mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Vers un break du trio ?
Vers un break du trio ?
19 Novembre 2010 | France > ProLigue

Présentation de la 10° Journée de D2M.
 Avec Mulhouse-Vernon, l'occasion est donnée au trio de tête de prendre quelques distances avec les poursuivants. Ce sera le principal enjeu d'une  10ème journée qui ne devrait pas arranger les affaires des mal classés.
Après Créteil, c'est un autre (ex) compagnon de podium que doit affronter Vernon. Et Mulhouse n'est certainement pas un adversaire moins coriace que l'ex pensionnaire de LNH. Avec 6 victoires de suite et même si la dernière a été un peu compliquée, les alsaciens se sont hissés au rang de prétendant à la montée. Le groupe a évacué ses problèmes passés, exit le yoyo et les matches en dents de scie et vive l'assurance que procure la solidarité. Et le talent. Parce que le MHSA semble avoir trouvé l'équilibre qui lui manquait depuis son arrivée en D2. Avec le culot de Cherrier, l'ex ailier reconverti arrière lors de son passage à Aix, la verve d'Ighirri toujours prêt à saisir sa chance (24 buts sur 51 tirs), la classe de Galotte issue de la rude école alsacienne ou l'expérience de Schneider sachant mettre le ballon sous le maillot ou dans le but quand il le faut, le MHSA est en train d'écrire une nouvelle page de son histoire. Et pour ne pas y mettre des points de suspension, il va falloir "s'arracher" pour battre Vernon. Car les normands n'ont peur de rien. Rien d'historique dans cet état d'esprit qu'on pourrait imaginer venu de leurs ancêtres vikings. Non, c'est une force tranquille, simplement héritée des talents qui composent cette équipe. Et quand elle est à 100% de ses possibilités (Quintallet a joué sur une jambe contre Créteil), il n'y a pas beaucoup de monde pour la faire tomber. A Mulhouse, le SMV joue gros et en même temps sans pression. Y gagner le ramènerait sur le podium et perdre ne changerait pas grand-chose. Quoiqu'il arrive, Vernon est parti pour redevenir une place forte du handball hexagonal.
Les deux autres prédécesseurs du SMV, le leader Sélestat et son dauphin Créteil, ne devraient pas avoir trop de difficultés à conserver leur leadership. Meffi ! Me direz vous à la lecture de ces phrases presque catégoriques, me rappelant à l'éternel devoir de réserve indissociable de la D2. Et vous aurez sans doute raison mais je pourrais ajouter, presque prétentieusement, qu'un rédacteur (votre serviteur) qui a fait un sans faute en pronostic sur la 9ème journée a toutes les chances d'être dans le vrai en appréciant la relative faiblesse des adversaires des deux actuels futurs pensionnaires de LNH... Plus sérieusement, tous ces chimériques effets ou tentatives d'effets littéraires tendent à démontrer qu'Angers et Nanterre ne devraient pas peser bien lourd face aux deux poids... lourds de ce championnat. Certes Angers a sorti un bon match à Aix en Provence. Mais il a suffi d'un brin de révolte des provençaux pour annihiler tous les efforts fournis pendant 45 minutes (18-22, 43ème). Certes Sélestat n'a pas été transcendant face à Villeurbanne, se contentant de maîtriser la fin de match. Mais franchement, on ne voit pas comment la presque plus mauvaise défense de D2 va pouvoir résister à la meilleure attaque. Non on ne voit pas, à moins d'un miracle façon D2... Le miracle, Nanterre en aurait bien besoin. La dernière victoire remonte à la 3ème journée et le départ d'Yves Cukierman ne semble pas, pour l'instant, avoir fondamentalement changé la donne. A Nancy, les franciliens n'ont pas vu le jour. Dominés de bout en bout (16-7, 21-10, 27-17), l'ESN ne doit sa défaite que de 7 buts à la performance d'Haraket, l'arrière tunisien ré-endossant le costume de buteur qu'il avait un peu remisé ces dernières semaines. Buteur mais pas sauveur, et Nanterre joue les prolongations dans la chute vers les bas fonds du classement. Stop ou encore ? Créteil a la réponse à cette question et il est à craindre que ce derby francilien ne tourne assez vite au sens unique. L'USC c'est du solide et la victoire pleine de maîtrise et d'expérience à Vernon en dit long sur les possibilités d'un collectif qui a pris la mesure de ce championnat le plus fou du monde. Fou au point d'aller perdre dans les Hauts de Seine ? Allez savoir avec les coups de folie...
4 défaites consécutives (dont 2 au Sporting d'Este), 11ème place, 11ème défense, 12ème du top attaques, Billère ne brille pas côté statistiques. Sur le terrain, ce n'est guère plus convainquant, mais si les béarnais n'ont pas encore trouvé les bons réglages ni le bon timing sur la durée, au moins ne lâchent ils pas. Et après l'euphorie - qui parait si lointaine - du premier match (victoire sur Créteil) il faut bien se rendre à l'évidence : le BHB n'est pas vraiment dans son assiette. Tout n'est pas noir dans le tableau béarnais. A Semur, Mliakov et ses camarades ne sont pas passés loin de vaincre leur handicap récurrent, la grande difficulté à voyager. Pas de 11ème succès (10 sur les 3 dernières saisons) à l'extérieur pour le BHB donc, et dans cette attente, il va falloir a minima se recentrer sur son jeu à la maison. La venue d'Aix en Provence, éternel rival de défense, peut elle relancer l'ancêtre de la D2 ? C'est possible d'autant que les provençaux ne sont pas au mieux. La victoire sur Angers, très difficile, a accéléré l'obligation de faire quelque chose pour repartir de l'avant. Didier de Samie a donc laissé la main à Jérémy Roussel, vrai faux nouvel entraîneur de Nanterre... Sans accord avec le club parisien, le cantalou n'a pas hésité à relever le challenge que lui proposait le PAUC, à savoir se refaire une santé collective et surtout, stopper ces productions mitigées fournies par l'équipe. Première étape de ce chalenge en Béarn dans un match capital entre deux équipes qui doutent.
Pontault n'avance pas beaucoup. Et qui n'avance pas reculant, les pontellois viennent de rentrer dans la 2ème partie du classement après leur défaite (la 5ème) à Mulhouse. La série qui s'annonce après cette 10ème journée n'étant pas pour garantir une remontée immédiate (à Aix, contre Sélestat, à Besançon, à Nancy, contre Créteil), les Seine et Marnais ont tout intérêt à bien négocier la venue de Semur. Présumés battables à l'extérieur (4 défaites), les bourguignons ne font en effet pas figure de redoutables adversaires. Difficiles vainqueurs de Billère, Semur a fait l'essentiel à domicile et le 4ème succès offre une 7ème place après tout très correcte pour un promu. Suivi de confrontations avec Mulhouse, Vernon, Aix et Sélestat, ce voyage à Pontault s'avère être presque le moins compliqué des matches... C'est dire la tâche ardue qui attend Semur ces prochaines semaines.
Saintes a un peu raté le coche à Besançon. Privés de Woum Woum, les charentais n'ont pas pu mener au bout leur domination des 3/4 du match (13-17, 48ème). Diminués, ce point pris dans le Doubs s'avérera certainement être un bon point. La visite de Nancy au Grand Coudret devrait confirmer la quasi invincibilité à domicile, quasi puisque Sélestat est venu y mettre un petit coup de canif il y a 15 jours. D'autant que Nancy ne s'en sort pas loin de ses bases. Les 5 précédents voyages s'étant tous soldés par de larges défaites (-5 à -7 sauf à Pontault, -1), on imagine mal un miracle dans l'antre saintaise. Pourtant, les hommes de Thoni seraient bien inspirés de s'y imposer, une nouvelle défaite enterrerait définitivement les ambitions de podium déjà bien compromises.
Vainqueur d'Aix, Villeurbanne n'a pas confirmé à Sélestat. Le challenge était compliqué mais les rhodaniens n'ont pas démérité en Alsace, ne cédant que dans le dernier quart d'heure. De bonnes raisons d'espérer, espérer battre un concurrent direct pour le maintien. Besançon multiplie les matches joués avec les tripes. 3 nuls consécutifs (un record en D2 ?) arrachés dans les derniers instants sont venus confirmer que les bisontins ne lâcheraient rien. Et avant de, peut être, mourir les armes à la main aux alentours du mois de mai, l'ESBM va en faire souffrir plus d'un. A commencer par le VHA qui devra mettre l'équivalent de coeur et de tripes sur le terrain pour rivaliser à égal avec ce courageux promu.


MULHOUSE HANDBALL SUD ALSACE - SMV VERNON SAINT MARCEL

Pronostic : Mulhouse ou nul

Lieu :
Palais des Sports
37, rue de l'Illberg 68200 MULHOUSE
Date :
Le 19/11/2010 20h30
Arbitres :
CHRISTMANN DAVID
KLEIN FREDERIC

*****************************

SAINTES US - GRAND NANCY ASPTT HB

Pronostic : Saintes

Lieu :
Grand Coudret
100 rue du Docteur Jean 17100 SAINTES
Date :
Le 19/11/2010 20h45
Arbitres :
LANGEVIN EMMANUEL
RAGAINE LUDOVIC

*****************************

ES NANTERRE - US CRETEIL HANDBALL

Pronostic : Créteil

Lieu :
MONT VALERIEN
10/22, rue de Suresnes 92000 NANTERRE
Date :
Le 21/11/2010 16h00
Arbitres :
CARMAUX DIDIER
CARMAUX THIERRY

*****************************

UMS PONTAULT-COMBAULT HANDBALL - H.B.C. SEMUR-EN-AUXOIS

Pronostic : Pontault-Combault

Lieu :
ROGER BOISRAME
AVENUE CHARLES ROUXEL 77340 PONTAULT COMBAULT
Date :
Le 20/11/2010 20h30
Arbitres :
DEWAELE CHRISTOPHE
FERMON RENAUD

*****************************

BILLERE HANDBALL - PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL

Pronostic : Billère

Lieu :
SPORTING d'ESTE
Avenue St John Perse 64140 BILLERE
Date :
Le 19/11/2010 20h30
Arbitres :
BENNOUR Ridha
REGAIEG Raouf

*****************************

ANGERS NOYANT HBC - SELESTAT ALSACE HANDBALL

Pronostic : Sélestat

Lieu :
JEAN BOUIN
BD PIERRE DE COUBERTIN 49100 ANGERS
Date :
Le 20/11/2010 20h30
Arbitres :
RIEU LOIC
RIEU VINCENT

*****************************

VILLEURBANNE HANDBALL ASSOCIATION - ES BESANCON MASCULINE

Pronostic : Villeurbanne

Lieu :
Salle des Gratte Ciel
98 rue Francis de Pressensé 69100 VILLEURBANNE
Date :
Le 19/11/2010 20h30
Arbitres :
IMLOUL Philippe
LITOU CLAUDE

 

© Philippe Dairou
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision

Les lives HandVision sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée, ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute. Si des problèmes surviennent malgré tout, sachez que nous travaillons à leur résolution.