mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Saintes perd les pédales
Saintes perd les pédales
21 Février 2011 | France > Pro D2

Rapidement privés de François Woum-Woum, exclut, les Saintais ont trébuché vendredi soir face à Billère et s'inclinent 23-25 à domicile.

L'US Saintes Handball affrontait Billère pour le compte de la 16ème journée de Pro D2. Et l'US Saintes Handball s'est fait piéger 25-23 dans sa salle. "On a fait notre moins bon match de l'année" analysait froidement Jérémie Sargenton. Le portier saintais était très critique envers lui-même: "Je ne fais pas d'arrêts alors forcément la déception est double. En plus, contre notre pire ennemi. C'est un match qu'on devait gagner et qu'on se devait de gagner puisque c'était devant notre public". Jérémie Sargenton est totalement abattu devant la salle à l'issue de la piètre prestation des Saintais. "On se doit de gagner tous nos matchs à la maison" conclut-il visiblement énervé.

Pour compenser l'absence de Johan Kiangebeni (retenu avec le Congo), Lieutenant Maurice enregistrait le retour de Kévin Emerit qui avait retrouvé le parquet samedi dernier à Angers. C'est le BHB qui ouvrira les hostilités par un doublé de Marcel Tchinda mais les Maritimes reprendront vite le dessus grâce à Woum-Woum et Kieffer (8-5). Arnaud Villedieu, le technicien billèrois, se décide à prendre un temps-mort qui s'avèrera salutaire puisque Tchinda qui s'était mis en évidence en début de rencontre, refait surface et entraine les siens dans son sillage à l'image d'Yvan Gérard et Rosier. Les Billèrois égalisent. Les locaux perdent alors les pédales : Woum-Woum prend un carton rouge en séchant un adversaire en extension. Les visiteurs n'en demandaient pas tant et malgré Mickaël Sincère, regagnent les vestiaires sur le score étriqué de 12-11.

Le Grand-Coudret faisait alors corps et âme avec son équipe dans une ambiance digne des grands soirs dès l'entame de seconde période afin de porter ses protégés. Sur le parquet, Saintais et Billèrois se rendaient coup pour coup : Sylvain Kieffer, Florent Ferreiro, Matthieu Lamy par deux fois et l'ensemble du collectif tenaient tête à Tchinda, Gérard et consorts dans un match qu'on peut vraiment qualifier de véritable match d'hommes. La rencontre s'emballait mais les Bleus avaient beaucoup trop de déchets aux tirs. Quand le maitre à jouer est absent... C'est ce qu'on appelle et qu'on a toujours appelé la Woum-Woum dépendance (19-21, 51ème). A 5 minutes du buzzer, Lieutenant Maurice jetait ses dernières forces dans la bataille en prenant un temps-mort. Mais décidément, la réussite fuyait les Saintongeais puisque Florian Bonin était en échec sur jet de 7 mètres malheureusement imité par Sylvain Kieffer à 3 minutes de la fin. Billère s'imposera 25-23 dans la plus grande confusion avec beaucoup de décisions arbitrales contestées par le public. Au plus grand bonheur d'Arnaud Villedieu heureux et soulagé à la fin de la rencontre puisque son équipe s'éloigne de la zone de relégation en alignant une deuxième victoire consécutive après être venu à bout de Nanterre 24-20 samedi dernier. Et surtout après avoir enregistré sa première victoire à l'extérieur de la saison.

Arnaud Villedieu, interrogé devant son vestiaire où régnait la joie et on le comprend, avait le sourire : "Surtout soulagé parce que au classement on n’était pas bien. Et ce n'est pas parce que c'était Saintes. Mais çà nous fait un grand bol d'air au classement. Je suis très satisfait de la manière. En plus, c'est notre première victoire à l'extérieur et çà fait un moment qu'on court après puisqu'on perd d'un but à Nancy et on mène à Créteil à 10 minutes de la fin. La victoire contre Saintes est calculée et réfléchie puisqu'on est quand même devant depuis la 15ème minute." Côté saintais c'est la soupe à la grimace. "Oui, j'ai fait des bonnes stats mais on s'en fout quand on perd un match. Vraiment, les stats persos ne comptent plus dans les défaites " pestait-il. Les réactions étaient nombreuses aussi devant la salle où le public était très critique. Il ne reste qu'une chose à faire : aller chercher les trois points à Vernon Saint Marcel le weekend prochain et pourquoi ne pas aller chercher une troisième victoire à l'extérieur surtout que le groupe sera au complet avec le retour de Johann Kiangebeni. Mais pour y arriver, il faudra montrer un autre visage que celui de ce soir afin d'éviter un nouvel incident de parcours qui mettrait rapidement les Maritimes dans la difficulté et les éloignerait définitivement du Top 5....

Nicolas Cartier
Sport 17.fr

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités