mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH – Champion’s League : Même tarif
LNH – Champion’s League : Même tarif
4 Octobre 2009 | Europe > Champion's League

Face à une équipe grecque de Salonique venue à 12 et 3 gardiens, amputée de 4 de ses éléments majeurs et qui ne devait sa qualification dans le tour principal qu’à un exploit sur ses terres dans le tournoi de qualification face à Zaporojie, Montpellier n’a pas fait dans le détail. + 26, c’est pire (ou mieux) qu’en championnat, parfait pour mettre tout le monde en confiance avant d’aller en terres roumaines jeudi soir pour un match qui devrait être d’un tout autre acabit.

5-0 signé Michael Guigou
Question suspens le MAHB n’avait pas envie de faire dans la longueur… Au bout de 4’17 les choses étaient quasi pliées, la défense de Montpellier avait fermé la maison Bougnol à double tour et Michael Guigou pour signer l’ouverture de son site (http://www.michaelguigou.com/) enquillait 5 buts de suite, 4 contre attaque et 1 jet de 7 mètres avant que le coach grec ne pose son temps mort. Bon, le temps mort ne réglait pas grand-chose, en tout cas pas l’inaptitude des grecs à trouver des solutions face à cette défense terriblement efficace. Seul Nikolaos Riganas du haut de 1,97 m et son bras gauche arrivait vaille que vaille à trouver quelques solutions mais cela ne faisait pas la maille, le PAOK était parti pour en prendre une belle, une sévère mais une juste ! La sortie du héros des premières minutes sur un carambolage assez bizarre et un ballon en pleine figure ne changeait rien, le relais à la marque étant parfaitement pris par Nikola Karabatic.

Personne ne lâche
Le danger pour Montpellier aurait été de tomber dans la facilité, mais depuis le début de saison, ce n’est pas le genre de la maison. Alors quand on a du Wissem Hmam, du David Juricek, du Vid Kavticnik le tout saupoudré de Karabatic, Nikola bien sur mais aussi Luka très à l’aise au relais d’Issam Tej, tout cela tournait vraiment au massacre des innocents pour Salonique. Implacable pour les espoirs grecs, Neboja Stojinovic enchaînait arrêt sur arrêts, certes, parfois sur des tirs à la limite de la naïveté et de la répétition, mais le gardien de Montpellier était clairement dans le bon timing. Beaucoup mieux que face à Aurillac mercredi dernier. Résultat -16 à la pause et une impression d’impuissance totale pour les visiteurs.

L’équation de la bonne passe
Et cela n’allait pas se calmer au retour des vestiaires… Montpellier avait bien changé de défense pour passer de la 5-1 à la 6-0 mais les grecs continuant d’essayer de passer par le centre et tentant toujours plus compliqué dans leurs tirs, l’avalanche de buts continuait à Bougnol. Les Héraultais gardant en tête l’envie de faire la bonne passe, personne ne tirait trop la couverture à lui, démonstration avec cet échange Kavticnik – Guigou, l’un offrant une passe pivot lumineuse à l’autre au lieu de prendre un shoot compliqué et l’autre faisant de même sur un kung-fu aile – aile. Le +20 (30-10) arrivait au bout de seulement 10 minutes de jeu.

Dernier quart d’heure un peu poussif mais bon…
Nikolaos Riganas muselé, la base arrière grecque n’avait vraiment plus grand-chose à offrir de dangereux et tout cela sans agressivité mal placée puisque la première exclusion temporaire de Montpellier n’arrivait qu’au bout de 42 minutes de jeu. Logiquement Montpellier commençait à desserrer son étreinte en défense et commençait à jouer un peu trop arrêté en attaque, ce qui avait pour effet d’équilibrer la marque, le trou cessant de se creuser comme un plaie béante dans les postérieurs grecs. Un peu poussif, un peu moins fluide, un peu moins décidé, mais largement compensé par le one man show Stojinovic, le jeu de Montpellier était encore largement au dessus du potentiel des grecs qui finissaient sur les rotules par manque de rotation et de physique. Au final un + 26 qui fait très propre pour une entame en Champion’s League.


A Montpellier, Salle de Bougnol
Le 4 octobre 2009 à 17h00
Montpellier – PAOK Salonique : 46 - 20 (Mi-temps : 25-9)
3200 Spectateurs
Arbitres
MM Matija Gubica et Boris Milosevic (Croatie)

Statistiques du match

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités