mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Sur courant alternatif
Sur courant alternatif
21 Septembre 2010 | International

Opposées aux locales danoises en premier match de la World Cup, les Françaises ont par moment proposé un vrai beau jeu offensif, malheureusement, des sautes d’humeur aussi bien défensives qu’offensives n’ont pas permis à la France de rivaliser sur la durée des 60 minutes.

Même si le Danemark est loin de son lustre d’antan, le retour de Jan Pytlik aux affaires ajouté à quelques arrivées de jeunes très prometteuses est en train de remettre le Danemark sur les rails d’une des nations dominantes de la planète handball. Mais de cela, les Bleues n’avaient cure, parfaitement placées en défense avec un 6-0 très mobile, jouant parfaitement en piston et une Cléopâtre Darleux très vigilante sur les tirs de loin des nordiques, il n’en fallait pas plus pour que la France récupère et utilise parfaitement les ballons offert par la défense pour prendre un joli avantage d’entrée de jeu. Tout cela et quelques mouvements offensifs de très bonne facture obligeaient le coach danois à prendre son temps mort au bout de 10 minutes de jeu et un 5-2 pour la France.

Les réglages du coach adverse étaient très payants mais surtout les rotations d’Olivier Krumbholz sur son 7 mettaient un peu de mou dans la défense et dans le dynamisme offensif. Fini les superbes services à une Amélie Goudjo efficace, fini les grandes courses d’arrières qui faisait du mal au bloc danois et surtout fini l’amplitude défensive ce dont profitait parfaitement Camilla Dalby pour lâcher son bras dévastateur. Même si le retour de la base arrière de début de match en fin de première période re stabilisait l’édifice tricolore, le Danemark  arrivait quand même à la pause avec deux buts d’avance dont un beau but « casquette » sur le gong.

Deux buts, cela se jouait parfaitement, surtout si la défense retrouvait tous ses automatismes et que l’attaque retrouvait du peps. Malheureusement, jamais les deux ne vont arriver à se mettre en marche en même temps. Quand la 4-2 lancée en lieu et place de la 6-0 fonctionnait parfaitement, l’attaque et surtout les montées de balles avaient tendance à gaspiller les munitions et quand l’attaque parfaitement emmenée par une Alisson Pineau, qui commence à se sentir à l’aise dans son costume de meilleure joueuse du monde, trouvait de superbes solutions, la défense avait tendance à se trouer dans les grandes largeurs.

Troelsen pouvait s’en donner à cœur joie, Dalby « avoiner » sévère, Augustesen prendre tous les espaces parfois un peu trop ouverts en grand par une Kathy Piejos souvent partie à l’aventure, comme derrière tout cela les gardiennes françaises se faisaient allumer comme dans un tir de foire, les bonnes solutions offensives de Camille Ayglon, d’Alexandra Lacrabère ou encore d’Alisson Pineau mélangeant tirs gagnants et passes aveugles n’arrivaient pas à contrebalancer les péchés défensifs. Et quand la défense retrouvait son rythme, les arrêts de Pedersen ou Mortensen gâchaient les belles séquences défensives. Même le gros coup de chaud des 5 dernières minutes sera vain, le Danemark tenait sa victoire, la France avait prouvé que son jeu offensif était en grand progrès, reste à trouver sur les matches à venir une plus grande stabilité dans la durée du match.

A Arhus, Danemark
World Cup, le 21 septembre 2010 à 20h00
Danemark – France : 32 – 29 (Mi-temps : 15-13)
Arbitres :
MM Bogdan Stark et Roméo Stefan (Roumanie)

La réaction d'Olivier Krumbholz
« Bien évidemment, c’est décevant. Nous débutons bien la rencontre, avec vingt bonnes minutes correctes. On a vu notamment de belles choses en attaque placée et les jeunes poussent et montent en charge ! Mais après, nous commettons trop d’erreurs grossières, les performances individuelles sont contrastées et on pêche énormément en défense ! Certes, nous n’avons pas travaillé ensemble depuis juin contrairement aux autres équipes et nous n’avons eu que deux entraînements mais nous sommes loin de notre meilleur niveau. Il va falloir retrouver plus de rigueur et d’exigence ! »

La réaction d'Alisson Pineau
« En défense, nous n’étions pas là !! Nous avons bien débuté puis on s’est rapidement déconcentrées alors qu’on tenait le score. On prend l’eau en deuxième mi-temps et même si on marque, l’écart de quelques buts nous poursuit jusqu’à la fin. Comme d’habitude, après un trêve internationale, nous avons du mal à retrouver nos repères en défense ! Par contre, je trouve que tout le monde a progressé en attaque et ça, c’est positif ! Nous ne nous sommes pas vues depuis longtemps, ça va revenir… Il faudra monter en régime au fur et à mesure des stages jusqu’à l’Euro. »

Danemark
Gardiennes : Pedersen (9 arrêts, 50 min.), Mortersen (1 arrêt, 10 min.)
Marqueuses : Kviesgaard (2/3), Thorsgaard (4/4), Augustesen (6/9), Okkels (1/1), Dalby (5/8), Krogshede, Bille-Hansen, Larsen, Aaen (0/1), Kristensen Ka. (2/3), Jorgensen (2/4), Kristensen Kr. (2/4), Troelsen (7/11 dt 2/3 pen.), Kristensen B. (1/1)

France
Gardiennes :
Darleux (8 arrêts, 39 min.), Leynaud (4 arrêts, 21 min.)
Marqueuses : Goudjo (cap., 3/3), Kanto (2/3), Ayglon (2/6), Boudan, Pineau (6/9), Mendy (1/1), Baudouin (3/4 dt 2/2 pen.), Herbrecht (2/5), Dembélé (1/2), Deroin (0/1), Gnabouyou (0/1), Piejos (3/3), Signaté (3/6), Lacrabère (3/4)

Les autres résultats du jour
Russie – Suéde 24-25
Hongrie – Allemagne 22-19
Norvège – Roumanie 20-21

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités