mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Cesson oui, Dijon, Aurillac et Nîmes non !
17 Juin 2009 | France > LNH

Après avoir autorisé les clubs de Chambéry, Créteil, Dunkerque, Ivry, Montpellier, Nantes, St Raphaël, Toulouse et Tremblay en France, sur avis favorable du Comité Directeur de la LNH, la Commission Nationale d’Aide et de Contrôle de Gestion (CNACG) a porté ses appréciations quant à la capacité des 5 autres clubs sportivement qualifiés en D1 Masculine pour la saison 2009/2010 à poursuivre ou débuter leurs activités dans les compétitions organisées par la LNH. 

Le comité directeur de la LNH, appelé à formuler un avis sur ces appréciations, s’est réuni ce mercredi 17 juin 2009, afin d’étudier les dossiers lui ayant été soumis.

Le comité directeur, après avoir unanimement salué la qualité du travail de la CNACG, a suivi les appréciations de celle-ci s’agissant des clubs d’Istres, Aurillac, Dijon et Nîmes ; à savoir :

• Autorisation du club d’Istres ;
• Absence d’autorisation à défaut de précisions complémentaires sur les éléments remis, de justificatifs complémentaires et/ou garanties nécessaires pour les clubs d’Aurillac, Dijon et Nîmes*.

Concernant le club de Cesson, la CNACG avait préconisé de ne pas autoriser l’accession du club en D1 masculine au motif qu’il ne présentait pas le budget minimum requis par les règlements de la LNH (1 200 000 €). Le club de Cesson ayant justifié, depuis, de recettes complémentaires lui permettant d’atteindre le seuil requis, le Comité Directeur a émis l’avis d’autoriser son accession en D1Masculine pour la saison 2009/2010.

La CNACG, à qui il revient de prendre les décisions finales pour ces 5 clubs, se réunira dans les prochains jours, après avoir pris connaissance en détail des avis du Comité Directeur. Si les mesures défavorables initialement envisagées étaient maintenues, les clubs disposeraient d’un délai de 10 jours à compter de la notification de la décision de la CNACG pour interjeter appel de celle-ci devant la Commission d’Appel de la CNCG de la FFHB.

*Ceci dans le cas où le club de Nîmes ne ferait pas l’objet d’une mesure de rétrogradation administrative telle que décidée par la CNACG dans une décision en date du 13 mai 2009. Cette décision, fondée sur des faits distincts, fait en effet l’objet d’une procédure d’appel devant la commission d’appel de la CNCG de la FFHB .

Communiqué de presse de la LNH

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités