mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Les jeux sont faits !
Les jeux sont faits !
17 Mai 2009 | France > Pro D2

Résumé de la 24° Journée de D2M.
 Cesson en allant s'imposer de main de maître à St Cyr et Dijon en dominant largement Nancy son dernier concurrent ont acquis sportivement le droit de jouer en LNH la saison prochaine. Il faudra franchir d'autres épreuves dans les semaines à venir - notamment le casse tête du bouclage d'un budget taille LNH - pour définitivement concrétiser cette montée. Mais nonobstant les écueils qui pourraient se dresser sur le chemin menant vers le paradis du handball, il serait bien injuste de priver de dessert l'un ou l'autre des deux heureux élus tant ils y auront mis du coeur pour se l'offrir. Cesson flirtait depuis longtemps avec cette D1, une attirance viscérale plus qu'un amour transi pour des irréductibles qui n'auront jamais sacrifié leur âme pour séduire cette beauté longtemps inaccessible... La plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu'elle a et les bretons à force de courage, d'entêtement, d'envie et d'amour pour le jeu auront su conquérir le coeur de la belle "Hélène H" et plus largement de tout le petit monde du plus titré des sports collectifs. La Bretagne au plus haut niveau du handball - je vous épargnerai l'éternel débat sur la place de Nantes en Bretagne ou pas... -, c'est l'aboutissement d'une logique imparable. Venez donc goûter à la ferveur pour la petite balle pégueuse au détour d'un match de village à Plabennec, Plomodiern, Paimpol, Lanester ou encore St Méen le Grand. Vous y verrez ce qui a fait de l'OC Cesson et de ses irréductibles joueurs et dirigeants le club que tout le monde avait envie de voir au sommet. Alors, c'est fait, Cesson jouera en LNH l'année prochaine, Dijon aussi. Pas St Cyr, battu à la loyale par les bretons, ni Nancy, submergé par la force tranquille de l'ogre bourguignon. Les deux grands battus du jour se retrouveront en D2 pour des aventures qu'on leur souhaite heureuses parce qu'ils le valent bien. Pontault et Mulhouse seront aussi en D2 la saison prochaine. Les seine et marnais ont plus que souffert pour se défaire d'une équipe bisontine égale à elle même, courageuse, volontaire, pour tout dire, belle. Quant aux alsaciens, ils n'ont fait qu'une bouchée des malheureux normands de Vernon envoyés définitivement par le fond. Touchés mais pas coulés, leurs voisins de Gonfreville se sont offert une chance de survie en battant Saintes, la meilleure attaque du championnat n'étant décidément plus que l'ombre d'elle même. Une chance parce que dans le même temps, les lions de Belfort ont été mangés tout cru par l'ours des Pyrénées, Billère sorti de son hibernation pour donner une bonne leçon de "fauvitude" aux franc comtois. Le 3ème billet pour la Nationale 1 se jouera donc entre ces deux là, Belfort, gardant un petit avantage au gap, pouvant se contenter de marquer Gonfreville à la culotte. En un mot, de faire aussi bien ou pas plus mal... Dans cette journée qu'on annonçait à juste titre décisive, un seul match était sans enjeu. Sans enjeu et pourtant c'est à une belle empoignade à laquelle on aura assisté dans ce match pour la 5ème place. Aix en Provence et Villeurbanne se sont rendus coup pour coup, au sens propre comme au sens (dé)figuré puisque pas moins de 3 disqualifications directes (carton rouge pour faire dans le plus imagé) ont agrémenté cette joyeuse joute musclée. Pour autant, on aura quand même joué au handball et plutôt bien et ce sont les aixois qui sont sortis vainqueurs de ce combat de titans.
Voilà, tout est dit ou presque sur cette journée. Tout est dit mais tout n'est pas fini, les deux dernières heures de ce fabuleux spectacle qu'est la D2 seront l'occasion de deux tours d'honneur pour tous ses acteurs, qu'ils soient heureux ou malheureux. Alors à la semaine prochaine, et soyez à l'heure !

SAINT CYR TOURAINE HANDBALL - OC CESSON HANDBALL
30-32 (Mi-temps : 16-17)
Un beau match, un superbe vainqueur !
Le moins que l'on puisse dire est que St Cyr aura mis du temps à rentrer dans ce match capital. Vital même puisqu'en cas d'échec, le SCT pouvait faire une croix sur le rêve de montée. Retard à l'allumage à un point tel que François Berthier va prendre son temps mort après seulement 7 minutes de jeu. Cesson s'était échappé, Edjenguelé, Malou ou Litzinger ayant facilement trouvé la faille dans une défense tourangelle hors du coup (1-5, 7ème). Revenu dans le jeu, le SCT va se rapprocher. Hernandez Pola commence à prendre la mesure de la muraille bretonne, Lardeux rentré à la place de Fulop fait deux arrêts importants, dont un penalty de Hochet qui eut pu être fâcheux à ce moment du jeu, Beliandjou ayant été exclu pour deux minutes (10-10, 18ème). Ternel, Bertrand et Briffe redonnent un peu d'air aux irréductibles sous pression (12-15, 25ème) qui ne vont pas profiter de l'exclusion de Bouchkara juste avant la pause, laissant Klimek ramener St Cyr à un but (16-17).

A la reprise, Beliandjou prend sa 2ème exclusion et ça ne va pas arranger les affaires du SCT. El Magnifico José de Cuba a beau enchaîner les buts, Cesson tient les rênes du match avec Edjenguelé et surtout Bertrand en réussite (21-24, 41ème). Le duo de buteurs est pourtant mis à mal par Beliandjou and co, et St Cyr revient tout près à l'entrée du dernier quart d'heure (25-26, 47ème). Dragic égalise peu après, juste avant l'exclusion définitive de Beliandjou (27-27, 51ème). La sortie du lion indomptable ne va pas pour autant destabiliser les hommes de Berthier. Même si Carnier bloque Hernandez Pola, il ne peut empêcher le cubain de marquer ses 12ème et 13ème buts, donnant le premier avantage du match au SCT (30-29, 57ème). Le premier et le dernier, Pola au bout du rouleau se sacrifie pour bloquer Deniault et est exclu. Dans la foulée, Ternel transforme le 7 mètres, Edjenguelé profite d'une offrande bien involontaire de Bouchkara et Le Meur conclue une superbe victoire de Cesson, synonyme de LNH !
 
Lieu :
GUY DRUT
Allée René Coulon 37540 ST CYR SUR LOIRE
Date :
15/05/2009 20:30
Arbitres :
CHARPENTIER Franck
DUCLOS SEBASTIEN

Statistiques du match

Lire le résumé (à suivre)

*****************************

DIJON BOURGOGNE H.B. - ASPTT NANCY/VANDOEUVRE
22-16 (Mi-temps : 9-7)
Dijon en LNH, c'est fait !
Après 30 premières minutes d'attaques hésitantes - et à cause de Nicolas Potteau et de ses 6 arrêts décisifs - les bourguignons vont prendre la mesure de nancéiens. Passée une entame de match presque folle avec 2 buts marqués en moins de 2 minutes - au regard des 58 suivantes et des 36 buts marqués -, le match va se réduire à un duel de défense et à un show des gardiens. Mathieu Kreiss étant tout aussi performant que son homologue lorrain (15/29), chacun va venir buter sur l'un ou sur l'autre et le score ne pas beaucoup évoluer. Mais du côté dijonnais, un homme va quand même trouver la faille, Jérémy Suty en buteur - 4 à la suite - comme en donneur de caviar pour Ley (4-4, 11ème). Jusqu'à l'approche du repos, les deux chercheurs d'or LNH vont se neutraliser, Jedrzejewski ou Ragot parvenant à placer quelques petites banderilles.

Pourtant, Dijon va prendre le pouvoir, presque imperceptiblement. 2 buts juste avant la pause signés Poletti et de l'inévitable Lanfranchi, 3 dès le retour dans l'arène dijonnaise - 2.500 spectateurs ! - avec Suty bien sûr au doublé et Kiour, vous avez fait le compte, çà fait un 5-0 dont Nancy ne se remettra pas (12-7, 38ème). D'autant moins qu'à force de faire des efforts incroyables pour s'engouffrer dans les micro espaces, les nancéiens vont se mettre dans le rouge. David 100% Motyka mettra bien fin à la disette lorraine en marquant son 2ème penalty - 5/5 au total - mais c'est déjà trop tard. Nanti de cet avantage, Dijon va contenir les dernières velléités nancéiennes pour au final s'imposer largement. Et prendre le second ticket pour le grand manège LNH, 24 heures après que Cesson eut pris le premier. Une montée d'autant plus savoureuse qu'elle aura été compliquée par un début de saison manqué et quelques péripéties financières qu'on espère être réglées. Histoire de ne pas nous priver de voir l'ogre bourguignon jouer les petits Poucet dans la cour des grands !

Lieu :
Jean-Michel Geoffroy
17, rue Léon Mauris 21000 DIJON
Date :
16/05/2009 20:30
Arbitres :
GARRABOS Laurent
KOMINO ROLAND

Statistiques du match

*****************************

MULHOUSE HANDBALL SUD ALSACE - SMV VERNON SAINT MARCEL
34-27 (Mi-temps : 20-11)
A vaincre sans péril ?..
Avec 20 buts marqués en 30 minutes, le MHSA s'est mis à l'abri d'une surprise dans ce match à sens unique. Tout a très mal commencé pour Vernon, Cavar n'ouvrant le compteur qu'après 8 minutes de jeu alors que le MHSA avait déjà trouvé 8 fois l'ouverture dans une défense fantôme (8-1, 8ème). Francis Franck multipliant les arrêts, Frick les montées de balle (et les buts, 6), Mulhouse déroule jusqu'à la pause sans opposition ou presque (20-12). Au retour sur le terrain (Mermoz à Wittelsheim), le SMV va logiquement réagir, ayant sans doute pris conscience que la meilleure défense est encore l'attaque... Le double 3-0 avec Karabatic au quadruplé redonne provisoirement au score une meilleure allure (22-17, 38ème) mais ça ne va être qu'un épiphénomène. Mulhouse resserre les rangs, Rognon et Kulistak marquent, et Franck aussi ! Le lobe du gardien alsacien redonne 10 buts d'avance (27-17, 44ème). Le final ne va pas modifier la donne. Mulhouse est plus fort et les réactions de Vernon sont trop épisodiques pour être vraiment dangereuses. Les alsaciens gagnent ce match sans avoir jamais douté, assurant la place du MHSA en D2. Laborieux et tardif ce maintien, mais mieux vaut tard que jamais !

Lieu :
Salle Mermoz
Rue Frédéric Chopin 68310 WITTELSHEIM
Date :
15/05/2009 20:30
Arbitres :
BOUNOUARA MOURAD
THOBIE RICHARD

Statistiques du match

*****************************

UMS PONTAULT-COMBAULT HANDBALL - ES BESANCON MASCULINE
29-26 (Mi-temps : 18-15)
Non sans mal
Comme prévu connaissant la mentalité bisontine, ce succès pontellois n'aurait pas été facile. La touche petite chance de rester en D2, l'ESBm l'aura défendue jusqu'au bout, au sens propre puisqu'à 5 minutes de la fin d'un match très disputé, Viennet et Chiappini marquaient les buts du -2 (26-24, 56ème). Espoir entretenu par Viennet toujours (9 buts) et Jean jusqu'au buzzer, et définitivement perdu avec le but salvateur de Gherram. Après avoir chichement mené - l'écart n'étant que très rarement supérieur à 3 buts - Pontault finira donc par gagner ce match. Et par là même, avec Valent et Holder en principaux artisans de ce succès, le club seine et marnais assurer le maintien. Ou presque. Il faudra quand même ou peut être aller en gagner un autre. Et pourquoi pas samedi prochain à Belfort, suivant immédiat au classement ?

Lieu :
ROGER BOISRAME
AVENUE CHARLES ROUXEL 77340 PONTAULT COMBAULT
Date :
16/05/2009 18:30
Arbitres :
CLAPSON Siegfried
FIESCHI Xavier

Statistiques du match

*****************************

BILLERE HANDBALL - BELFORT AUHB
30-20 (Mi-temps : 15-10)
L'ours rugissant, les lions en hibernation
On croyait les béarnais démobilisés en cette fin de saison en roue libre. On aurait cru les franc comtois hyper motivés à l'idée d'assurer le maintien, prêts à manger du lion enfin de l'ours des Pyrénées... Et bien "on" s'était trompé ! Les belfortains n'ont jamais trouvé la clé du coffre fort billèrois, pire ils n'ont jamais vraiment démontré avoir envie de la trouver. Fébrile d'entrée de jeu malgré Milosevic et captain Stocker, le BAUHB va vite déjouer face à l'épreuve de force imposée par Billère. Oh une force tranquille, de celle qui vous fait réciter sans fausse note ce que vous savez faire. Et ce que les hommes de Villedieu savent faire, c'est défendre. Sous l'éteignoir, Belfort va perdre des ballons que Tchinda ou Mliakov vont s'empresser de concrétiser. Parce qu'en plus de défendre, quand ils sont bien disposés, les béarnais s'y entendent aussi pour marquer des buts, même si samedi soir, tous n'ont pas été dans le coup (Voss 0/2, Martily 3/10). Mais çà va suffire pour prendre la main sur ce match, Tchinda marquant sur le premier buzzer le but du +5 (15-10).

La reprise ne va pas changer le fond du problème. Belfort n'y est pas et même si Kabaselé d'abord (15-13, 34ème) ou Kokanovic plus tard (17-15, 39ème) entretiennent l'illusion, tout çà frise souvent le n'importe quoi. Il suffit de jeter un oeil aux statistiques pour comprendre que Stocker et ses camarades n'ont pas été à la hauteur de l'enjeu (32 tirs manqués et 21 ballons perdus). Billère va donc logiquement faire l'écart dans une 2ème période à sens unique et boucler un facile succès. Toujours en D2 grâce à une meilleure différence de buts particulière que Gonfreville, Belfort n'a plus aucun droit à l'erreur. Sacrée pression avant de recevoir Pontault toujours en quête d'une certitude de maintien.

Lieu :
SPORTING d'ESTE
Avenue St John Perse 64140 BILLERE
Date :
16/05/2009 20:45
Arbitres :
LANGEVIN EMMANUEL
RAGAINE LUDOVIC

Statistiques du match

*****************************

ESM GONFREVILLE ORCHER - SAINTES US
30-25 (Mi-temps : 12-13)
En attendant le miracle...

Ce match plutôt serré a basculé dans le camp normand à 15 minutes du buzzer. Jusque là, les débats entre Gonfrevillais et Saintais avaient été équilibrés - équilibrés aussi dans l'imprécision -, Legendre et Martin répondant parfaitement à Woum Woum et Kieffer. +1 pour l’USS, égalité, +1 pour l'ESMGO, le "à toi à moi" va cesser quand Saintes se retrouve en double infériorité numérique. Au doublé, Kolev entame et Martin conclue le 5-0 qui tue (22-17, 47ème). Saintes résiste encore, meilleure attaque de D2 oblige, mais n'a plus beaucoup de forces pour faire plus. Au courage et au prix d'une défense héroïque - et un excellent Damien Rouault 12 arrêts /23 -, Gonfreville fait le break définitif et boucle un succès mérité. Une victoire qu'on espère ne pas être à la Pyrrhus, les normands n'ayant plus leur destin en main après la défaite à Belfort...

Lieu :
AUGUSTE DELAUNE
AVENUE CHARLES DE GAULLE 76700 GONFREVILLE L ORCHER
Date :
15/05/2009 20:30
Arbitres :
LESS CEDRIC
MARAIS NICOLAS

Statistiques du match

*****************************

PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL - VILLEURBANNE HANDBALL ASSOCIATION
28-23 (Mi-temps : 11-12)
La raison du plus fort
Cette victoire, les aixois sont allés la chercher en 2ème période. Et en utilisant leur arme favorite et principale, la solidarité défensive active. Oh bien sûr, çà ne s'est pas fait sans quelques dégâts collatéraux - carton rouge direct pour les aixois Lhermet et Vizio et le villeurbannais Fol - mais dans l'ensemble, la brigade aixoise a bien géré son affaire, profitant de trop nombreuses approximations rhodaniennes. Pour autant, ne croyez pas que seuls les provençaux ont "musclé" leur jeu. Les minots rhodaniens n'ont pas donné leur part au chat tant et si bien que parfois ce match de handball avait des allures de petits meurtres entre amis... On a donc quand même joué et plutôt bien souvent, et c'est le VHA qui va d'abord prendre les commandes, les aixois ayant un peu comme d'habitude quelques difficultés à régler la mire (3-6, 14ème). Avec Tahar Labane toujours aussi élégant et performant à la manoeuvre, Aix recolle dans un premier temps (6-6, 17ème). Tout n'est pas encore réglé côté aixois, quelques ballons passent aux mains des Villeurbannais Devèze ou Defillon, obligeant les locaux à se ressaisir à nouveau. Ganovelli en échec sur son premier 7 mètres retrouve sa précision habituelle et Aix atteint la pause avec un retard minimal (11-12).

Et c'est une autre équipe qui ressortir des vestiaires de Louison Bobet. La défense ne laisse plus rien passer, forcément les ballons montent, occasions que s'empressent de concrétiser Ganovelli - l'ailier aixois va marquer 5 buts en 10 minutes - et les hommes de De Samie font le break (19-14, 44ème). Malgré Ouedraogo et Molinie, le VHA ne reviendra plus dans le match. Les aixois en tiennent solidement les rênes et le 4ème quart du match ne changera rien. Le score acquis, pourquoi Fol et Vizio en viennent ils aux mains ou Lhermet "coupe" t'il Devèze dans son élan ? Bah, parfois quand on s'est cherché pendant près d'une heure, on finit par se trouver et l'envie d'en découdre est plus forte que la raison... En tout cas, c'est la raison du plus fort qu'Aix aura imposé. Réjouissant après quelques très longues semaines de retenue.

Lieu :
Louison BOBET
Avenue Marcel Pagnol 13090 AIX EN PROVENCE
Date :
15/05/2009 20:15
Arbitres :
GARRABOS Laurent
KOMINO ROLAND

Statistiques du match

*****************************

Voir le classement et la prochaine journée

© Philippe Dairou
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités