mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
La  voix de la sagesse selon Guillaume Marques
La voix de la sagesse selon Guillaume Marques
2 Septembre 2010 | France > Division 2F

Avec le temps qui passe, l’expérience s’emmagasine… Pas du tout « ébloui » par l’accession vertigineuse de son équipe, qui est passée de la N3 à la D2, sans jamais redoubler et en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire, le coach chambraisien fait preuve de sagesse à l’aube de cette saison 2010-2011 dans l’antichambre de la L.N.F.

Le Chambray Handball Touraine (hé oui, ca vient de sortir !..., c’est la nouvelle appellation du club banlieusard tourangeau) souhaite poser ses valises quelques temps dans la station « D2 », avant un jour, sûrement, l’envie de franchir la dernière marche finale et de rejoindre le Graal… A l’image de son homologue masculin, le Saint-Cyr Touraine Handball… Aussi, à l’entame d’une séance d’entrainement, le sympathique « Quès » pour les intimes se confie… Entre recrutement, préparation d’avant saison et ambitions… morceaux choisis…

 Par rapport aux départs,  il y  avait peut être la fin d'un cycle ?...
« La fin d'un cycle ? Je ne sais pas. Mais des choix personnels en tout cas, oui. Je ne suis pas persuadé qu'elles avaient forcément une envie de partir, mais plus de voir autre chose. Je pense à Sandrine Aoustin, Nadia Bellakhdar, Sameh Ghanmi qui était en fin de contrat et qui était très contente de ce qu'elle avait fait et nous aussi. Je pense qu'elle avait envie de repartir sur autre chose. Pascale Fourré qui a suivi son ami à Oloron. Je vois là plus des raisons extra sportives que vraiment sportives. Donc, c'est plutôt une bonne chose pour nous. Car ce n'était pas parce que les filles n'étaient pas bien chez nous. Mais plutôt des départs pour des raisons familiales, professionnelles ou affectives. Ce sont des départs qu'on avait anticipés pour certains, pour d'autres moins... »

En effet, le départ de Nadia Bellakhdar n'était pas prévu au programme ?
« Non pas prévu du tout ! Nous avions  un accord de principe et nous attendions juste les statuts du nouveau club afin de finaliser tout ça par écrit. Effectivement, le fait de repartir un mois à Paris près de sa famille, de ses amis etc., je pense qu'à un moment donné, ça a pesé dans la balance. De plus c'est une jeune fille. Elle a besoin de s'entourer de tout ça. Nous le savions tout en pensant qu’elle tenait le coup…Nadia est partie sur une décision un peu rapide… Maintenant,  c'est son choix, c’est la vie ! Mais c'est vrai, c’est quelque chose que l’on n’avait pas trop anticipé de ce côté là. »

Du coup, Marinela Necula,  qui était sur le départ, est finalement restée …
«  Il n’y a pas forcément de rapport. On a appris que « Mari » restait sur Tours, qu'elle avait envie d’y faire sa vie, d’entrainer à Tours. Sachant qu'elle avait refusé toutes les autres propositions. Donc c'est vrai que l'on a rediscuté avec elle. C’était un petit peu dommage de se quitter comme ça. On a trouvé un terrain d'entente. Chacun a mis en  peu d'eau dans son vin. !... Nous avons réussi à nous entendre. « Mari », nous, le club, les dirigeants, le staff,  tout le monde en avait envie. Ainsi, c'est bien pour tous… »

Au niveau des arrivées, peux-tu nous présenter rapidement chacune des nouvelles recrues ? Il y a Gabriela Nicoara
« Oui, Gabriela qu'on a récupérée assez tard car Valérie Morin a un petit problème de santé et est pour l'instant incertaine, elle est en rééducation. Nous avions rencontré Gabriela contre La Rochelle plusieurs fois. Sur l'état d'esprit, c'est quelqu'un qui nous intéressait, sur les capacités également. Elle a joué longtemps en D2 à La Rochelle, à Bouillargues et à Bourg de Péage. C’est une joueuse qui connait le niveau et une gardienne d'expérience malgré ses 25 ans. Pour nous c'est un renfort important, sachant qu’avec la blessure de «  Fanny » (Valérie Morin), on ne sait pas trop encore comment on va pouvoir compter sur elle cette année. L’arrivée de Gabriela est opportune… »

Mélanie Roussillon ?
« Mélanie, ça faisait un an et demi qu'on était en pourparlers car elle a des attaches sur Tours. Nous savions qu'il y avait peut être une possibilité à un moment donné qu'elle ait envie de rejoindre la Touraine. C’est un souhait qu'elle a fait. Je l'avais appelé, et elle m'a recontacté. Nous avons trouvé un terrain d'entente. Je pense que sur l'état d'esprit, c'est quelqu'un de très, très bien. Ce qui nous intéressait au-delà du sportif. Elle a été internationale A. Elle compte quand même quatre ou cinq sélections. Elle rentre vraiment dans les valeurs du Chambray Touraine Handball.

Gisèle  Donguet ?
Pareil, Gisèle est une joueuse de D1 de Nîmes. Elle nous rejoint parce qu'elle aussi est en train de préparer sa reconversion. Elle a vécu huit années de D1, je crois, elle est internationale Congolaise. Nous avons discuté, pareil c'est quelqu'un qui nous intéressait. Elle a joué beaucoup avec Matéja Janes à Dijon où elle a fait quelques années là-bas. Je pense que le fait que Matéja soit ici, qu'elle se sente bien, a pesé dans la balance. « Gigi » a fait des efforts de son côté, nous aussi. Nous sommes plutôt contents, parce que, une fois de plus, au-delà du niveau de jeu, c'est l'état d'esprit qui m'intéressait. Je suis ravi de cela.

Virginie Cottez ?
« Virginie avec qui nous avions lié relation, c’est par la force des choses. Déjà avec le départ de Nadia. Il était important d'avoir une autre demi-centre. Et puis le fait que son ami Adrien Molinié signe à Saint Cyr. Du coup c'était un peu dommage de ne pas trouver de terrain d'entente. Je pense que c'est une fille bien. Je ne la connais pas plus que ça, mais j'ai eu de bons échos, de par les collègues, les autres entraineurs que je connais. Je me dis que c'est une joueuse qui pourra s'adapter assez vite, et qui s'installe pour deux ans à priori sur la Touraine. C’était donc une opportunité qu'il nous semblait normal de saisir. »

Parlons de la reprise…
« Nous entamons la quatrième semaine avec des petits bobos, des petits retards à l'allumage. Valérie Morin qui est pour l'instant convalescente, Matéja Janes qui est revenue avec une pneumonie. Une petite douleur d'épaule qui s'est ressentie assez vite pour Mélanie Roussillon. Des petits bobos de retour qui ne sont pas graves mais qui nous obligent un petit peu à moduler l’entrainement, et à avancer un petit peu moins vite que je l’espérais sur l'aspect handball et surtout sur l'aspect tactique. Après sur le plan physique, on fait un bon travail avec Sébastien Arsac, le préparateur physique. Les kinés Jérôme Piquet et Antoine Chaboineau, le docteur Eric Corbineau font du bon travail. Le staff travaille bien, les filles sont dans un bon état d'esprit. Nous avons disputé trois matches de prépa. Là, nous avons un tournoi important à Celles sur Belles qui va vraiment nous permettre de nous jauger sur le niveau de D2. »

La saison à venir, des objectifs très précis. Quelles sont tes attentes, celles du club ? Encore une petite montée ?  (Rires communs…)
« Non !... Plus sérieusement, nous allons découvrir la D2, une fois de plus, comme on a découvert la N1 l'année dernière. Clairement c'est un maintien qui est attendu sans d'autres prétentions au jour d'aujourd'hui. Essayer de le faire le plus rapidement possible. L’idée pour nous, c'est de ne pas se battre jusqu'au dernier match. Ce serait l'idéal, afin de pouvoir préparer l'avenir du club et l'avenir de l'équipe en toute sérénité… »

Combien de descentes et de montées  ?...
« Il y a deux descentes et une montée. La montée ne nous concernera pas… (Pas cette année !... ndlr). Les deux descentes oui. Donc il va falloir trouver deux équipes à mettre derrière nous, sachant que sur les promues, je pense que ça ne va pas être mal. Une équipe comme Nice à mon avis va être très solide. Abbeville, comme Lyon, ça va également être pas mal du tout. Je pense qu’il ne faut pas trop compter non plus sur des équipes qui montent et qui font l'ascenseur. Il va falloir vraiment avoir un niveau de D2 pour se maintenir cette année. Nous avons recruté en conséquence. Maintenant, il faut que la mayonnaise prenne, il y a pas de raison que ça ne prenne pas. Seulement, après on n'est pas à l'abri de bobos, de blessures, de malchance. Après sans fausse humilité, la onzième place nous conviendra à merveille. Si on peut aller chercher un tout petit peu plus haut, on ne se gênera pas… Nous verrons match après match. Honnêtement, c'est se maintenir rapidement en D2. Afin, que le club puisse se structurer, que l'équipe puisse continuer à travailler dans de bonnes conditions pour peut être plus tard, être un peu plus ambitieux. Mais, au jour d'aujourd'hui, ce n’est vraiment pas d'actualité. »

Chambray Touraine Handball
Date de fondation :
Couleurs : Bleu
Salle : Gymnase de la Fontaine Blanche Rond point du Marechal Leclerc - 37170CHAMBRAY LES TOURS

Siège : 54 Rue Paul Fort 37300 JOUE LES TOURS
Téléphone : 02 47 53 76 26
Fax :
Site web : http://www.chambraytourainehandball.com
E-mail : philippe.huault@skf.com

Palmarès :
2010 : Champion de France de N1F/P1 - Accession en D2F
2009 : N2F
2008 : N3F

EFFECTIF 2010 - 2011 :
CAICOYA SOLIS Ornella GB
COTTEZ Virginie - ALG
COURAUDON Lauranne - GB
DONGUET Gisèle - ARG
GEORGES Clémentine - ALG
JANES Mateja - ARG
KLIFA Louise - AL
LE BOLAY Aurélie - ALG
LE DU Anna - ALD
MARGERIS Charlotte - PVT
MORIN Valérie - GB
NECULA Marinela - PVT
NICOARA Gabriela - GB
PERCEVIC Sasha - AR
ROULLIN Floriane - ALD
ROUSSILLON Mélanie - ARD
SERGHINI Wafa - PVT

Entraîneur
MARQUES Guillaume

Christophe Poupault
pour

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités