mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Une Suède refroidissante
Une Suède refroidissante
27 Novembre 2010 | International > Euro

 Plus qu'une préparation, ce traditionnel tournoi est surtout l'occasion de peaufiner les réglages collectifs, voire de tenter quelques "coups" destinés à déstabiliser les futurs adversaires de l'Euro. Face à une modeste mais en devenir équipe suédoise, les bleues se devaient de se forger une âme collective et surtout, de régaler le jeune public de Coubertin évidemment entièrement acquis à leur cause.

Et les yeux de Chimène des minots de Coubertin pour leurs protégées n'ont pas semblé freiner les intentions de bien faire des Bleues. Un match démarré tambours battants, genre grosse caisse pour Torstenson pulvérisant d'entrée Dembelé. Y'a pas à dire c'est du brutal et comme côté Bleues avec Pineau à la baguette et Signate au tambour, on fait dans le lourd à 9 mètres, la France prend les choses en main, bien aidée par quelques incertitudes techniques des Jaunes (3-1, 3ème). Boson a beau profiter d'un petit cafouillis de la meilleure joueuse du monde pour aller tromper Leynaud, la Suède est à la traîne, en déficit évident de vitesse et de puissance.

Pour avoir ressorti son coupe-coupe, Torstenson prend deux minutes mais la supériorité numérique ne va pas vraiment profiter aux Bleues. De balles perdues (6 en 15 minutes) en petits laxismes défensifs, la France voit son adversaire recoller grâce à Torstenson, aussi prompte à tailler l'attaquante bleue qu'à ravager les lucarnes (7-7, 15ème). Impression confirmée des difficultés des filles de Krumbholz quand Wiberg se joue à 6 mètres d'une défense en manque de solidarité (10-11, 21ème).

Le temps mort demandé par le coach tricolore ne va pas foncièrement modifier les données. Cà tourne et ça vire devant une défense suédoise aux taquets et si Camille Ayglon trouve enfin la faille, ce n'est qu'un petit bonus pris sur une Suède au top de l'engagement (11-12, 24ème). Hengelsson pour Wil-Freden, Torstenson  pour Helleberg, les ailières se gavent des fixations de leurs arrières et les blondes scandinaves gardent la main. Pour n'avoir pas vraiment pu ou su poser son jeu, les bleues rentrent au vestiaire avec deux buts de retard (12-14).

La capitaine des Bleues donne le la dès la reprise. Servie pile poil dans sa course sur les 6 mètres par Signate, Amélie Goudjo trompe Kain et récidive aussi sec en s'arrachant sur l'aile (14-14, 33ème). L'impression n'est toujours pas à la fluidité, les ballons s'échappant toujours un peu des mains bleues mais au moins le défi imposé aux Suédoises marque t'il une tendance évidente au réveil. 

Fixations et décalages pour les ailières ? Le modèle suédois semble inspirer les tricolores et tour à tour, Piejos et Dembele profitent du travail d'une base arrière toujours à la peine pour se saisir proprement des ballons (18-17, 41ème). Il faut toute la puissance de Signate enfin décidée à lâcher son bras meurtrier pour garder le contact avec des Jaunes qui ne lâchent rien. L'arrière d'Aalborg va même conclure une montée de balle synonyme d'égalisation (21-21, 52ème).

Mais chassez le naturel,  il revient au galop et au bout des 15ème et 16ème pertes de balle,  Wil-Freden puis Torstenson foncent reprendre leur avantage (22-23, 56ème). Le 5ème but de la grande arrière de Midjylland marqué au bout du refus de jeu confirme l'impression générale. Les Bleues sont passées à côté de leur match, la faute à des Suédoises omniprésentes en défense et ne cédant pas sous une pression bien trop désordonnée des vice-championnes du Monde. Une certitude, il y a encore beaucoup de travail pour amener les tricolores vers les sommets Norvégiens.

8ème Tournoi Paris Ile de France Handball Féminin
Stade Pierre de Coubertin, Samedi 27 novembre 2010, 17h45

France - Suède
22-25 (Mi-temps : 12-14)

Arbitres :
Ivan Cacador et Eurico Nicolau (Portugal)

Elles l’ont dit après la rencontre
Rappelez-vous…. Décembre 2009 – Tour Préliminaire du Mondial en Chine :  à la mi-temps du match contre la Suède, les Tricolores sont menées de 4 buts et ont pratiquement perdu toute chance de poursuivre l’aventure. Dans les vestiaires, la Toulonnaise Siraba Dembélé prend la parole et harangue une troupe qui en 2ème période, va retrouver toute sa hargne pour s’imposer et entamer une marche triomphale vers la finale. Coubertin n’est pas Wuxi et ce samedi, la magie n’a pas opéré. Autopsie  d’une défaite sans trop de conséquences ( ?). Ce dimanche, Siraba et ses copines comptent bien se racheter contre la Croatie.

Meilleure buteuse côté tricolore avec un 5/10 pour 27 minutes sur le parquet, Mariama Signaté. Celle qui a désormais une bonne connaissance du handball nordique (puisqu’elle évolue depuis le début de la saison au Danemark à Aalborg) se refusait à tirer des enseignements trop hâtifs, à l’issue de ce revers face à la Suède.

Propos recueillis par Yves MICHEL
RTL L’EQUIPE


Statistiques du match à suivre


© Philippe Dairou
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités