mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Droit à l'image : La LNH s'oppose à l'assemblée
30 Octobre 2009 | France > LNH

La Ligue Nationale de Handball (LNH) s’élève contre l’adoption par l’Assemblée Nationale d’un amendement de suppression du dispositif du Droit à l’Image Collective (DIC) au 31 décembre 2009.

Le DIC, qui concerne cette saison 20 joueurs évoluant dans le championnat de France de Handball, est un mécanisme permettant aux clubs, sous de nombreuses conditions, de bénéficier d’exonérations en matière de charges sociales. Ce dispositif permet à nos clubs d’être plus compétitifs en conservant les talents, en faisant revenir des internationaux et/ou en attirant de grands joueurs étrangers. Si une majorité de l’équipe de France de handball, championne du monde et championne olympique en titre, évolue actuellement en France, c’est aussi grâce au DIC.

Ce mécanisme a, par exemple, contribué au retour de Nikola Karabatic, meilleur joueur du monde. Chacun a salué, à sa juste valeur, le retour d’un joueur extraordinaire  permettant au club de Montpellier de croire de nouveau à la conquête d’une ligue des champions.  Outre cet objectif sportif rendu de nouveau atteignable, la mesure de suppression du DIC votée hier par l’Assemblée Nationale occulte également les bienfaits économiques du retour d’un tel joueur. On parait en effet oublier que les recettes générées par un tel retour, notamment en termes de partenariat, sont autant de recettes taxables.  En outre, les sportifs concernés par le DIC continuent, contrairement à ce que l’on peut entendre et lire, à payer les impôts sur l’ensemble de leur rémunération : le DIC aidant à conserver, à faire venir  ou revenir des stars, c’est donc plus d’impôt sur le revenu.

La Ligue Nationale de Handball s’insurge plus particulièrement de la brutalité de cette suppression qui s’appliquerait, si elle était confirmée par le Sénat, dès le 31 décembre 2009. C’est la remise en cause d’un véritable engagement du législateur qui, pas plus tard qu’en 2008, a voté expressément la reconduction et l’aménagement du DIC jusqu’en 2012, fixant même une date d’évaluation du dispositif en 2011 ! Faut-il, dès lors, rappeler que les clubs sont de véritables entreprises, qui s’appuient sur les textes en vigueur, des taux de charges sociales et fiscales légitimement prévisibles, pour faire signer des contrats de plusieurs saisons sportives et que ces contrats ne prennent pas fin au 31 décembre 2009 ?

Cette suppression aurait donc des conséquences économiques désastreuses pour les clubs professionnels qui ne sont pas épargnés par la situation économique actuelle.

Communiqué de presse de la LNH

Handzone
Partager
je Soutiens la LNH mais.....
renaud delestre | Jeudi 5 Novembre 2009 (08h30)
Il faut soutenir les clubs et La LNHen ce qui concerne le projet de loi sur le droit à l'image.
Mais il faut aussi que la LNH soutienne elle aussi TOUS ses clubs (même ceux en devenir et en progression de D2 à D1), et qu'elle ne les enfonce pas en lui supprimant des joueurs dés le début de championnats.
La monté de D2 en D1 est un projet à long terme pas toujours il est vrai bien géré par les dirigeants qui doivent apprendre à passer parfois d'un statut d'association à celui de société. Il faut que la LNH montre et apprenne à ces dirigeants,(c'est son rôle aussi), qu'il vaut mieux mettre du budjet dans la masse salariale joueur que dans l'augmentation d'un président (ce n'est qu'un exemple) et il faut aussi que la LNH sache VOIR et REGARDER que en période de crise comme celle qui secoue la france depuis un moment, qu'un petit CLUB de D1 (je parle finance) aura forcément plus de mal à faire face que quelques grosses cylindré déja rodé.
Je soutiendrai donc avec force la LNH mais il faut aussi qu'elle soutienne NOS CLUB QUELS QU'ILS SOIENT et pas en les privant de joueurs depuis 6 journée et ce dés la 1ere année de D1. Il faut bien sûr que la LNH régule mais qu'elle laisse au moin une saison et non pas deux trois mois à un club pour retrouver de nouveaux sponsors solides, et apprendre à gérer ce bond en avant qu'est le passage en D1 ou alors qu'elle s'occupe aussi de la D2 afin que les clubs apprennent la rigueur d'une gestion D1 dés la D2 au cas où!!! Voilà je pense que ce sont deux trois petites choses à régler pour avoir une D1 de HandBall très sereine financièrement et non pas dans le même rouge financier que la ligue 1 de Football qui est elle une honte pour le sport pro!!!!
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités