mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Les Bleuettes sur de bons rails !
Les Bleuettes sur de bons rails !
19 Juillet 2010 | International > Mondial

L'équipe de France junior Féminine est rentrée dans le grand bain des 17èmes Championnats du Monde en Corée. 3 premiers jours de compétition avec une montée en régime progressive sur l'adversité proposée : au menu des joueuses de Paul Landuré, une première mise en bouche sans difficulté contre le Groenland... et une démonstration faite sans surprise (47-12) marquée par une première demi-heure de jeu parfaite. La seconde journée s'est révélée plus compliqué pour l'équipe de France avec une opposition de style face à la Tunisie : au final, la France a du batailler ferme mais s'est finalement détachée au beau milieu de la seconde période (29-25). Puis vient ce 3ème match... cette fois-ci face à une grosse pointure : la France, fidèle à son habitude, prend les devants contre l'Allemagne. 50 minutes rondement menées puis une baisse de régime soudaine dans le money-time, les Françaises se font accrocher par la National Mannschaft (25-25), de quoi faire naître quelques regrets.

Heureuses de se retrouver, ces demoiselles se connaissent depuis plusieurs années au travers des sélections jeunes... Avant de prendre la direction de la Corée, les juniors de l'équipe de France se sont retrouvées lors du stage de préparation à Thonon-les-Bains fin juin et début juillet. Quelques jours de préparation avant de s'envoler vers le Pays du matin calme.

La compétition mondiale démarre sur une première confrontation sans véritable suspense. Les Françaises ont a coeur de débuter le Mondial tambour battant et elles le font de la meilleure des façons : une première mi-temps parfaite (25-4) marquée par les réussites conjuguées de Koumba Cissé, Solène de la Bretèche, Estelle Nze Minko et Christelle Manga. Le Groenland ne voit pas le jour... le repos est salvateur pour les malheureuses coéquipières de Mia Rassmussen.

Du sérieux demandé par Paul Landuré... alors les Tricolores continuent sur le même rythme au retour des vestiaires : Martine Ringayen, Eva Turpin et Koumba Cissé donnent le tempo en début de seconde période et gèrent le match convenablement. La France s'en va cueillir un premier succès (47-12), une mise en bouche avant de défier très vite la Tunisie.

FRANCE - GROENLAND : 47-12 (mi-temps : 25-4)

L'adversaire n'est plus le même le lendemain, les Tunisiennes d'Elhem Gherissi sont un adversaire de tout autre calibre que le modeste Groenland. Néanmoins, la France est favorite dans ce match... Les Bleuettes ne se font d'ailleurs pas prier pour bousculer d'entrée la Tunisie. Un 6-1 tonitruant avec Chloé Bulleux en leader d'attaque, la France prend les devants dès l'entame de match.

La Tunisie n'est cependant pas un faire-valoir, elle le montre au cours de cette première période au travers des réussites d'Asma El Ghaoui et des arrêts importants de Rahma Ben Hadj. Résultat, la France reste devant mais ne dispose pas d'un écart suffisant à la mi-temps (13-11). Il faudra dix minutes parfaitement maîtrisées au retour de la pause pour voir les jeunes Françaises accroître leur pécule : Eva Turpin notamment donne le tournis à la défense adverse, la France reprend une avance confortable (22-15).

La Tunisie parviendra en fin de match à réduire la marque sans véritablement faire trembler nos jeunes Bleuettes, d'autant que Gnonsiane Niombla et Estelle Nze Minko sortent du bois pour assurer le gain du match dans les dernières minutes (29-25).

FRANCE - TUNISIE : 29-25 (mi-temps : 13-11)

Troisième journée de compétition et troisième match... voilà la cadence infernale devenue une tradition dans le handball. L'Allemagne se présente sur la route des Tricolores : l'avantage psychologique est certain pour l'équipe de France, auteur de deux derniers succès en match de préparation (30-28) puis (31-29) contre ce même adversaire. Oui mais voilà... gare à l'excès de confiance car rien ne remplace la dure réalité des matchs officiels.

Cette équipe de France là est décidemment championne du Monde des débuts de matchs : dernier exemple en date, ce départ en boulet de canon face à des jeunes Allemandes médusées (hormis Marlen Zapf, seule rentrée dans ce match côté outre-Rhin). Une joueuse en particulier, Marie Prudhomme, l'arrière d'Arvor 29 piétine la défense Allemande et son infortunée gardienne. (9-4) aux abords de la 10ème minute, on se dit que la France ne va faire qu'une bouchée de son adversaire. C'est bien mal connaître le sursaut d'orgueil Allemand : les joueuses d'Andreas Schwabe reprennent le dessus et rattrapent peu à peu leur handicap, Bonighausen et Naidzinavic permettent à la Nationalmannschaft d'égaliser à 20 secondes de la mi-temps (14-14).

Tout reste à faire pour Céline Blard et ses coéquipières... et la seconde période sera disputée... furieusement disputée. Un mano-à-mano haletant s'engage entre deux formations qui se connaissent trop bien. Marlen Zapf et Marie Prudhomme se rendent coup pour coup en début de deuxième mi-temps. Les parités s'accumulent jusqu'à l'entame du dernier quart d'heure.

A cet instant, Céline Blard, récent transfuge d'Issy Paris, hausse le ton et inscrit deux buts coup sur coup. La France prend le large (24-20) sur une réalisation de Solène de la Bretèche. Mais l'Allemagne est décidemment coriace, Julia Wenzl sort de son silence et plante 3 buts qui font mal aux Bleuettes... L'Allemagne rattrape son retard grâce à un 5-1 final et obtient un match nul somme toute heureux (25-25). Que de regrets sur ce money-time mal maîtrisé, la France aura manqué de peu un 3 sur 3 idéal.

Dommage... mais évidemment pas le temps de se morfondre, d'autant qu'on annonce du lourd sur les prochaines rencontres. La Serbie le 21 juillet sera au menu des Françaises... puis c'est au tour du gros morceau, la Norvège, rien de moins que l'un des favoris du Mondial et actuel leader du Groupe A.

FRANCE - ALLEMAGNE : 25-25 (mi-temps : 14-14)

Sonia Bonche : 3 arrêts /14
Pauline Leythienne : 8/22

Solène de la Bretèche : 3 buts /4
Estelle Nze Minko : 2/8
Eva Turpin : 2/3
Laura Kamdop : 2/2
Koumba Cissé : 0/1
Manon Le Bihan : 1/2
Chloé Bulleux : 3/4
Marie Prudhomme : 8/12
Céline Blard : 3/7
Gnonsiane Niombla : 0/1
Christelle Manga : 1/4

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités