mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
La plage sous le parquet Nantais !
La plage sous le parquet Nantais !
3 Juin 2010 | France > LNH

Dernière confrontation de la saison entre Nantais et Istréens ce mercredi à Mangin Beaulieu. Pas d’enjeu majeur de part et d’autre – le maintien étant acquis depuis un bail - , il flottait un bon air de vacances avant le coup d’envoi. Dernier match donc pour deux équipes désireuses de terminer cette saison sur une bonne note et surtout de préparer la prochaine.

Côté Nantais surtout, Thierry Anti, face à la cascade de blessures – Seufyann Sayad en tête – a largement puisé dans la classe biberon du H : Paul Mourioux, Mathieu de la Bretèche, O’Brian Nyateu ou encore Martial Rossignol. Par obligation mais aussi avec beaucoup de curiosité, Nantes se présente rajeuni… Et comme il se doit, les nombreux partants côté Nantais : Karsenty, Haraket, Sincère, Da Silva, Fabre, Hadjali, Corbin, Stephant sont chaleureusement applaudis par le public Nantais. En face, Istres affiche une formation expérimentée et rompue aux joutes de la LNH. Dernier match provençal à souligner pour Vincent Gérard qui rejoindra Dunkerque l’an prochain. Autres Istréens absents sur ce match : Greg Tablon, Olivier Alfred mais aussi l’ailier Mohammadi Loutoufi.

Sous les yeux de supporters fervents et une nouvelle fois très nombreux (2580 exactement), Nantes déclenche les hostilités, avec Thibault Karsenty à la baguette. Mais Thierry Fleurival profite du bon travail de son gardien Lorenzelli pour déflorer le score. Immédiatement imité par Paul Mourioux au pivot qui égalise. Les visiteurs s’accommodent bien de la défense 5-1 locale et Istres se révèle pour l’heure moins maladroit que son hôte dans les montées de balle et les réussites aux tirs (2-5, 8’). Omniprésent dans ses buts, Marouene Maggaiez permet à ses coéquipiers de rester dans le match, le temps que Frédéric Dole débloque son compteur personnel (6-7, 12’), bien accompagné par le jeune espoir venu de Lormont, O’Brian Nyateu. Istres, redoutable en attaque placée, trouve la mire avec Bastien Cismondo seul au cœur de la défense Nantaise (8-10, 16’).

Nantes a toutes les peines du monde à contrecarrer les attaques Istréennes. Heureusement, les jets de 7 mètres signés Hadjali sont une bouffée d’oxygène pour le H (10-11, 18’). La curiosité de cette soirée, c’est ce jeune homme âgé d’à peine 17 ans : O’Brian Nyateu s’est mis particulièrement en évidence en faisant preuve d’un sacré culot dès le second quart d'heure de jeu et d’une belle assurance sur la base arrière tout au long de la rencontre (7/11 aux tirs au final). En supériorité numérique, Istres aurait pu maximiser son avantage. Il profite néanmoins des largesses de la défense Ligérienne et reste devant au score grâce à son ailier droit Maxime Derbier (12-13, 23’). Nantes souffre et Thierry Anti prend logiquement un temps mort à la 24’ minute. Frédéric Dole a beau trouver un angle impossible, Sassi Boultif et Lilian Di Salvo (omniprésent sur cette première période) font parler leur puissance et Istres en remet une couche peu avant la pause : la formation Sudiste mène logiquement à la mi-temps (14-16, 30’).

Au retour des vestiaires, Istres affiche encore et toujours de belles velléités offensives, Keller (par deux fois) et Alouini prennent les extérieurs… Cismondo appuie sur l’accélérateur et Istres plante une grosse accélération (16-20, 35’). Nantes fait grise mine à l’image d’un Karsenty grimaçant. Sur son aile gauche, Mickael Keller fait une rentrée fracassante - 3 buts en 10 minutes – tandis que Lilian Di Salvo mène la barque Istréenne de main de maître (18-23, 41’). A cet instant du match, le roussi commence à se sentir sévère côté Nantais.

Il faudra un brin de réussite et la volonté tour à tour de Nyateu le jeune et de Dole l’ancien pour faire revivre l’espoir côté Nantais (21-24, 46’). Echecs de part et d’autre tantôt face à Vincent Gérard l’Istréen ou Bruno Pagès côté Nantais et des exclusions temporaires plus nombreuses. Le match se crispe … et le suspens reste entier. Istres, père tranquille de la soirée, gère sereinement son dernier quart d’heure : les Nantais tentent à chaque fois un rapproché… rien n’y fait, l’expérience des Di Salvo et compagnie fait la différence (23-26, 51’). Echauffourée à la 53’ minute aux abords du demi-cercle Nantais : Mickael Keller sort blessé, touché au nez. Mangin Beaulieu gronde contre l’arbitrage et quelques décisions litigieuses…

Istres laisse passer l’orage et Raphaël Tourraton prend sa chance au pivot (23-28, 53’). Bastien Cismondo lui emboîte le pas et procède à la mise à mort du « H », les 5 dernières minutes sont anecdotiques pour Nantes… Alouini enfonce le clou (23-30, 56’) et Istres prend définitivement les 2 points. Score final (25-31) en faveur des visiteurs. Istres conclue sa saison de la plus belle des façons, par un succès convaincant à l’extérieur. Côté Nantais, la défaite est sévère…  Mais l’absence des cadres a pesé très lourd, reste quelques belles promesses dont évidemment O’Brian Nyateu qu’on aura plaisir à revoir la saison prochaine.

 

HBC NANTES - ISTRES OUEST PROVENCE HANDBALL 
25 - 31 (Mi-temps : 14-16)

Lieu :
MANGIN BEAULIEU
2 RUE LOUIS JOXE 44200 NANTES
Date :
Le 02/06/2010 20h30
Arbitres :
CHARPENTIER Franck
DUCLOS SEBASTIEN

Statistiques du match

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités