mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Ciudad retrouve le sourire
Ciudad retrouve le sourire
30 Mai 2010 | Europe > Champion's League

Un match pour la troisième place, c’est toujours un match de déçus mais aussi un match pour finir sur une bonne note pour une des deux équipes. En plus, Ciudad Real avait à évacuer sa frustration énorme de la veille et aussi montrer qu’il pouvait dominer les Moscovites encore plus largement que ne l’avait fait leur ennemi national préféré, le Barca.

Mais pour cela il fallait mettre à mal la machine à jouer plus propre que constitue le Chekhovskie Medvedi quand il est en confiance. Clairement les Espagnols mettaient la pression d’entrée de match, car ils savaient parfaitement qu’une entame tonitruante pourrait mettre le moral russe dans leurs chaussettes et qu’il serait bien compliqué de le faire remonter.

Malgré la très belle prestation de José Hombrados dans les buts, quelques loupés et surtout l’envie évidente des Russes de ne pas tomber dans ce piège rééquilibraient rapidement les données du match. Même si le duo Fernandez – Abalo y allait de quelques buts de très belle facture, si Julen Aguinagalde était un vrai poison en pivot, les Dibirov, Chipurin et Aslanyan au relais d’un Serguey Shelmenko un peu en bois ne se laissaient pas décrocher. Le retour espéré par Vladimir Maximov ne se faisait pas, mais l’écart cessait de grandir pour se stabiliser entre 3 et 4 buts, minimum syndical pour espérer renverser la vapeur comme avait pu le faire le TWH la veille.

Seulement, pour renverser la vapeur et s’offrir une fin de match au couteau, histoire de faire trembler le roi d’Espagne, il n’aurait pas fallu tomber sur un José Hombrados en pleine réussite et même arriver à le faire briller même quand il était à terre, à l’image de cette reprise d’un Shelmenko toujours aussi peu inspiré dans ses prises de décision. Même sans être fabuleux offensivement, Ciudad arrivait à tenir toute l’ex armée rouge à distance, Luc Abalo se chargeant de faire vibrer une salle qui se remplissait au fur et à mesure que le choc Kiel – Barca approchait. Heureusement que l’ex ivryen avait quelques ballons de montée de balle pour faire le show, car pour ce qui était des ballons de décalage à l’aile, il était comme sœur Anne, il ne voyait rien venir, Petar Metlicic lui mangeant consciencieusement toute occasion d’en avoir une.

La veille, le Barca avait quelque peu souffert de la révolte de Moscou en seconde période, là, pour ce match pour une honorifique troisième place, elle n’avait pas lieu. José Hombrados et ses 11 arrêts en 15 minutes était le point d’orgue de la domination de ses couleurs. Tranquillement, presque insensiblement, l’écart se creusait pour atteindre les 8 buts à l’entame des 10 dernières minutes pour finir par se stabiliser. 1 petit but de plus que Barcelone, 50 000 € dans la cagnotte et le sourire qui revient sur les visages des hommes de Talent Dushebaev qui pour la petite histoire aura battu son mentor Vladimir Maximov pour la première rencontre officielle entre les deux clubs !

A Cologne, Lanxess Arena
Le 30 mai 2010 à 15h30
Chekhovskie Medvedi - Ciudad Real : 28 - 36 (Mi-temps : 15-19)
12 000 spectateurs
Arbitres :
MM Matija Gubica et Boris Milosevic (Serbie)

Statistiques du match

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités