mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Net et sans bavure !
Net et sans bavure !
18 Décembre 2010 | France > Coupe LNH

Une finale cela se gagne et Montpellier sait depuis plus d’une décennie ce que c’est que de gagner des finales, dans un match très engagé, digne d’un haut niveau de Champion’s League, Chambéry a dû subir la loi d’un Montpellier sûr de sa force aussi bien offensive que défensive avec un Richard Stochl qui avait à cœur de ne pas se louper deux fois face au CSH après sa timide prestation au Phare.

Ce 3° choc entre les deux patrons du handball français et une belle qui avait bien des saveurs ! Vainqueur après prolongations dans le Trophée des Champions à Monaco, Montpellier avait subi un échec presque sec dans le match aller de championnat au Phare. Inutile de dire que presque au complet puisque seul ne manquait que Michael Guigou en train de se remettre de son intervention pour nettoyer son genou avec bien sûr les blessés de longue durée que sont Wissem Hmam et Florent Joli. Un Florent Joli qui avait dû d’ailleurs repasser sur le billard cette semaine, ce qui pourrait retarder un peu son retour tant attendu sur l’aile droite.

Mais avec tout le reste, il y en avait encore largement assez pour entamer le match tambour battant, montrant que si Chambéry voulait lui prendre son titre, il faudrait qu’il soit costaud en diable. C’est d’ailleurs ce que faisait le CSH dans le sillage d’un Cédric Paty en forme internationale ce qui devrait rassurer encore un peu plus un Claude Onesta très attentif des prestations de ses sélectionnés en nombre sur le parquet. Mais tout doucement, à grand coup de défense de fer, de montées de balles tranchantes dans lesquelles David Juricek se taillait la part du lion, Montpellier décrochait un peu son challenger.

Un petit trou que Chambéry va essayer par tous les moyens de boucher mais qui peu à peu va se heurter au début de show de Richard Stochl. Car le gardien slovaque n’aura pas été élu homme du match pour rien ! 4 jets de 7 mètres, des duels gagnés à la pelle dans le jeu et une très belle lecture sur les tirs de loin, au final 18 arrêts qui seront autant de coups de poignard dans le dos des espérances savoyardes.

Avec autant de bons ballons gagnés par son gardien, les Vid Kavtincik et Nikola Karabatic avaient les moyens de faire très mal et ils ne s’en privaient pas, comme William Accambray était encore et toujours sur son nuage de début de saison et qu’Issam Tej était le poison offensif permanent en pivot, Chambéry se devait de faire dans l’excellence pour arriver à rivaliser et même cela n’aura pas suffi… Même si Damir Bicanic allait se lancer dans une opération de sauvetage de l’honneur chambérien, que Karel Nocar avait endossé sa panoplie de guerrier de fer habituelle et que Xavier Barachet aura lui aussi de belles initiatives, rien n’y fera, le patron du jour était Montpellier et avec la ferme intention de le rester encore longtemps. Comme le dira à la fin Patrice Canayer, « On ne demande jamais à Kiel si ils ont encore envie de gagner, pour Montpellier ce devrait être la même chose ! »


 

CHAMBERY SAVOIE HB - MONTPELLIER HANDBALL 
29 - 32 (Mi-temps : 13-17)

Lieu :
Palais des Sports
Boulevard du Cami Salié 64000 PAU
Date :
Le 18/12/2010 18h15
Arbitres :
LAZAAR Nordine
REVERET LAURENT

Statistiques du match

© François Dasriaux
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités