mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Danemark: Jeunes mais Talentueuses !
Danemark: Jeunes mais Talentueuses !
26 Juillet 2008 | International > Jeux Olympiques
Petite finale pour ce second match qui voit s’opposer Danoises et Suédoises.
Les suédoises se présentent dans la même composition que la veille, alors que Ann Grete Norgaard a laissé sa place à  Malene Dalgaard côté Danois. Louise Mortensen, sorti sur blessure hier, est bien présente sur la feuille de match fourni par Jan Pytclik.

L’entame de la rencontre est rythmée, mais peu prolifique 2-2 (5em). Les minutes défilent, il y a toujours autant d’intensité, toutefois le tableau d’affichage peine à décoller 4-4 (10em)
Les partenaires de Lene Lund-Nielsen optent pour une défense 1-5 décalée, sur la gauche, avec Louise Mortensen avancée, afin de perturber les relations avec Linnea Torstenson.
Aucune des deux formations ne souhaitent prendre la direction des opérations 7-7 (14em)
Malene Dalgaard donne trois buts d’avance à son équipe, plus gros écart depuis le début de la rencontre 10-7.
Cette défense décalée perturbe énormément l’attaque suédoise, qui se fait punir en contres et autres montées offensives 12-7 (22em).



Onze minutes sans inscrire le moindre but, c’est long, alors Therese Helgesson
décide de stopper l’hémorragie 13-8 (26em).
Les suédoises n’y sont pas. Stériles en attaque, elles subissent le jeu rapide des locales. Pour couronner le tout Johanna Wiberg quitte temporairement ses coéquipières, pour cause d'exclusion.
Il est temps que la pause intervienne. C’est chose faite sur la marque de 16-9 pour les rouges.
La messe serait elle dite ?

On serait tenté de le croire, car le retour des vestiaires n’apporte pas beaucoup d’éléments en faveur d’un retournement de situation. Jan Pytclik adopte la même tactique défensive et les joueuses de Ulf Schefvert ne trouvent toujours pas la clé du coffre fort danois.
Il faut une exclusion de Louise Mortensen pour que les jaunes retrouvent le chemin des filets par Annika Wiel Freden 18-12.



Un tir surpuissant de Linnea Torstenson sur le montant a suffit pour que la 1-5 danoise se mue en individuelle stricte.
Ce choix donne raison à Jan Pytlick puisque cette même Linnea Torstenson ramène son équipe à quatre unités 19-15.
Maibritt Kviesgaard est obligée de quitter prématurément ses partenaires, son arcade sourcilière n’a pas résisté au choc avec Matilda Boson.

Après cette légère alerte, les dames de Copenhague gardent leurs homologues suédoises à bonne distance 24-18 (50em)
Elles doivent cependant rester sur leurs gardes, car une plus grande agressivité défensive, allié à un jeu sur grand espace plus efficace fait qu’à cinq minutes de la fin, il n’y plus que deux petits buts d’avance dans l’escarcelle danoise.
Pire, Jan Pytclik est contraint de prendre son temps mort, lorsque le tableau affiche 25-24.
La pression serait elle trop forte pour cette jeune équipe ?
Toujours est il qu’on est à égalité 25-25, alors qu il reste une minute à jouer. L’ambiance monte, la salle pousse ses favorites.
Échec  au tir de Gitte Aaen. Sur la montée offensive qui suit la Suède prend une option sur la victoire par l’intermédiaire de Johanna Ahlm. Engagement rapide et Gitte Aaen se présente de nouveau face à Madeleine Grundstrom. Elle subit une faute qui lui permet d’obtenir le penalty de la survie. En effet le temps réglementaire est écoulé et Louise Mortensen se présente en bonne capitaine, pour arracher la prolongation.
La salle exulte, elle aura droit à deux fois cinq minutes supplémentaire 27-27.



Alors que dans la Roskilde Hallerne, le mercure atteint des sommets, la rencontre devient totalement folle.  Jan Pytclik met de l’expèrience sur le terrain avec Lene Lund-Nielsen,  qui a été spectatrice une heure durant sur le banc danois.
Matilda Boson fait un premier break 27-29 (62em) mais Berit Kristensen lui donne la réplique par deux fois 29-29 (63em)
Le banc suédois ne trouve pas mieux de contester à ce moment crucial, les hommes en noir. Son équipe finira ces cinq premières minutes de la prolongation en infériorité numérique, durant lesquelles elle encaissera deux décalages de Gitte Aaen et  Kristina Bille 31-29 (65em)

La partie reprend par un show de  Johanna Ahlm, qui marque par deux fois et ramène la marque à 31-31.
Elle donne même l’avantage suite à un penalty obtenu par Therese Helgesson 31-32.
Les affaires sont plutôt bien engagées pour la Suède, d’autant que Trine Troelsen manque l’immanquable et donne une balle de match à deux minutes du gong, à ses adversaires du jour.
Mais Matilda Boson se heurte à Bente Andersen, la portière danoise et sur la contre attaque Gitte Aaen égalise. Il reste alors quarante secondes au tableau.
La dernière possession est suédoise. C’est Matilda Boson sur son aile, qui trouve la faille et bat une dernière fois une valeureuse formation danoise  32-33.



Le Danemark s’incline donc avec les honneurs, par la plus petite marge. Si le match contre la Hongrie avait mit en lumière le manque d’expérience de cette jeune formation danoise. Celui d‘aujourd‘hui  a révélé tout le potentiel des partenaires de Karin Mortensen. Il faudra très certainement compter avec le Danemark dans les années à venir.   Patience…ce n’est qu’une question de temps !  
   
 

A Roskilde (DK), Roskilde Hallerne
Le 26 Juillet 2008 à 14H00
Danemark-Suède: 32-33 ap (27-27) (Mi-temps: 16-9)
1800 Spectateurs


La marque

Danemark:
Bonde 2, Kviesgaard 2, Mortensen 4, Dalgaard 3, Aaen 4, K.Kristensen 5, Bille 1, Troelsen 5, B.Kristensen 5, Krogshede 1

Suède:
Boson 2, Holmgren 4, Helgesson 3, Wiel Freden 7, Toveby 4, Utkovic 1, Ahlm 9, Torstenson 3
 
Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités