mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Oups…

On attendait une réaction après le match inquiétant face à la Norvège, à contrario, les Bleues ont de nouveau livré un match très terne sur beaucoup de points, et si leur courage leur a offert une lueur d’espoir sur la fin de match, ce ne fut qu’une petite lueur blafarde dans le noir arctique.

La problématique a tout de suite été criarde pour les Tricolores, ce serait encore et toujours l’attaque qui serait le point faible… Heureusement, la Hongrie ne valait pas beaucoup mieux en début de match, conséquence immédiate un somptueux 2-1 au bout de 6 minutes… Le temps pour Zita Szucsanski de prendre les choses en main de loin et la France se faisait déjà décrocher au bout d’à peine dix minutes de jeu. Même si Kathy Piejos réussissait encore quelques tours de passe-passe sur son aile droite, si Sophie Herbrecht marquait un but digne d’Houdini avec perte de balle et récupération dans le même temps, l’attaque se faisait littéralement manger par la 5-1 agressive des Hongroises.

La fin de première période va confirmer le souci offensif avec un total de 7 buts à la pause, quasiment tout était dit sur l’ampleur du problème dans le domaine. Toujours arque-boutées sur leur 6-0, les Bleues arrivaient à contenir les avants hongroises, restait à museler Bulath, Tomori and co et là il y avait comme un peu de mou dans la corde à nœuds.

Et le pire était presque à venir… Car si la deuxième période fut un peu plus prolifique en buts, ce fut essentiellement sur des coups joués individuellement, les joueuses françaises ayant sans doute parcouru plus de distance que le ballon sur le match. Côté impact sur la base arrière, un seul chiffre montre la faillite dans le domaine, le 2/20 réussi de loin… Alors, les Piejos, Dembele et même Deroin pourront bien tout tenter avec le peu de ballons négociables reçus, le manque de fluidité dans le jeu et l’enterrement quasi systématique de tout mouvement initié ne pouvait accoucher sur une victoire tricolore. Certes, la Hongrie n’était pas beaucoup mieux dans le jeu, et certaines phases en seconde période étaient loin du niveau d’un Euro, censé être la compétition la plus relevée en Handball, mais il y avait un peu plus de volonté de faire vivre la balle, quitte à l’envoyer dans les tribunes, ce qu’elles firent elles aussi un paquet de fois, mais cette envie arrivait à percer ce qui se faisait de mieux chez les Françaises ce soir, la défense.

A force de se battre, en sortant sur les 10 dernières minutes la 4-2 qui avait sauvé la patrie en Chine, les Tricolores auront les ballons pour revenir, un doublé d’Alexandra Lacrabère et de nouveau les ailières remirent la France à deux buts à deux minutes de la fin. Mais Eszter Matefi, la coach hongroise, en passant la seule coache féminine de la compétition…, prenait judicieusement son temps mort pour clamer les ardeurs tricolores. Deux loupés offensifs plus tard et un dernier but de Zamoransky et c’est avec un très triste 18-21 que se soldait ce deuxième match de l’Euro pour les Bleues.

Maintenant, les espoirs de demi-finale en ont pris un gros coup derrière les oreilles, et il faudrait même penser à battre la Slovénie vendredi pour ne pas bisser la « performance » macédonienne. Même si les Slovènes se sont fait exécuter par la Norvège, le résultat qualifiant du coup la Hongrie et la Norvège pour le deuxième tour, il faut espérer qu’il va y avoir révolution dans les têtes bleues, car un coup de Trafalgar reste même envisageable face à cette Slovénie qui a peu être fait de larges économies physiques sur cette affaire.


8 décembre - Euro 2010 - Réactions après France - Hongrie
envoyé par ff-handball

A Lillehammer, Hakons Hall
Le 8 décembre 2010 à 18h15
France - Hongrie : 18 - 21 (Mi-temps : 7-12)
2 178 spectateurs
Arbitres :
MM STOLAROVS Zigmars et LICIS Renars  (Lettonie)

La Norvège éparpille façon puzzle
Deuxième match et deuxième déroute pour la Slovénie, face à la Norvège et après le -9 face à la Hongrie on n’attendait pas de miracle des joueuses d’Ivica Rimanic, mais à ce point… 32-16, un but marqué pour deux encaissés et une mi-temps sifflée sur le score de 19-6 pour les locales. Et le pire dans tout cela c’est que ce n’est même pas la gardienne norvégienne qui faisait des miracles, Kari Grimsbo finissant sur un honnête mais pas fantastique 38% d’arrêt.
Non, simplement la différence de classe avec encore une fois Heidi Loke en exécutrice des hautes œuvres devant quand même une toute petite affluence (2 674) pour une salle de 10 000 places dans laquelle joue le pays organisateur. Il ya aura un peu de mieux pour la Slovénie en seconde période avec 10 buts marqués pour 13 encaissés, mais la messe était dite depuis bien longtemps et on espère que les Slovènes n’en auront pas profité pour un caler leur jeu, deux économiser les cadres en vue du match couperet face aux Françaises. Si c’était le cas, alors attention danger vendredi en fin d’après-midi.

A Lillehammer, Hakons Hall
Le 8 décembre 2010 à 20h15
Slovénie - Norvège : 16 - 32 (Mi-temps : 6-19)
2 674 spectateurs
Arbitres :
MMe GUSEVA Valerija et VARTANYAN Stella  (Russie)

Dernière Journée | Journée 2
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
France F Hongrie F 18 21 08/12 >>
Slovénie F Norvège F 16 32 08/12 >>
Prochaine Journée | Journée 3
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
France F Slovénie F   10/12  
Norvège F Hongrie F   10/12  
Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Sér GAP
1 Norvège F 4 2 2 0 0 65 38 2  
- Hongrie F 4 2 2 0 0 49 37 2  
3 France F 0 2 0 2 0 40 54 -2  
- Slovénie F 0 2 0 2 0 35 60 -2  

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités