mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Et dire qu'elles auraient pu !
Et dire qu'elles auraient pu !
14 Décembre 2010 | International > Euro

Encore une fois au bout de leur furia défensive et avec toujours une Amandine Leynaud énorme, la France a su prendre le meilleur sur une équipe de Suède jusque là invaincue.

Sauf que cette victoire ne peut quasiment plus donner accès aux demi-finales au Bleues. Avec dans la dernière journée le match Hongrie – Suède, les choses sont quasi pliées pour les Françaises. Si la Suède gagne ou  fait match nul, tout sera clair, la Suède avec 7 ou 8 points sera en demi-finale, et même en cas de surprise absolue dans le Norvège Pays-Bas, le -11 subit face à la Norvège enlève tout espoir. En cas contraire, une victoire de la Hongrie, alors le -3 subit en tour préliminaire pèsera lourd face au +1 de ce match. Reste un cas de figure ou calculatrices et prise de tête seront au programme, une défaite de la Suède face à la Hongrie, une victoire des Pays-Bas face à la Norvège et alors on aurait 5 équipes à 6 points et un grand foutoir pour savoir qui sera admis en demi-finale.

Mais la logique voudrait que les Françaises terminent 3° de cette poule II ce qui les enverrait jouer le match 5-6 et honnêtement, ce serait un superbe résultat au vu du premier tour plus que poussif des Françaises. Pour se retrouver dans cette situation, les Bleues ont encore pu compter sur une Amandine Leynaud des grands soirs, avec un 55% d’efficacité dans le champ, la Messine a une nouvelle fois mis l’attaque adverse dans le dur. Il est vrai que la défense à géométrie très variable, surtout en première période, aura complètement déboussolé l’attaque des Jaunes et Bleues, limitant les filles de Per Johansson à leur plus faible total de la compétition.

Encore une fois, le bloc défensif aura été l’arme absolue des Bleues, et même si parfois quelques mouvements ont été de belle facture, les pertes de balles et les échecs sur les gardiennes suédoises auront gâché une impression de progression nette. On aura apprécié l’entrée en demi-centre d’Angélique Spincer, en quelques minutes, elle aura superbement éclairé le jeu d’attaque français, lui donnant un liant et une vitesse de transmission jamais trop vu avant. On aura goûté l’opiniâtreté de Mariama Signate, qui même avec des échecs, retourna systématiquement au combat pour finir par faire plus que des dégâts dans la défense suédoise. Enfin on aura aimé le retour en forme de la capitaine Amélie Goudjo et les promesses enfin tenues de Marie-Paule Gnabouyou percutante en diable sur son poste d’arrière droite.

Tout cela aurait même pu faire une équipe demi-finaliste très potentielle en cas de poursuite sur les 60 minutes d’une domination très bien entamée après 40 minutes et un 16-12 qui appelait à encore plus d’attention et de rigueur dans la gestion du ballon. Une victoire de 6 ou 7 buts aurait parfaitement fait les affaires françaises en cas de victoire de la Hongrie sur la Suède. Malheureusement, le pêché de moins en moins mignon, perte de balle et précipitation revint au galop en fin de match et tous les efforts pour effacer une entame une peu timide et prendre une belle avance allaient disparaître au profit encore une fois d’une victoire accouchée dans la douleur.

Peut-être est-ce que c’est comme cela que les Bleues aiment vivre… Dans la bagarre et le défi permanent pour ne pas sombrer, mais au final, cela fait sans doute disparaître un dernier carré qui par moment était devenu presque tangible dans cette partie.

A Lillehammer, Hakons Hall
Le 14 décembre 2010 à 18h15
Suède - France : 21 - 22 (Mi-temps :9-11)
2 150 spectateurs
Arbitres :
MM GJEDING M. et HANSEN M. (Danemark)


14 décembre - Euro 2010 - Les réactions après France - Suède
envoyé par ff-handball

La Hongrie s'écroule, la Norvège déroule
Les Hongroises ont été dominées par des Néerlandaises vivaces et joueuses (27-19), et les Norvégiennes n'ont pas fait de détail face aux Ukrainiennes (32-19).

D'entrée pris à la gorge par les Hollandaises (5-1, 6e), les Hongroises n'ont jamais réussi à revenir à moins de deux buts et ont ensuite complètement lâché en début de seconde période, mettant en lumière leur déficit de force mentale. Les Oranje, concentrées et réalistes, s'offrent avec cette victoire (27-19) le droit de rêver : un hypothétique succès face aux Norvégiennes demain leur offrirait un ticket pour les demi-finales si, dans le même temps, la France ne devait pas s'imposer contre les Ukrainiennes. Pour autant, la Hongrie n'est pas encore éliminée. Une folle combinaison lui ouvrirait en effet les portes du dernier carré : une victoire contre la Suède, assortie d'une défaite ou d'un match nul des Pays-Bas face à la Norvège ! Assurément la grosse cote du jour...

De leur côté les Ukrainiennes, déjà sorties, n'ont pas rêvé longtemps face à la Norvège : sourire aux lèvres comme à leur habitude, les coéquipières de Gro Hammerseng ont tranquillement fait le métier et s'imposent 32-19, se rattrapant de leur déconvenue de dimanche devant la Suède. Un nul face aux Pays-Bas demain leur suffit désormais à assurer leur qualification en demi-finale.

Olivier Stephan

Dernière Journée | Journée 5
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Pays Bas F Hongrie F 27 19 14/12 >>
Suède F France F 21 22 14/12 >>
Ukraine F Norvège F 19 32 14/12 >>
Prochaine Journée | Journée 6
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Ukraine F France F   15/12  
Suède F Hongrie F   15/12  
Pays Bas F Norvège F   15/12  
Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Sér GAP
1 Suède F 6 4 3 1 0 103 84 -1 5
2 Norvège F 6 4 3 1 0 118 78 1 -5
3 Pays Bas F 4 4 2 2 0 91 80 1 6
4 France F 4 4 2 2 0 85 96 2 -1
5 Hongrie F 4 4 2 2 0 79 104 -1 -5
6 Ukraine F 0 4 0 4 0 82 116 -4  

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités