mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Dur labeur en Islande
Dur labeur en Islande
27 Mai 2010 | International > Euro

La France se rendait en Islande avec un joli score de 4/4 lors de ces poules de qualification pour l’Euro 2010 avec la ferme intention de continuer sur cette lancée. L’annonce du titre de meilleure joueuse du monde décerné à Alisson Pineau et l’envie de confirmer son nouveau statut international  pouvait donner des ailes au Bleues mais au contraire il a fallu qu’elles endossent leur bleu de chauffe pour se sortir du piège nordique tendue par des Islandaises qui n’avaient pas d’autres choix que de gagner pour ne pas être dans l’obligation de se battre pour conserver leurs 5 buts d’avance en Autriche ce week-end.

Alors privées d’Alisson Pineau, touchée à l’épaule et qui ne pouvait étrenner son superbe titre, d’Amandine Leynaud laissée au repos pour le match, de Julie Goïorani touchée au genou, les Bleues se sont offert un combat durant les 60 minutes de jeu, butant trop souvent sur une Berglis Hansdottir très en place dans les buts islandais et surtout subissant la fougue d’une droitière jouant sur l’aile droite du nom d’Hanna Gudrund Stefandottir qui va arriver à battre par 13 fois, plus de 50% des buts islandais tout de même, les gardiennes françaises qui n’auront pourtant pas démérité face à cette diablesse de l’île de glace.

Pour rétablir l’ordre logique des choses, les Bleues vont devoir encore une fois s’appuyer sur leur défense et le jeu rapide qui va leur permettre de reprendre les rênes du match passé le premier quart d’heure. Cléopâtre Darleux fermant bien la baraque derrière une défense bien en place entre la 4-2 et la 6-0, Siraba Dembélé et Paule Baudouin vont s’en donner à cœur joie avec l’aide en attaque placée du bras d’Alexandra Lacrabère. Si Julius Jonasson, coach des Islandaises et  ex bras armé du Paris Asnières cherchait les solutions pour troubler l’assise défensive tricolore, Olivier Krumbholz aurait lui bien essayé de trouver la bonne alchimie pour avoir des relations pivot propre et efficace.

Cela va venir avec le meilleur passage offensif des françaises en début de seconde période ! Raphaëlle Tervel à la mène va trouver par deux fois Amélie Goudjo au milieu de la défense et avec les arrêts de Linda Pradel, les Bleues vont rapidement e trouver avec un joli pactole de 4 buts à défendre sur la fin de match. Malheureusement, les belles promesses offensives de début de période vont vite s’étioler et les Françaises vont être obligées de remettre le bleu de chauffe défensif pour ne pas se faire submerger par des adversaires pas toujours très fiables dans leur jeu mais très volontaires et  trouvant un peu torp facilement des solutions pivot derrière les postes deux français.

Il fallait de l’expérience et du courage pour se sortir de ce piège nordique, Sophie Herbrecht possède tout cela et un triplé parfait de la championne du Monde 2003 après que l’autre rescapée de l’aventure croate ait laissé tout son monde en plan après un rouge sec, allait clore définitivement les débats et couper les envies des Islandaises d’être les premières à faire chuter les Bleues dans cette poule 3. Il ne reste plus que la Grande Bretagne à dominer dimanche dans le Nord pour clôturer ces qualifications sur un parfait 6/6.

A Reykjavik, Laugardalshöll;Reykjavik
Le 26 mai 2010 à 20h15
Islande - France : 24 - 27 (Mi-temps : 11-13)

1 500 spectateurs
Arbitres :
Dennis Stenrand et Anders Kaerlund Birch (Danemark)

Islande
Gardiennes :
Hansdottir 11 arrêts dt 0/2 pen., 58 min., Simonardottir 1 arrêt, 2 min.
Buteuses : Hansdottir 1/1, Knutsdottir 0/2, Jonsdottir R. 1/1, Eyjolfsdottir 0/1, Bragodottir 3/6, Sigurdardottir 0/3, Skuladottir R. 0/1, Gunnardsdottir 2/3, Skuladottir H. 2/7, Stefansdottir 13/19 dt 6/8 pen., Gudmundsdottir 2/4, Einarsdottir, Jonsdottir S. 0/1

France
Gardiennes :
Darleux 9 arrêts, 30 min., Pradel 13 arrêts, 30 min.
Buteuses : Goudjo 4/4, Boudan, Ayglon 3/5, Mendy 2/6, Baudouin 3/3 dt 1/1 pen., Herbrecht 5/8 dt 1/1 pen., Dembélé 4/8, Deroin 2/3, Tervel cap., Piejos 0/2, Signaté 0/2, Lacrabère 4/5

Classement actuel de la France :
1. France 10 pts ; 2. Islande 6 pts ; 3. Autriche 4 pts ; 4. Grande Bretagne 0 pt

Olivier Krumbholz : «  On savait que ce ne serait pas facile face à l’Islande car c’est une équipe valeureuse. Nous avons connu trop de déchets en début de seconde période, nous avons souffert dans la charnière centrale avec l’absence d’Allison Pineau et Raphaëlle Tervel ensuite. Bref, même si c’était un match moyen, on a le mérite du résultat final et les filles ont su s’accrocher à chaque fois pour recoller au score. »

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités