mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Dur retour à la réalité  européenne !
Dur retour à la réalité européenne !
26 Septembre 2010 | Europe > Champion's League

Chambéry, qui a hérité du groupe, sans doute le plus relevé des quatre de la ligue des Champions, version 2010/2011, débutait par l’épouvantail de cette poule, voir de cette ligue des Champions, (avec  Ciudad Real), le champion en titre : Kiel.
 
 Deux fois finalistes et deux fois vainqueurs  sur les quatre dernières saisons, un mental de fer, un gardien d’airain : cette équipe allemande   possède une capacité à absorber les départs, arrêts ou blessures  de joueurs majeurs (Karabatic, Narcisse, Lövgren…) ou autres ennuis juridiques assez remarquable. Le renouvellement est toujours synonyme de haut niveau à Kiel.

 Les Chambériens se présentaient, certes renforcés sur leur capacité à jouer  un rôle sur la scène nationale, mais avec des incertitudes liées au niveau de jeu des ses recrues, Bicanic  et Saurina, qui ne donnent pas encore leurs pleines mesures. Handicapé aussi par les absences de Paty, Roiné , l’artificier et Nocar, le combattant, la marche semblait haute, elle l’a été !

 Devant 10000 spectateurs , jamais  ou presque les savoyards n’ont  été en mesure  de tenir tête aux allemands , avec un « Titi » qui s’est tout de suite rappelé aux bons souvenirs de  ses compatriotes en stoppant des tirs à 6 m , déterminants en début de rencontre. Les joueurs de Philippe Gardent ont perdu alors leur lucidité, s’exposant aux redoutables contres – attaques allemandes. Avec 21- 10 à la mi temps, le vent de la déroute a soufflé, à l’image de cette ligne arrière (Barachet, Bicanic, Saurina) impuissante avec un 5 sur 18 aux tirs sur l’ensemble de la rencontre ! Et une défense insuffisamment agressive à ce niveau de jeu la ! 

 Heureusement, à la pause, le discours du Philippe Gardent a été  entendu avec un  engagement et un jeu plus solide, la deuxième période se termine sur le score de 14- 13 pour Kiel, avec un moins 9 à  10’ de la fin. Au petit jeu des statistiques, les joueurs de la base avant Detrez (7/11) et Massot Pellet, tirent leur épingle du jeu. Mais sans une alliance gardien de but défense, solide, et une base arrière percutante et efficace,  Chambéry  risque de souffrir devant  ces autres adversaires ! Le résultat entre Rhein Neckar et Barcelone (30-31) confirme bien la densité de cette poule.

 Il existe toutefois, un espoir  et une marge de progression, liés au retour des blessés et à l’adaptation vivement espérée des recrues estivales. Nul doute que le staff chambérien va s’atteler à cette tâche dés le retour à la maison.

A Kiel, Spartkassen Arena
Le 25 septembre 2010 à 16h00
TWH Kiel - Chambéry SH : 35 - 23 (Mi-temps : 21-10)
10 200 Spectateurs
Arbitres :
MM Vaclav Kohout et Petr Novak (République Tchèque)

Kiel
Buteurs: Filip Jicha  7 , Christian Zeitz  6 , Momir Ilic  4 , Marcus Ahlm  4 , Reichmann  3 , Palmarsson  2 , Henrik Lundström  2 , Christian Sprenger  2 , Jérôme Fernandez  2 , Dominik Klein  3

Chambéry
Buteurs: Grégoire Detrez  7 , Edin Basic  6, dont 2 pén. , Benjamin Massot-Pellet  4 , Guillaume Saurina  2 , Damir Bicanic  1 , Laurent Busselier  1 , Guillaume Marroux  1 , Benjamin Gille  1

© Cathy Tachdjian
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités