mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Toujours plus fou ?
Toujours plus fou ?
9 Septembre 2010 | France > Pro D2

 Encore une fois, l'été de la D2M n'aura pas vraiment été à la hauteur des prévisions de grosse chaleur pour beaucoup de clubs. Et comme souvent, la montagne CNCG aura accouché d'une souris.

Seul le banni de LNH, Aurillac, n'a pas pu redresser la barre. Le navire cantalou a filé vers les abîmes financiers et repartira "tout neuf" en Nationale 3... Besançon, Villeurbanne ou Nanterre, menacés de ne pas prendre part au championnat le plus fou du monde auront finalement obtenu leur feu vert devant les différentes instances de recours. Anormal ? Sans doute pas, eu égard à la difficulté de trouver des moyens nécessaires pour survivre dans l'antichambre de l'Elite, la D2 masculine même avec l'appellation "Pro D2" n'arrivant pas véritablement à trouver sa dimension "professionnelle"... Nonobstant l’incontournable loi économique qui sied au handball, on ne se plaindra pas du petit côté encore amateur de cette division. C’est ce qui fait son charme, loin des schémas type des professionnels de la profession…

Mais ces petites approximations ne vont rien changer à l'essence même de la D2M. Disputée, engagée voire parfois enragée, l'antichambre de l'Elite suprême - la LNH, objet des convoitises de beaucoup cette saison - reste un formidable terrain d'expression d'un handball comme on l'aime. Et nul doute que vous serez encore plus nombreux à visiter nos lignes pour essayer de trouver les infos sur ce championnat atypique et pour le moins passionnant.

Les forces en présence ? Ils seront 14, 14 élus à se disputer les 2 premières places qualificatives pour la LNH et à vouloir éviter les deux dernières synonymes de Nationale 1. Les favoris sont nombreux, à commencer par Créteil, l'autre banni de LNH. Pensionnaire historique de D1, le club val de marnais devra digérer son échec de la saison passée. On a vu avec Paris, Sélestat ou Pontault Combault que l'adaptation à la D2 n'était pas chose facile. L'USC a élagué son effectif à l'intersaison. A défaut de combler numériquement les 7 départs, Dragan Zovko espère que les 2 arrivées (Jerkovic et Kojanin) seront qualitativement un plus, une valeur ajoutée à un groupe qui a déjà belle allure.

Sélestat, Nancy, Aix en Provence ou encore Pontault Combault complètent la liste des prétendants à la montée. Un peu traumatisé par sa relégation, Sélestat pourrait bien être dans le coup cette saison. Avec un bon recrutement (Freppel, Ostarcevic, Ivezic) apportant l'expérience à une belle bande de jeunes, le SAHB jouera sans aucun doute le haut de tableau. Tout comme Aix en Provence. Très actif et très précoce sur le marché des transferts, le club provençal se pose en favori logique pour la montée, même si cet objectif est programmé pour 2012. L'habituelle forteresse défensive, même orpheline de son principal pilier - Arnaud Leforestier passé du terrain au banc à côté de Didier De Samie - sera encore et toujours difficile à aborder. Et l'apport de vrais joyaux offensifs (Vially, Isailovic, Pongérard) doit achever de combler le déficit récurrent dans ce secteur.

Malheureux prétendant à l'accession, régulièrement battu dans la dernière ligne droite, Nancy sera t'il à 100% jusqu'au bout ? Thierry Thoni y croit et pour ce faire, le coach lorrain a recruté jeune et malin (Lambert, Chardon, Rémond) en remplacement des 5 départs de cadres de l'équipe. Un peu moins de joueurs, beaucoup plus d'envie, la formule pourrait faire mouche si tant est que tous les feux passent au vert au passage des 26 journées...


Pontault-Combault a tourné une page de son histoire. William Holder a quitté le terrain pour le banc, un banc qui s'est un peu clairsemé avec le départ de ses jeunes valeurs (Vially, Dessertenne, Davignon, Ighirri). Le néo coach pontellois a fait appel à l'expérience (Gaude, Quive) qui devait s'ajouter à celle représentée par les "papys" seine et marnais, Manojlovic et Hejtmanek (35 ans seulement...). Reste à savoir comment Holder parviendra à créer l'osmose dans ce collectif chamboulé.



Et les autres, de simples faire-valoir des cadors de la division ? Evidemment pas. Si on promet une saison compliquée à Villeurbanne qui a quasiment perdu son 7 majeur à l'intersaison ou à Angers, repêché in extremis et forcément perturbé dans son recrutement et sa préparation, le reste de la troupe D2 devrait a minima jouer les trouble-fête voire plus si affinités...

Parmi ces outsiders, Billère. La forteresse béarnaise s'est doté d'un centre de formation et Arnaud Villedieu va y puiser les jeunes pousses (Loyau, Perez, Hoarau) chargées de défendre haut les couleurs de l'ancêtre de la D2M. 12ème saison à ce niveau, mais pas de lassitude pour les piliers quasiment statufiés que sont les Rumen Mlyakov et Pierre Lahore. On peut compter sur ces deux là pour donner bien des soucis à pas mal de visiteurs du sporting d'Este.



Parmi ceux qui n'ont pas toujours bien tenu leurs promesses, il y a Mulhouse. La mutation Wittelsheim enfin digérée, les alsaciens peuvent prétendre à jouer autre que le maintien dans la dernière journée. Si le goléador David Schneider est toujours là, nombre de cadres sont partis à l'intersaison, remplacés par une solide armada habituée au haut niveau. Sera ce suffisant pour que Brahim Ighirri tire tout ce beau monde vers le haut ? Un haut qu'a connu Saintes la saison passée (4ème). Le club charentais se verrait bien un ou deux poils encore plus haut cette saison. Petit hic possible à cette ambition, l'USS a laissé partir 7 joueurs plutôt aguerris, départs compensés par l'arrivée de jeunes joueurs (Ortega 21 ans, Nivore 19 ans, Bonin 20 ans). Franck Maurice devra gérer un effectif quantitativement limité, et le bonifier qualitativement. Un bon challenge pour le coach charentais.

Et les promus ? La première montée en D2 est souvent compliquée. Hazebrouck en a fait l'amère expérience, reléguée malgré une saison pas si ratée que ça. Il faut dire qu'avec 4 descentes, 2009-2010 aura été la pire des saisons en terme de stabilité de cette division. Nanterre et Sémur en Auxois débarquent en D2 alors que Besançon et Vernon la retrouvent après un passage par le purgatoire de la Nationale 1. Pour autant l'expérience des années passées ne devrait pas beaucoup servir aux Franc comtois et aux Normands. Problèmes financiers et autre crise ont largement transformé les effectifs et considérablement freiné les tentations de grandeur.

Vernon revient avec un bel effectif. Derniers vestiges de l'aventure LNH, Quintallet, Gracia, Ouadah et M'baye sont toujours là et ce beau quartet voit arriver du sang neuf et du bon. Martily, Anastasovski, Sillon et Courtois seront à disposition de Benjamin Pavoni, de retour sur un banc après un intermède sur le terrain. Avec l'ambition d'un maintien haut, minimum syndical exigé par le bouillant public du Grévarin.

Purgatoire passé et épurement terminé, Besançon retrouve la D2 avec l'ambition d'un modeste conquérant. Ambition mesurée donc pour les deux Christophe, Vichot, le président garant du socle financier, et Viennet, l'entraîneur en charge du terrain. Col, Reverdy et Pralica viennent apporter leur expérience à un groupe presque inchangé. La stabilité, avantage suffisant pour viser un maintien facile ?
Point commun des deux nouveaux à ce niveau, Nanterre et Sémur, le recrutement. Aux vieux briscards habitués aux joutes de l'Elite, les deux néo D2 ont ajouté encore plus d'expérience. Verdier, Benkhala, Marlin, Dewitt côté bourguignon, Grain, Loutoufi, Haraket, Le Goff côté francilien ! De
bien belles équipes qui devraient assurer la réputation de la D2, le championnat le plus fou du monde que vous ne devrez manquer sous aucun prétexte !

D2M mode d'emploi :
14 équipes / 26 journées / Le 1er et le 2ème montent en LNH / Le 13ème et le 14ème sont relégués en Nationale 1 / Les premiers de chaque poule de N1 accèdent à la D2.

Présentation de la 1° journée de D2M.
Billère-Créteil, Pontault-Nancy, ça démarre fort ! Les cristoliens entrent de plein pied dans ce qui est la D2. Un test style interro écrite le jour de la rentrée pour Créteil avec ce premier et gros déplacement à Billère, LE club de D2 par excellence. Test grandeur nature aussi pour Pontault et Nancy qui vont déjà toucher de prés ce que sera leur saison d'outsiders. Jauge immédiate pour Villeurbanne avec la venue de Saintes. Les rhodaniens, plus minots que jamais, auront fort à faire avec des charentais ambitieux et soucieux de prendre des points chez les supposés "petits"... Les promus n'auront eux pas la partie facile. Semur sera le seul à recevoir mais cet avantage d'évoluer à domicile est contrebalancé par l'adversaire, Sélestat, l'ex +1 pensionnaire de LNH. Passé pas si lointain avec lequel les alsaciens voudraient renouer au plus vite, soit cette saison. CQFD. En se rendant à Aix en Provence, Vernon a tout intérêt à rassembler ses souvenirs, d'un temps que même les moins de 20 ans connaissent, l'époque pas si lointaine où les normands bataillaient ferme avec les provençaux. Equipe de tempérament, le SMV devrait trouver à qui parler à Louison Bobet, les aixois étant eux aussi très généreux dans l'effort et soucieux de bien lancer une saison décisive. Pour Besançon, le relatif court déplacement à Mulhouse sera sans doute un plus. Avec moins de fatigue, les bisontins pourront se mettre à 100% dans leur nouvelle peau. Sauf que les alsaciens n'ont pas intérêt à se manquer d'entrée, le maintien quand y en a un, ça va, mais quand y en a plusieurs de suite... D'où une probable et intense et souhaitable envie de gagner d'entrée de saison.

Nanterre pourrait apparaître comme le mieux loti des 4 en se déplaçant chez le vrai faux promu, ou l'ex vrai relégué. Angers - qui devrait jouer avec ses deux dernières recrues, les cantalous Richard et Fritsch - sera sans doute un tantinet en retard mental de préparation, préparés qu'ils étaient les noyangevins à affronter la rigueur de la nationale 1. Mais les paramètres "orgueil retrouvé" et "on va leur montrer qu'on a notre place" pourraient bien faire la différence face à un promu sans expérience.

Voilà, la D2 reprend son train d'enfer et tout ça nous promet, vous promet 26 étapes formidables !


H.B.C. SEMUR-EN-AUXOIS - SELESTAT ALSACE HANDBALL

Pronostic : Sélestat

Lieu :
Semur-en-Auxois
rue du Champ de Foire 21140 SEMUR EN AUXOIS
Date :
Samedi 11/09/2010 à 20h45
Arbitres :
BLANCHET DAMIEN
GUIRAO FREDERIC

***************************

MULHOUSE HANDBALL SUD ALSACE - ES BESANCON MASCULINE

Pronostic :
Mulhouse

Lieu :
Palais des Sports
37, rue de l'Illberg 68200 MULHOUSE
Date :
Le 10/09/2010 20h30
Arbitres :
DOUGAREM MEHDI
LESS CEDRIC

*****************************

UMS PONTAULT-COMBAULT HANDBALL - GRAND NANCY ASPTT HB

Pronostic :
Pontault-Combault

Lieu :
ROGER BOISRAME
AVENUE CHARLES ROUXEL 77340 PONTAULT COMBAULT
Date :
Le 11/09/2010 20h30
Arbitres :
CARMAUX DIDIER
CARMAUX THIERRY

*****************************

BILLERE HANDBALL - US CRETEIL HANDBALL

Pronostic :
Nul

Lieu :
Sporting d'Este
17 rue Saint John Perse 64140 BILLERE
Date :
Le 10/09/2010 20h30
Arbitres :
RIEU LOIC
RIEU VINCENT

*****************************

VILLEURBANNE HANDBALL ASSOCIATION - SAINTES US

Pronostic :
Saintes

Lieu :
Salle des Gratte Ciel
98 rue Francis de Pressensé 69100 VILLEURBANNE
Date :
Le 10/09/2010 20h30
Arbitres :
LANGEVIN EMMANUEL
RAGAINE LUDOVIC

*****************************

PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL - SMV VERNON SAINT MARCEL

Pronostic :
Pays d'Aix

Lieu :
LOUISON BOBET
Avenue Marcel Pagnol 13090 AIX EN PROVENCE
Date :
Le 10/09/2010 20h30
Arbitres :
NOGUES OLIVIER
SERANDOUR GAEL

*****************************


ANGERS NOYANT HBC - ES NANTERRE

Pronostic : Nanterre ou nul

Lieu :
JEAN BOUIN
BD PIERRE DE COUBERTIN 49100 ANGERS
Date :
Vendredi 10/09/2010 à 20h30
Arbitres :
BENNOUR Ridha
REGAIEG Raouf

© Philippe Dairou
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités