mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir

http://www.handzone.net/upload/rgo2014/logorgo180.jpg

Conférence : Intervention de Thierry Anti et  Gregory Cojean. Staff technique de Nantes

Passé, Construction, et avenir du H.


Constats de cette saison :


Des points positifs :

 Gros engouement au niveau du public. Avec la plus grosse influence de la LNH en moyenne sur la saison.100000 entrées et 1500 abonnés.

Cette année on a été beaucoup diffusé, on a acquis une notoriété

http://www.handzone.net/upload/rgo2014/conf_ant32.jpg

L’histoire du HBC Nantes : Par Greg Cojean et Thierry Anti

Il y a eu au départ de l’histoire : l’échec de  la montée en D1, (années 90) et ensuite  le club est descendu en Nationale 3.

Avec une génération de joueurs  (Greg en faisait partie) : (77/78/79) : On a remonté tous les échelons.

En 1998/ 99 : Nantes est en  N2. Il y reste deux ans, puis accède à la N1 : N1 : 5 ans. En 2008/2009, c’est la montée en D2. Le club reste trois ans dans l’antichambre de l’élite et  D2, puis c’est la D1, la LNH.

Et cette arrivée au plus haut niveau s’est faite avec les dirigeants de l’époque de la descente, qui ont rebondi sur l’échec pour mieux réussir. Pour arriver en 2008 en D2.Ce groupe de dirigeants  a remonté toutes les étapes avec ces joueurs, au départ de l’aventure.

Greg Cojean : « Je suis arrivé en 2005, on avait un budget de 430000 euros. Puis en  D2 : 578000 euros. Et l’année de la LNH : puis 1.1 M Euros.

http://www.handzone.net/upload/rgo2014/conf_anti1.jpg

On a changé de salle, et on a délogé le basket du Palais des Sports de Beaulieu. On est  passé de 1500 places à 5000. On a commencé à faire payer les spectateurs. Au début la place était à 1 € ! Les gens, les handballeurs n’avaient pas l’habitude de payer.

Puis les matches  se jouaient à guichets fermés. Le public pouvait monter à 3000, dans une salle de 1500 places ! Maintenant, tout le monde paye et on rempli le Palais des Sports !

La force du club a été de garder les anciens et les bénévoles sont des anciens joueurs.

2010/2011. Montée en LNH        .

185 partenaires. 700 VIP. Il a fallu inverser les données avec un coté très novateur, et ça c’est la force des clubs qui n’ont pas des histoires fortes. Ils ont toujours été partants  pour des choses nouvelles. Pas comme certains clubs historiques, tels Ivry, Nîmes, parfois moins prompts à se moderniser, changer.

Le VIP : C’est une salle annexe qui sert de salon. 200% d’augmentation du chiffre d’affaires depuis trois ans.

 2009/10 : 400.000 et 1M5 en 2014 !

Et le club est arrivé à inverser Inversion  la courbe (60%/ 40%) public/ Privé

Les matches en semaine, ont été favorisés. Il ya de nouveaux produits, animations, séminaires motivations.

C’est la 3ème année du club entreprise qui se réunit trois fois par semaine.

En peu de temps le club est devenu européen. C’est la quatrième  année ou le club finit dans le TOP 4  et avec plus de points à chaque fois. Le championnat est fort mais il manque le niveau Final Four de la ligue des Champions

On veut toujours faire plus et essayer malgré l’augmentation du niveau de jeu.

En 2012/2013 : Premier final Four EHF, organisé la saison dernière c’était exceptionnel. Et très suivi.

Objectifs réguliers :

-Etre dans le TOP 4

-Se qualifier en coupe d’Europe

-Remporter un titre.

-Le centre de formation, et son intégration  dans le club.

Par Thierry Anti : Fonctionnement du club : Le club fonctionne un peu différemment des autres.

IL y a un président, (Pelletier) un conseiller du président, l’entraîneur, Thierry Anti et le responsable du centre, Greg. On n’a pas de manager. On fonctionne à 4.

Le staff de l’équipe LNH : Greg, un préparateur physique, (qui entraîne ailleurs). Et moi.

Staff médical, j’ai insisté la dessus. On a un docteur que je rencontre tous les mercredis. Et deux jeunes kinés qui grandissent avec le club et sont toujours présents à tour de rôle. O a un meilleur staff médical que ce que nous avions eu.

http://www.handzone.net/upload/rgo2014/conference_anti_2.jpg

On a toujours eu des salariés. le H a  toujours cherché à structurer. 250 licenciés. 4 Millions d’euros

2009 : 2 salariés sportifs et un mi temps secrétaires.

2014 :7 salariés administratifs. 6 au niveau technique (Dont 3 au secteur jeune). (Club masculin.)

Educateurs, commerciaux (2), billetterie(2), un master qui va être embauché ! , secrétariat.

Greg : « C’est toujours l’équipe qui a passée une marche et le club a essayé de suivre et investir dans le structurel et il y a toujours eu un recrutement depuis que je suis arrivé (2005). « 

Réunion tous les lundis, en dehors d’un coordonnateur. On se réparti le travail de la semaine.

AVENIR : CHANGEMENT, depuis 60 ans, on change et on passe en société et non plus en association. On est à un tournant.

Greg :

 « On a eu une politique de billetterie très importante et on essayé de faire payer les gens car beaucoup de personnes dont les handballeurs ne voulaient pas payer »

« Une politique de bénévoles, ils sont une centaine et parfois deux fois par semaine pour tenir les stands, monter, démonter. Un ancien président du club, pilote et manage les bénévoles. (T.Pechard)

«  Une politique au niveau du sponsoring, un ancien bénévole, retraité, chef d’entreprise qui booste tout et manage les deux salariés. »

En 2009, l’arrivée de Thierry a été d’amener sur le plan sportif, le réseau, son image, politique nationale. Il nous fait passer un cap vers le monde pro.

Cette arrivée et celle du chef d’entreprise ont été les points forts de cette ascension.

On cherche de la place pour nos spectateurs et à innover :

NANTES/ PSG : Hall d’exposition (9000 places) 5 salons VIP. L’an prochain on jouera en travers et on sera à 11000 places.


http://www.handzone.net/upload/rgo2014/conf_anti2.jpg

Le centre de formation :

Thierry : « J’ai connu des centres et celui de Nantes est vraiment un centre qui fonctionne très, tés bien »

Greg : « J’ai été recruté en 2005, D2/ N3 pour monter le centre. Pour anticiper la montée en LNH ! »

Objectifs à partir de 2014/15 :

TOP 3/ Ligue des champions, un titre.

Former des joueurs de haut niveau et créer une identité H à travers la formation

On n’est parti de rien, et on a développé le staff.

« Il y a moi, thierry Anti, le préparateur et une adjointe qui gère aussi la n3. Jerome Champenois gère la partie administrative et quelqu’un gère le scolaire.

On a aussi une personne qui gère le réseau d’enseignants. Et le suivi scolaire. Ce qui me décharge.

On a pris un nutritionniste et je me suis battu pour ca ! Et j’ai été entendu.

ON avait un joueur, Nicolas Tournat : qui avait de l’embonpoint et beaucoup de masse grasse. Il a perdu 3 k et pris 5 de muscle ! Vous avez vu ses progrès.

OBJECTIFS CLUB : 1/3, (Français) 1/3 (Etrangers) 1/3. (Formés)

Recherche de qualité.

On veut former pour nous et pas pour d’autres clubs. Recrutement tend vers 6 joueurs. On veut le moins de déchets possible.

(On aurait du garder Louis Roche………..on a fait des choix)

Particularité, voulu par Thierry Anti :

Proximité de l’équipe pro, lieu, horaires, staff et contenus) 18H30/20H après la D1. Même salle de muscu. Promiscuité énorme de l’équipe première. On part en stage ensemble, en début de saison. Ils connaissent les joueurs de la LNH, comme leurs partenaires.

Identité de jeu et de formation :

Des joueurs qui défendent, combatif, piégeur, se projettent vers l’avant et cherchent à mettre de la continuité dans le jeu. Collectif, créatif, et rigoureux.

On a un PB de détection dans la région, de HN, le pôle est loin. On a du mérite !

On a essayé de rayonner dans l’Ouest. On commence même à aller vers la Bretagne. On a pris un bon joueur (Lanester).L’Aquitaine, le Poitou……..On fonctionne en staff, on se réunit régulièrement. On se partage, on parle contenu et planification.

Fonctionnement à deux, Thierry/ Greg :

Greg a une grande autonomie dans sa construction de séance.

Pour moi, l’adjoint, c’est un collaborateur………. Il aime animer, je dois encore plus déléguer et me mettre à l’extérieur. FINAL FOUR EHF : « Plus la finale approchait, moins je laissais Greg faire de séance ! Inconscient. Greg me l’a dit. »

On doit toujours trouver le juste milieu. Rarement, je le mets à l’écart. C’est une évolution nécessaire ! Le HB pro, multiplie les compétences, les énergies. Mais sans interférences et il faut être un peu sur la même longueur d’onde.

Le coach principal doit gérer le staff médical, le préparateur physique, les agents, les journalistes……..de plus en plus de choses à gérer et il doit donc travailler en staff.

On se voit aussi avec Nadège, la coach de la N3 et des équipes de jeunes. On reste en contact avec le secteur associatif.

Il faut toujours se poser des questions.

L’avenir :

*      Le passage en société, pas simple, chacun doit trouver sa place et évoluer vers plus de professionnalisme.

*      Le palais des sports va être réaménagé et donc fermée pendant deux ans. Et on aura une petite salle de 3700 en attendant. On devra se réinstaller ailleurs.

On a refusé cette année de faire un dossier pour la ligue des Champions, on aurait eu les structures MAIS, on sera juste pour y aller au niveau sportif. Un club en LDC et ensuite en fonction de l’attractivité, public, finances.

Mais notre objectif est d’y aller. Mais alors que nous aurons moins de place, il faut être prudent.

On va voir chaque année le Final Four : C’est la plus grosse compétition : 2M d’euros, le final Four….On obtenu d’y aller avec le président, le conseiller, Greg et moi.

On doit anticiper si on fait des résultats moins bons. On pensait souffrir avec le retour du foot et la la H a su faire sa place. Les commerciaux ont eu un peu peur. Mais les partenaires sont restés même à une moindre mesure.

A certains moments j’ai géré car il ne fallait pas redescendre en dessous du TOP  4. Notre progression a été ultra rapide et les gens ne se rendent pas compte. Oui, on peut faire une crise de croissance.

Centre de Formation et les études: On a de plus en plus de jeunes qui ne veulent être que HB de haut niveau avec un rapport aux études compliqués. Ils n savent pas travailler. On a des difficultés. On essaie qu’ils sont plus armés pour la vie, mais c’est compliqué ! ¼ qui font coïncider les deux projets. Les parents laissent parfois tomber.

C’est normal d’être de plus en plus, exigeant avec la PRO D2, car cela va éviter à des clubs de se mettre dans des situations impossibles. Les clubs doivent être costauds pour la D2 (2016.LNH)

 http://www.handzone.net/upload/rgo2014/conference_anti_1.jpg

Catherine TACHDJIAN et Jean-Philippe OMER

Partager
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités