mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Tout bénéfice !
Tout bénéfice !
10 Juin 2009 | International > Euro

Les clubs ayant terminé leur saison, restait à en finir avec la saison internationale et donc les 4 derniers matches des poules de qualification pour l’Euro 2010 en Autriche. Avant d’aller se frotter aux Tchèques à Lyon dimanche après-midi pour ensuite recevoir le Portugal à Nice et finir par un voyage en Lettonie, le premier match de cette épopée de fin de saison emmenait les Bleus à Montbéliard pour affronter le Luxembourg. Autant dire que personne n’attendait un match dangereux pour les champions du Monde, mais une bonne mise en jambe, une rotation de l’effectif pour économiser les organismes durement éprouvés par une saison qui a quand même commencé en juillet dernier pour les champions olympiques et un galop d’entraînement pour préparer le choc de dimanche.

Il fallait quand même se souvenir du scénario du match aller, où après une très bonne entame, les Français avaient fait dans le pas terrible pour se faire rejoindre puis inquiéter pendant une bonne partie du match. Pour ce match Claude Onesta avait décidé de « caper » un nouveau joueur, Rémi Calvel, l’arrière de Toulouse. Mais le coach tricolore annonçait clairement les choses avec son 7 de base, que du lourd, que des champions du Monde avec Michael Guigou, Jérôme Fernandez, Nikola Karabatic, Xavier Barachet, Luc Abalo, Cédric Sorhaindo et Thierry Omeyer dans les buts.

Problème, c’est que la meilleure équipe du monde qui n’a pas trop envie de se mettre la tête dans le parquet reste à portée de celle qui a moins de talent mais beaucoup  plus d’envie… Résultat comme au match aller, un Luxembourg qui fait la course en tête avec des Bleus qui ne cadrent pas un tir… Au bout de 8 minutes de jeu, un petit but marqué pour 2 encaissés, cela fait un peu désordre dans le tableau annoncé. Il faudra attendre 11 minutes pour voir la première action collective en attaque, mais celle là elle va débloquer les esprits et le Luxembourg va prendre une rafale de made in Luke Skywalker… 4 buts signés de l’ailier droit champion d’Europe dont un Kung-fu Omeyer – Abalo qui devrait tourner un moment sur les écrans de Youtube ou Dailymotion !

On virait un peu dans l’esprit Sandball, il faut dire que la période veut ça et en suivant le public du Palais des Sports avait droit à un kung-fu Guigou – Dinart, le Roc s’essayant aux volutes de son partenaire de club, cela marquait les esprits pour le moins ! Comme côté défense on était par contre loin de l’esprit de jeu de plage pour les Bleus et que Thierry Omeyer n’avait pas du tout l’intention de faire des cadeaux, l’addition prenait enfin une vraie dimension et les 10 buts d’écart à la pause effaçaient complètement les 10 premières minutes un peu crispantes sur la forme.

La deuxième mi-temps recommençait un peu sous le mode début de match, même si Jeff Decker se faisait mettre d’équerre (désolé…) par Franck Junillon, les Luxembourgeois avaient récupéré de leur fessée de fin de première période. Résultat un 3-0 qui ne remettait rien en cause mais qui relançait un peu les adversaires des Bleus dans leur envie de limiter la casse. Link et Scholten faisaient dans le très positif aux deux ailes de leur équipe et la défense arrivait bien à contenir les envies des Bleus qui n’avaient plus trop le visage made in Pékin ou Zagreb. Un coup de vis, quelques retours et la machine repartait vers une victoire tranquille. Olivier Marroux et Sébastien Ostertag rivalisaient d’efficacité, la défense passée en 6-0 récupérait ballon sur ballon et l’écart passait tranquillement à 14 buts.

La fin du match sera tranquille, elle va permettre à Sébastien Ostertag de montrer qu’il n’est pas qu’un coureur jumper hors catégorie, mais aussi un joueur de handball de très gros calibre, avec notamment des caviars pour les pivots qu’aucun demi-centre au monde ne renierait, Olivier Marroux va se régaler et tout cela finira sur un +17 facile finalement. Avec la victoire de la République Tchèque sur le Portugal dans le même temps, la soirée a été bonne pour la France, si les Bleus ne sont pas en Autriche en janvier prochain c’est qu’il y aura eu un gros cataclysme sur la France la semaine prochaine.

A Montbéliard, Palais des Sports
Le 10 juin 2009 à 19H30
France – Luxembourg : 35 - 18 (Mi-temps : 18-8)
4 500 Spectateurs
Arbitres :
MM Lorenzo FORMASIER et Marco DI DOMENICO (Italie)

Statistiques du match
France

Nom Prénom
But
Tir
%
Pb
Pd
A
2'
Tps
2
FERNANDEZ J
3
5
60%
 
1
1
 
37mn
3
DINART D
2
2
100%
 
1
 
 
27mn
12
KARABOUE D
 
 
 
1
 
 
 
30mn
13
KARABATIC N
2
2
100%
1
1
1
 
22mn
15
JUNILLON F
3
7
43%
1
 
 
 
42mn
16
OMEYER T
 
1
 
 
1
 
 
30mn
18
CALVEL R
2
4
50%
3
 
 
 
26mn
19
ABALO L
4
6
67%
 
 
 
 
30mn
20
SORHAINDO C
2
2
100%
2
 
 
 
23mn
21
GUIGOU M
4
6
67%
 
1
 
 
30mn
22
BARACHET X
3
6
50%
 
1
1
1
40mn
24
OSTERTAG S
4
6
67%
 
2
 
 
30mn
25
DETREZ G
2
2
100%
 
 
 
 
17mn
26
MARROUX O
4
4
100%
 
1
 
 
30mn

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
Nom Prénom
Arrêt
Tir
%
A7m
B7m
Tps
12
KARABOUE D
9
19
47%
0
2
30mn
16
OMEYER T
7
15
47%
0
0
30mn

Luxembourg 

Nom Prénom
But
Tir
%
Pb
Pd
A
2'
Tps
3
SCHROEDER E
 
 
 
 
 
1
1
15mn
4
PAULUS J
 
2
 
4
 
 
 
19mn
6
SCHOLTEN D
4
6
67%
 
 
 
 
51mn
9
MAJERUS T
 
 
 
2
 
 
 
28mn
10
LINK F
5
7
71%
1
 
1
 
56mn
13
DECKER J
1
6
17%
2
 
 
 
19mn
14
BOCK C
2
6
33%
2
 
1
 
44mn
16
HENSEN T
 
 
 
 
 
 
 
48mn
17
SCHMIDT E
2
4
50%
5
2
 
 
51mn
19
LEY D
1
3
33%
 
 
 
 
27mn
20
JANIN T
 
 
 
 
 
 
 
11mn
22
MALANO P
1
1
100%
1
 
 
2
19mn
24
PULLI S
1
6
17%
2
 
 
 
12mn
27
KOHL M
1
4
25%
1
 
 
 
12mn
 
Nom Prénom
Arrêt
Tir
%
A7m
B7m
Tps
16
HENSEN T
8
32
25%
0
3
48mn
20
JANIN T
5
16
31%
0
0
11mn
 


 

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités