mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir


Pendant toute la durée du Mondial, Nicolas Cochery nous livrera ses réflexions, étonnements, coups de cœur ou de gueule sur la compétition et sa périphérie. Ancien joueur international à 25 reprises, commentateur et consultant à Eurosport, Sport + Et Canal +, il nous fera le plaisir d’offrir sa plume sur un ton décalé et réjouissant pendant les 20 jours de compétitions.


Première chronique :
Il parait que le climat se réchauffe.

Depuis le début de cette année 2017, je ne suis pas persuadé que le thermomètre ait dépassé le zéro, du moins pour les petits veinards du nord de la Loire. Pas moyen de se balader en ville sans voir une affiche avec un handballeur dans une Renault (Lire la suite...)

Deuxième chronique :
L’ADN
Si on enlève les grabataires, les prématurés et les migrants, 1% des français ont théoriquement l’opportunité d’aller voir un match de ce mondial. On le sait, c’est la troisième fois que notre pays l’organise
.

Troisième chronique :
La pédagogie du projet
J’aimerais tant rassurer mes parents et pouvoir leur dire que ce soir je ferai quelques infidélités au Mondial pour choisir mon futur champion, le candidat pour lequel je voterai dans quelques semaines
.

Quatrième chronique :
Son seul défaut, c’est son compagnon
Vendredi 13 : J’ai honte de ce que j’ai fait ce soir-là, ne pas regarder la Norvège se défaire difficilement de cette jeune équipe de Pologne. Ma conscience professionnelle n’a pas fait le poids devant celle du citoyen engagé que je suis.

Cinquième chronique :
Le mur de Berlin - 9 novembre 1989.

Cette date marque la chute du mur de Berlin, un des symboles les plus forts du XXe siècle, qui pourtant n’en manque pas. Certains maçons, pourtant pas spécialement portugais, ont décidé de relever le défi, et de faire mieux au XXIe. Le mur de séparation de Jérusalem, à ne pas confondre avec son lointain cousin des Lamentations, atteint la taille respectable de 8 mètres, contre seulement 3m60 pour le germanique. On verra si Donald, le nouveau résident de la Maison Blanche fait mieux entre les USA et le Mexique.

Sixième chronique
Le dernier carré

Ce n’est pas cette victoire 26 / 25 contre la Pologne qui risque d’inverser la tendance qui se dégage depuis le début de ce Mondial.


Septième chronique
Les stats
Elles sont les reines des sports US. Moyennes de yards parcourus, triples-doubles, home-runs… Une manière plus anglo-saxonne ou pragmatique de voir les choses, à tel point que du boulot de journaliste à la discussion de comptoir, il est impossible d’ignorer ces chiffres pour qui veut évoquer ce qui se passe outre-Atlantique.

Huitième chronique
Aux antipodes

C’est marrant les antipodes. Imaginez-vous sur la plage, à Saint-Jean de Monts ou ailleurs, au moment précis où vous allez sombrer dans cette sieste tant espérée.


Neuvième chronique
Le Cid
Depuis la fin des phases de poules, et jusqu’à ce dernier dimanche de janvier, beaucoup de grands amateurs de handball vont se bousculer aux micros de TF1 et BEIN. On se rappelle du match d’ouverture que les présidents Hollande et Delplanque ont vu côte à côte, comme des vieux potes. Dans quelques semaines, François aura du temps libre, on peut lui trouver un job à la FFHB. Mais attention, un vrai, pas un emploi fictif. De nos jours, il faut se méfier.


Dixième chronique
Soyons fous

L’heure du bilan a sonné, et comme à la fin de toute foire, on est censé compter les bouses. Et dans ce Mondial 2017, il faut bien dire qu’on a du mal à en trouver la moindre. La copie est parfaite, et si on doit de temps en temps mettre un 20/20, c’est bien là qu’il faut le faire.



Retrouvez Nicolas Cochery sur son Blog

Partager
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités