mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Bertrand François limogé
Bertrand François limogé
5 Mai 2010 | France > LFH

La perte du titre de champion de France a entraîné la mise à l’écart de Bertrand François, le technicien emblématique messin. Tremblement de terre sur les bords de la Moselle !

Conséquence de l’élimination du tenant du titre en demi-finale du championnat de France par Toulon (20-18 et 29-29), et malgré une demi-finale de Coupe des Coupes et une sixième Coupe de la Ligue consécutive, Bertrand François n’entraîne plus Metz. Après plus de dix ans de bons et loyaux services, il a été écarté à trois, voire quatre matches du terme. « Le lien s’était rompu avec certaines joueuses, explique le président Thierry Weizman. Il fallait créer un électrochoc pour gagner la coupe de France, après avoir remporté celle de la Ligue. » C’est la deuxième fois que le club lorrain se sépare d’un technicien avant le terme de son contrat, le premier ayant été Patrick Passemard. Dragan Majstorovic, le coach de la N2 garçons - qui avait déjà assuré un remplacement de sept matches de D1F en 2005 suite à la suspension de François et avait ensuite eu la responsabilité de la réserve messine - dirige désormais jusqu’à la fin de saison une équipe qui n’a plus d’autre ambition que de soulever cet ultime trophée (demi-finale le 20 mai à Toulouse) et de se classer 3e (match aller à Mios le 8 mai, retour le 16 mai), soit son plus mauvais classement depuis son premier sacre en 1989. « Je suis au service du club et je ne pouvais pas refuser, dit Majstorovic, ce Français de cœur né à Sarajevo il y a cinquante-neuf ans. Je vais essayer de tirer 300 % de tout le monde dans un projet pour un mois. Mais ce sera difficile, car je n’ai pas le temps de trouver d’autres solutions pour nous en sortir. On va bien réfléchir, tous ensemble. »

Le malaise latent depuis quelques mois a donc trouvé son triste épilogue mardi en fin de soirée. Pour la saison prochaine, Sébastien Gardillou, le jeune entraîneur-adjoint de l’équipe de France féminine, devrait endosser la responsabilité d’une formation dont on est sûr qu’elle sera définitivement privée de son emblématique capitaine Isabelle Wendling et de la talentueuse Delphine Guehl, pour cause de retraites sportives, ainsi que de Camille Ayglon et Lenka Kysucanova, toutes deux en partance pour Nîmes. Pour l’heure, seule la Havraise Claudine Mendy a signé en Lorraine alors que Nina Kanto, maternité épanouie, retrouvera enfin les parquets.

© Lionel Willems
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités