mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
World Cup : Pas de demi pour les Bleues
World Cup : Pas de demi pour les Bleues
23 Septembre 2009 | International

Après une entame un peu douloureuse, surtout dans la manière, les Bleues devaient se frotter à une veille connaissance, l’Allemagne ! Souvent sur la route des Françaises depuis quelques saisons, la Manschaft leur a souvent réussi, une raison de plus pour marquer son territoire en vue du prochain mondial chinois où les Bleues retrouveront les Allemandes. Plus immédiatement, pour encore envisager une demi-finale dans cette World Cup, il fallait absolument que les Françaises arrivent à retrouver leur assise défensive sans perdre le jeu offensif en cours d’évolution.

Mais si du côté défensif tout se positionnait pas mal avec notamment une Amandine Leynaud plus que performante dans les buts tricolores, l’attaque se heurtait d’entrée à la 6-0 haute et puissante des Allemandes. Contrairement à la veille où la Norvège avait souvent usé d’une défense très agressive, les adversaires des Bleues attendaient que la base arrière bleue fasse preuve d’efficacité pour se livrer.

La doublette de gauchères, Ayglon - Lacrabère avait du mal à être percutante et efficace, Allison Pineau ne pouvait passer outre la taille du mur adverse, seule Marion Limal arrivait à faire parler la poudre par instants. Celle qui en quelques semaines s’est installée comme un cadre d’Hypobank arrivait à tenir à flot la France malgré les arrêts de Sabine Englert. Mais la mise en marche de Nadine Krause et les pertes de balles tricolores permettaient à l’Allemagne de mettre un joli jeu rapide et de transition en place. Tout cela provoquait le premier vrai écart avec un +4 au bout de 21 minutes de jeu (10-6) ! La très bonne entrée de la Havraise Claudine Mendy, malgré un énorme péché de gourmandise, et une vraie amélioration dans les duels avec la gardienne adverse permettaient à la France de bien recoller sur la fin de mi-temps pour retourner aux vestiaires avec un tout petit but de retard.

Toujours sur de très bonnes bases défensives, la France, malgré des problèmes de pertes de balles, arrivait enfin à mettre elle aussi son jeu rapide en place  pour prendre l’avantage d’un petit but par Audrey Deroin. Beaucoup plus équilibrées dans leur dangers offensifs avec enfin des arrières surpassant le mur allemand, profitant des arrêts de Linda Pradel aussi performante qu’Amandine Leynaud, les Bleues semblaient enfin mettre en place un jeu équilibré sur tout le terrain.

Seulement la belle envolée bleue était bloquée par une jolie reprise en main défensive des Allemandes avec une Clara Woltering elle aussi impressionnante. Comme les Françaises restaient sur leur base dans le domaine, les attaques faisaient dramatiquement du surplace et le jeu se retrouvait un peu bloqué. Malheureusement, c’est les Allemandes qui allaient remettre la machine à marquer en route ! Des Françaises bien trop impatientes en attaque ce qui provoquait arrêts sur arrêts de Woltering et buts sur buts du duo Wörz – Mietzner. Une défense qui n’était plus à même de bloquer la puissance teutonne et la France finissait par capituler dans une fin de match plutôt terne en termes de qualité de jeu.

La France ne disputera certainement pas les demies-finales de la World Cup, il faudrait un petit miracle pour que les Bleues arrivent à passer, il restera toutefois le match face à la Hongrie pour ne pas revenir bredouille du Danemark cette saison.

À Aarhus (Danemark), Arena NRGI
Le 23 septembre 2009 à 14h00
France - Allemagne : 21 - 27 (Mi-temps : 12-13)
500 Spectateurs
Arbitres :
Mmes Karina Christiansen et Malene Lythje (Danemark)

La réaction l'Olivier Krumbholz
« J’ai préféré ce match par rapport à celui d’hier, notamment sur la pression effectuée sur l’adversaire. Nous avons eu 45 minutes intéressantes et malheureusement, nous titubons sur le dernier quart d’heure. Comme hier, nous avons connu beaucoup trop d’échecs aux tirs en voulant jouer trop vite mais on récupère des performances individuelles. La défaite n’est donc pas illogique face à une bonne équipe d’Allemagne. L’équipe est certes en rodage mais il faudra travailler encore et encore. D’ici le Mondial en Chine, le chemin sera étroit et difficile. »

Statistiques du match

Allemagne
Gardiennes :
Englert (12 arrêts, 30 min.), Woltering (9 arrêts, 30 min.)
Buteuses : Stange (3/5), Gubernatis, Rösler (2/3), Walzik (2/5), Wörz (3/5), Kethorn (1/1), Loerper (2/6 dt 2/4 pen.), Krause (3/7 dt 0/1 pen.), Müller (5/10), Neukamp, Mietzner (3/3), Beier (1/1), Althaus (2/4)

France
Gardiennes :
Leynaud (10 arrêts dt 2 penalties, 30 min.), Pradel (8 arrêts, 30 min.)
Buteuses : Goudjo (cap., 3/3), Morel, Ayglon (1/4), Mendy (6/7), Pineau (1/5), Ntsama Akoa, Baudouin (4/4 dt 2/2 pen.), Lévêque, Deroin (1/4), Limal (2/9), Piejos (0/1), Lacrabère (3/9)

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités