mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
6ème Oscars de la D2 : hourra pour Lanfranchi !
6ème Oscars de la D2 : hourra pour Lanfranchi !
30 Juin 2009 | France > Pro D2

 Vous les attendiez avec l'impatience d'un passionné pressé de connaître le verdict d'une saison en tout point extraordinaire. Les Oscars de la D2 M, 6ème du nom, consacrent les meilleurs joueurs d'une saison 2008-2009 particulièrement riche en suspense et en bon handball.

Avec notre partenaire Handaction - que vous trouverez chez votre marchand de journaux préféré ou en vous abonnant -, les entraîneurs ont établi une liste de 5 joueurs par poste. Les joueurs ont ensuite été sollicités pour s'exprimer en déposant leur bulletin dans l'urne électronique. Et après dépouillement de votes souvent très serrés, les 6èmes Oscars de la D2 consacrent le pivot de Dijon. Mathieu Lanfranchi est le meilleur joueur de D2 !

 Pour vous faire patienter pendant cette longue trêve estivale et vous remémorer cette saison 2008-2009, voici le palmarès des Oscars de la D2 qui font la part belle à Dijon dont 4 joueurs et l'entraîneur font partie de la sélection.

Meilleur pivot :
Mathieu Lanfranchi, un planeur sur la zone
3ème meilleur buteur (140 buts dont 33 pén.) et le plus adroit (77% de réussite), Mathieu Lanfranchi a imposé sa force tranquille sur les 6 mètres. Tranquille, enfin pas tant que çà. Il suffit de l'observer au milieu des défenses pour comprendre que ce gaillard d'avant n'est pas près à s'en laisser conter. Travailleur, râleur, exigeant, le néo dijonnais a survolé les zones adverses, tenant parfois son équipe à bout de bras dans les moments difficiles. Dijon lui doit sans doute une bonne partie de ses résultats positifs. Ses retrouvailles avec la LNH (il y a joué une saison avec Vernon) pourraient bien le consacrer comme l'un des meilleurs à ce poste. On a hâte de le voir se démener au beau milieu des gros bras de LNH !

**************

Meilleur ailier gauche
:
Clément Bonin, encore un dijonnais ! 
 Arrivé à Dijon après 23 ans passés à Dunkerque, sa ville natale et son club de coeur, Clément Bonin s'est parfaitement moulé dans le dispositif bourguignon. Avec 109 buts marqués, il a su profiter des caviars livrés clés en main par sa ligne d'arrières ou des ballons récupérés par la 3ème défense de D2. Devançant des experts de haut vol comme Stocker, Spincer ou Karabatic - mvp de la saison passée -, Clément Bonin, nanti de la solide formation des gens du Nord, peut aller en LNH avec l'ambition d'un conquérant. Il a tout d'un grand.

*************

Meilleur ailier droit
:
Simon Parent, l'adroite patte gauche
Décidément, le Nord est riche en joueur de talent. Comme son collègue de l'aile gauche, Simon Parent a décroché le titre de meilleur joueur à son poste. Lui aussi néo dijonnais après avoir connu Dunkerque et Lille, le natif de Tourcoing a fait parler sa patte gauche 68 fois cette saison. Finisseur efficace, Parent avait commencé très fort la saison, affichant un remarquable 10/11 lors de la première journée de championnat. On ne lui en demandera pas tant la saison prochaine en LNH mais ce talentueux gaucher en est parfaitement capable.

*************

Meilleur arrière gauche
:
José Hernandez Pola, El Magnifico, el maestro !
Après quelques soucis physiques, l'artilleur cubain a retrouvé sa verve au fil d'une saison réussie de son club, Saint Cyr. L'apothéose étant les 12 buts passés à Cesson, leader et meilleure défense de D2. En force ou en souplesse, en puissance ou en vitesse, El Magnifico (131 buts en 20 matches, 6,6 de moyenne) s'est joué de toutes les murailles qui se dressaient devant lui, participant largement à la belle saison du SCT. On ne verra pas le cubain en LNH la saison prochaine mais ce n'est que partie remise, François Berthier étant bien décidé à conquérir les sommets du handball hexagonal.

************

Meilleur arrière droit
:
Guirrec Cherrier, les espoirs concrétisés
D'ailier droit buteur, Guirrec s'est converti en arrière peu après son arrivée à Aix en Provence. Bien lui en a pris puisque cette saison, en marquant plus de 4 buts par match, buts tout en percussion et en prise tonique d'intervalle, le longiligne gaucher de bientôt 27 ans est devenue une pièce maîtresse de la ligne d'arrières aixoise. Au classement, il devance Litzinger, Pasquero ou Kokanovic, du beau monde sur ce poste d'arrière droit toujours très recherché par les clubs.

************

Meilleur demi centre
:
Mohamed Kiour garde son titre
"Sans contestation, le meilleur demi-centre du championnat". C'est en ces termes qu'au quotidien "Le Bien Public" Denis Lathoud parlait de son meneur de jeu à l'issue d'une saison 2007-2008 très réussie. Dijon en LNH, l'ancien barjot ne démentira pas ses propos puisque Mohamed Kiour conserve son titre de meilleur demi centre. Moins rayonnant peut être parce qu'encore mieux entouré, le dijonnais devance de peu le jeune Romain Ternel (23 ans) et "l'ancien" François Woum Woum (35 ans), ce qui à 30 ans le situe à mi chemin entre les deux. Et confirme qu'à l'avenir, il faudra encore compter sur lui pour animer de main de maître le jeu bourguignon.



************

Meilleur Gardien :
Francis Franck, garder est mon métier
Ce ne sont pas ses collègues mulhousiens qui diront le contraire. Francis Franck est bien un gardien décisif. L'ex et futur sélestadien n'a pas chômé cette saison, stoppant des ballons les plus chauds en dernier recours. Les votants n'ont d'ailleurs pas dit autre chose que les chiffres. Numéro 1 du top gardiens HandZone, 290 arrêts, 11,6 arrêts par match, 38,5 %, Francis Franck mérite sans contestation le choix de ceux qui ont eu tant de mal à tromper sa vigilance. Il devance Laszlo Fulop, Mathieu Kreiss ou encore Oleg Sapronov, autant de gardiens dont la classe nous aura éblouis cette saison.

************

Meilleur défenseur
:
Gérard Beliandjou, notre bourreau préféré
Dans le rôle de "bourreau préféré", d'exécuteur des hautes et basses oeuvres, c'est Gérard Beliandjou (St Cyr) que ses victimes ont désigné. Débarqué en Touraine après avoir "sévi" comme pilier de défense à Belfort, Toulouse ou au Qatar, Beliandjou a imposé sa force de lion indomptable camerounais et son sens du placement. Défenseur mais aussi attaquant, Gérard ayant trouvé 115 fois la faille dans les murailles adverses. Une façon de faire valoir que défendre, c'est plus qu'un métier. Un sacerdoce.

*************

Meilleur jeune :
Romain Ternel, la valeur n'attend pas le nombre des années

Encore un nordiste ! Arrivé à Cesson voilà 2 saisons en provenance de Lille, Romain Ternel a vite trouvé sa place parmi les irréductibles et est devenue une pièce maîtresse du club breton. Devancé de peu par Mohamed Kiour dans la catégorie meilleur demi centre, Romain Ternel connaîtra la LNH la saison prochaine. L'occasion de progresser toujours plus en se confrontant aux meilleurs et l'annonce d'une future place de choix dans le ghotta des solides meneurs de jeu. Un joueur à suivre de prés. Parce qu'il le vaut bien.

************

Meilleur entraîneur
:
Denis Lathoud, pas si fou le barjot !

1er Lathoud, 2ème Christmann, 3ème Berthier. Les votants ne se sont pas trompés en désignant un podium conforme à celui des équipes dominatrices du championnat. Et que le barjot l'emporte est tout sauf illogique. Parti de loin avec un collectif performant mais hétérogène, Denis Lathoud a su lier ces qualités individuelles indéniables pour faire une équipe. Malgré quelques soucis financiers, Dijon a tenu le coup et l'entraîneur aura largement contribué à ce que tout ça ne se délite pas. Chapeau aussi pour le recrutement, les 3 recrues - Lanfranchi, Parent, Bonin - font partie du 7 majeur de ces 6èmes Oscars !

© Philippe Dairou
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités