mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Tremblay retrouve de l'appétit
Tremblay retrouve de l'appétit
16 Février 2011 | France > LNH

Lourdement battu à St Raphael, Nantes a de sérieux problèmes défensifs à corriger. Ce mercredi face à Tremblay, c'est donc une tentative de rachat à Mangin-Beaulieu pour des Nantais désireux de continuer sur la bonne dynamique de la phase aller. Mais, face au H, ce n’est plus tout à fait le Tremblay de la phase aller justement, ce collectif Parisien a retrouvé son handball et semble désormais armé pour remonter rapidement vers les sommets de la LNH.

Dans le rythme de sa victoire face au Paris Handball, Tremblay déroule les premiers enchaînements avec succès. Et c'est le champion du monde Arnaud Bingo qui prend les choses en main : tir désaxé à la "Mikkel Hansen", l'ailier Tremblaysien quitte son aile pour réussir ses premiers shoots sur la base arrière (2-4, 7'). Autour d'une défense compacte, Dragan Pocuca fait bonne garde et annihile les premières tentatives Nantaises. En face, Nantes ne parvient que trop rarement à trouer le mur Francilien (3-5, 10').

Sébastien Mongin et Damien Waeghe à l'origine des actions, le collectif Tremblaysien réussit son entrée en matière face à une arrière-garde locale dépassée. Le premier coup d'éclat Nantais est signé Marouène Maggaiez qui stoppe un pénalty à la 11ème... Trop mince pour faire jaillir des clameurs dans les tribunes de Mangin-Beaulieu. Arnaud Bingo est là pour rappeler que Tremblay est ambitieux en ce début d'année, l'international Français réussit un tir de l'aile à la hanche de toute beauté (4-6, 14').

Les défenses prennent le pas sur les attaques : Damien Waeghe trouve la mire sur les shoots à longue distance, tout le contraire de Nantes en manque cruel de réussite dans ce secteur. Les 2.750 fidèles de Mangin Beaulieu tentent de secouer le cocotier Nantais mais çà manque de fluidité en attaque, Pribak et Skatar sont dans la nasse.

Transfuge récent de Créteil, Waeghe a trouvé sa place dans le collectif Séquano-Dyonisien. Il plante les missiles longue distance face à un Maggaiez médusé. Pagès le remplace illico-presto dans le but Ligérien et Thierry Anti pose un temps mort à la 19ème minute. Rien n’y fait, le coach Nantais ne trouve pas les remèdes aux maux de sa formation. Romain Guillard, en contre, refroidit ostensiblement l’ambiance (5-9, 21’).

Tremblay mène les débats, tendance confirmée avec la première balle exploitée par Rivera qui bute sur Pocuca... à la 22ème minute ! Nantes souffre : les meneurs Pribak et Mourioux ont beau se démener, le H est en échec constant. Ugolin enfonce le clou (5-10, 24’). 5 petits buts pour Nantes en 25 minutes, une incroyable stérilité qui n'annonce rien de bon.

NANTES EN ÉCHEC

Seul Tuzolana, capable de trouver des trous de souris et surtout des shoots spectaculaires, parvient à trouver la mire (7-11, 28’). En l’espace d’une mi-temps, Tremblay 2011 montre qu’il n’a plus rien à voir avec le précédent. Tout un symbole, le TFH conclue la mi-temps par un jet de 7 mètres de dernière seconde du longiligne Damien Waeghe (8-13, 30’).

Base arrière type mais changement d’ailiers, Nantes repart au combat avec un maximum d’incertitudes. Maggaiez en manque de réussite repousse sur Bingo une balle que l'ailier Tremblaysien convertit sans problèmes. Le retour des vestiaires est Parisien avec Bingo, Peyrabout et Guillard qui s'amusent à scorer comme dans du beurre (9-16, 33’).

Nantes croit sortir de sa torpeur grâce à un messie de dernière minute : Audray Tuzolana plante trois buts coup sur coup et redonne de l'ardeur au public local. Tuzolana est le seul à faire le spectacle sur le front de l’attaque Nantaise (12-16, 37’). Merci à lui, semblait dire un public Nantais étonné de la piètre prestation de ses protégés.

Subitement moins précis, Tremblay bafouille quelque peu sa seconde mi-temps : Bruno Pagès fait trois arrêts au bon moment, rares réjouissances pour un H à la peine. Mais bien vite, Romain Guillard et Damien Waeghe sortent de leur boîte pour mater un temps la révolte Nantaise (13-18, 42’).

Les enclenchements repartent de plus belle dans les rangs visiteurs : Waeghe pour Zuzo au pivot, Tremblay récite son handball (15-20, 46’). A l’ouverture du dernier quart d’heure, Nantes n’est pourtant pas décroché mais le retour des locaux semble hypothétique... surtout quand Waeghe, encore lui, balance son bras en direction des buts adverses.

Nantes n'a pas dit son dernier mot. Le dernier quart d'heure voit souffler le vent d'un come-back impensable : Nemo Pribak, avec l'aide des ailiers Labarre et De la Bretèche, entretient la flamme. Moins fringant en attaque placée, Tremblay résiste : l'homme du match avec un 10/14 aux tirs, Arnaud Bingo fait très mal au "H", l'ailier Séquano-Dyonisien marque par deux fois et maintient l'avance de sa formation (20-23, 57').

Refus de jeu et infériorités numériques côté Tremblaysien, Nantes est trop brouillon pour en profiter et c'est finalement sur un poteau d'Andy Pijulet que Tremblay valide définitivement sa victoire (22-24, 59'). Arnaud Bingo n'a plus qu'à faire l'extérieur pour marquer et enfin récupérer la balle sur la dernière action de jeu. Tremblay signe sa première victoire à l'extérieur de la saison. Une belle efficacité défensive pour une équipe qui se hisse à une très belle 5ème place, juste devant son hôte du soir.

Nantes déçoit une seconde fois : inefficace en première période et surtout stérile en attaque placée, le "H" est dans le creux de la vague. Les vieux démons de la phase retour de l'an dernier refont surface, l'équipe de Loire-Atlantique doit désormais reprendre le train en marche sous peine de vivre une fin de saison sans relief.

HBC NANTES - TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL
23-25 (mi-temps : 8-13)

Lieu :
MANGIN BEAULIEU
2 RUE LOUIS JOXE 44200 NANTES
Date :
Le 16/02/2011 20h30
Arbitres :
BONAVENTURA CHARLOTTE
BONAVENTURA JULIE

Statistiques du match

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités