus fou du monde !

************

Et cette première journée ? Le moins que l’on puisse dire est que ça commence fort ! Tous les favoris de début de championnat sont déjà en danger. En allant à Vernon, Nancy va savoir tout de suite où en sont ses prétentions de podium. Largement renouvelé avec 7 arrivées pour 5 départs, le SMV nouveau a gagné en densité ce qu’il a (peut être) perdu en expérience. Cà ne sera pas simple d’aller défier les hommes de Delaporte dans leur antre du Grévarin et Nancy pourrait bien le vérifier à ses dépens. Thierry Thoni devrait s’appuyer sur un collectif bien rôdé, la relative stabilité de l’effectif ayant sans aucun doute permis de gagner du temps en préparation. Cette connaissance du groupe peut être un atout déterminant à l’heure d’affronter un SMV peut être pas tout à fait prêt.
Dijon, favori de par son statut d’ex pensionnaire de LNH va recevoir une équipe de Saintes qui a belle allure. Avec Labane en patron de défense, l’USS a les moyens de faire un peu mieux de ce côté-là, ce qui ne devrait pas être difficile au vu de la 11ème place récoltée au top défense de la saison passée. Privé pour quelques semaines de l’un de ses buteurs patentés, Yohan Kiangebeni (fracture d’un métatarse en match de préparation), Saintes aura sans doute pas mal de difficultés pour contrarier une équipe bourguignonne certes quantitativement diminuée mais qualitativement riche. Et ce ne sont pas les nombreuses défaites en préparation qui devraient empêcher le groupe de Denis Lathoud d’imposer sa loi à domicile. Rien de mieux que la compétition pour trouver ses marques.
Est ce facile de visiter un promu ? Logiquement oui, surtout quand on est un prétendant à la montée… Mais pour Aix en Provence, se rendre à Chartres-Mainvilliers ne devrait pas être une sinécure. Invaincu en Nationale 1, Chartres n’est pas un promu ordinaire. Et le recrutement ciblé de l’intersaison devrait apporter le petit plus nécessaire pour aborder la D2 comme il faut. Pour autant, entrer en D2 avec Aix en Provence comme adversaire n’est pas un cadeau, l’objectif de montée des aixois passant obligatoirement par un sans faute contre les présumés petits…
L’autre promu a un match a priori plus simple. Massy reçoit Angers, le vrai faux promu… Repêché à la faveur de l’effet cascade après la disparition de St Cyr, le club noyangevin repart pour une nouvelle saison en D2. Une année qu’on espère moins chaotique, voire plus souriante après la grosse déprime de la saison passée… Comme remède à ce blues, le club a presque fait un échange standard de l’équipe. 10 départs et 7 arrivées, dont David Peneau en coach et une armada de joueurs ayant largement goûté au haut niveau (Klimek, Baran, Nikolic, Buchta). Reste à voir si la sauce peut prendre d’entrée, et dans l’affirmative, Massy pourrait bien le constater à ses dépens.
Avec Billère-Mulhouse, on fait d’entrée dans le classique D2. Un beau gros match en perspective entre Billère, « l’ancêtre » de la D2 (13ème saison !) et Mulhouse, un sérieux prétendant à la montée. Billère, c’est un petit Poucet au tempérament d’ogre. Pas question de laisser quiconque venir « bouffer dans sa gamelle »… Les Alsaciens (privés de Chauvin et Boillaud blessés et de Cherrier, suspendu) sont prévenus, et pas qu’eux, tout le monde sait que la citadelle béarnaise n’est pas du genre à céder sans combattre. Voilà qui devrait donner un beau match d’hommes.
Pontault-Semur et Nanterre-Besançon, les deux derniers matches de cette première journée s’annoncent indécis. Indécis si Bourguignons et Franc Comtois ont réussi à régler le problème qui les a minés la saison passée, les matches à l’extérieur… Avec 1 nul et 1 victoire pour les bisontins et un nul pour les auxois, inutile de chercher la raison à une saison compliquée. Qui veut voyager loin en D2 doit bien voyager et c’est avec ce précepte que Besançon et Semur devront s’appliquer à soigner leurs déplacements. Pontault et Nanterre n’ayant pas été très fringants à domicile, on peut penser que ces deux joutes entre chercheurs de maintien seront équilibrées. Et certainement très disputées !

DIJON BOURGOGNE H.B. - SAINTES US

Pronostic : Dijon

Lieu :
Jean-Michel Geoffroy
17, rue Léon Mauris 21000 DIJON
Date :
Le 09/09/2011 20h00
Arbitres :
CHRISTMANN DAVID
KLEIN FREDERIC

*****************************

ES NANTERRE HANDBALL 92 - ES BESANCON MASCULINE

Pronostic : Nanterre

Lieu :
MONT VALERIEN
10/22, rue de Suresnes 92000 NANTERRE
Date :
Le 09/09/2011 20h45
Arbitres :
BLANCHET DAMIEN
GUIRAO FREDERIC

*****************************

UMS PONTAULT-COMBAULT HANDBALL - H.B.C. SEMUR-EN-AUXOIS

Pronostic : Pontault

Lieu :
ROGER BOISRAME
AVENUE CHARLES ROUXEL 77340 PONTAULT COMBAULT
Date :
Le 10/09/2011 20h30
Arbitres :
CARMAUX DIDIER
CARMAUX THIERRY

*****************************

BILLERE HANDBALL - MULHOUSE HANDBALL SUD ALSACE

Pronostic : Billère ou nul

Lieu :
Sporting d'Este
17 rue Saint John Perse 64140 BILLERE
Date :
Le 09/09/2011 20h30
Arbitres :
BOUDHIR NAOUFEL
CHIARONI FRÉDÉRIC

*****************************

SMV VERNON SAINT MARCEL - GRAND NANCY ASPTT HB

Pronostic : Vernon

Lieu :
GREVARIN
20 RUE DU GREVARIN 27200 VERNON
Date :
Le 10/09/2011 20h30
Arbitres :
ANICET JEAN-PATRICK
FERRANDIER FREDERIC

*****************************

MAINVILLIERS-CHARTRES HANDBALL - PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL

Pronostic : Pays d'Aix

Lieu :
Halle des Sports Jean Cochet
1Rue Jean Monnet 28000 CHARTRES
Date :
Le 10/09/2011 20h45
Arbitres :
RIEU LOIC
RIEU VINCENT

*****************************

MASSY HB ESSONNE - ANGERS NOYANT HBC

Pronostic : Angers

Lieu :
COS Pierre de Coubertin
Avenue du Noyer Lambert 91300 MASSY
Date :
Le 10/09/2011 20h30
Arbitres :
BLANCHET DAMIEN
GUIRAO FREDERIC

 
plus sur www.handzone.net
Pour plus d'information sur ces joueurs et ces équipes de handball, rendez-vous sur www.handzone.net
Get all the stats, teams and players profiles, box scores... on www.handzone.net.
[query http://www.handzone.net:80/actus/A+la+folie,+comme+d%EF%BF%BDhabitude+?-hzid55842.html | id 55842 | Date 0/0 | position 0]