mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Saintes à l'épreuve de Mulhouse
16 Mars 2011 | France > Pro D2

Ce vendredi, l'US Saintes Handball reçoit le Mulhouse Handball Sud Alsace à 20H45 au Grand-Coudret. Le septième contre le troisième. L'Ouest opposé à l'Est : Donnée qui est à prendre en ligne de compte puisqu'on imagine aisément que les mulhousiens ne viendront pas d'aussi loin pour faire bronzette sur les bords de la Charente. Même si ce ne sera pas l'envie qui leur manquera au vu de la douceur actuelle au bord de l'Atlantique. Le malade saintais dont l'hôte de la soirée est une équipe en pleine bourre depuis sa victoire contre Nanterre qui leur a permis de reprendre confiance et qui plus est depuis leur qualification face à Istres en demi-finale de Coupe de France.
 
Des maritimes laminés par des alsaciens au match aller 34-25. Lieutenant Maurice vs Brahim Ighirri : Le coach saintais qui cherche des solutions avec les moyens du bord vs un technicien qui a l'effectif pour jouer sur les deux tableaux et cumuler championnat et Coupe de France. Compétition pour laquelle Jean-Zéphirin et ses amis ont pris goût puisqu'ils ont disposé d'Istres dans leur Palais des Sports deux jours avant de se rendre en Charente-Maritime. Des saintais qui n'ont pas battu les alsaciens depuis 3 ans: On appelle çà une bête noire. Les partenaires de Florent Ferreiro à la peine devant les buts depuis la reprise qui affrontent la 3ème meilleure attaque du championnat.

Un collectif saintongeais qui va devoir défier un gros 7. Le bloc de Lieutenant Maurice en difficulté depuis quelques rencontres et qui devra entrer sur le parquet avec la tenue commando pour tenter d'arracher 3 points indispensables pour eux face à la grosse force de frappe alsacienne pilotée de main de maitre par Brahim Ighirri. Avec les dents qui doivent rayer le parquet côté saintongeais comme le réclame Jérémie "Callard" Sargenton, un des deux portiers de l'US Saintes Handball, qui vit mal ce qui arrive à sa formation. Et qui se doit absolument de reprendre confiance en lui, ce qui serait pas mal quand on connait les compétences du jeune gardien. L'USSH qui reste sur une mauvaise série en championnat au même titre que le MHSA qui a passé un sale quart d'heure depuis sa défaite à Sélestat, au passage le nouveau leader après avoir sèchement torpillé Vernon 26-20 en match en retard, mais qui a su se faire violence en venant à bout de Nanterre pour interrompre un enchainement de 4 défaites consécutives. Nanterre, tiens, tiens, le groupe de Boro Golic qui vient de battre Vernon Saint-Marcel en match avancé de cette18ème journée et qui, du coup, revient à 1 point de Saintes. Ce qui, bien évidemment, ne fait pas les affaires de Matthieu Lamy et ses partenaires qui sont, du coup, condamnés à venir à bout de Mulhouse sous peine de voir la fin de saison bien plus compliquée qu'elle n'aurait du l'être.

Chose qu'ont conscience d'eux-mêmes tous les saintais, joueurs et supporters, en voyant la meute agglutinée derrière eux au classement. Effectivement, de quoi faire douter pas mal de monde Des mulhousiens qui se présenteront sur le parquet du Grand-Coudret sans leur capitaine David Schneider, qui ne retouchera, malheureusement pour lui, plus un ballon qui sent la colle avant septembre en compétition officielle, victime d'une rupture des ligaments croisés du genou droit lors d'un entrainement la veille du match contre Nanterre. Pas un mal pour un bien pour les saintais comme le souligne Jérémie "Callard" Sargenton franchement et sincèrement désolé pour l'alsacien. En effet, inutile d'imaginer que la grave blessure de Schneider sera source de motivation supplémentaire pour Gallot et compagnie qui se battront pour dédier la victoire à leur capitaine. Le MHSA qui risque de se présenter avec du 220 volts dans les chaussures en Charente-Maritime. Mais les alsaciens seront attendus de pied ferme par des saintais que Sargenton a appelé à se révolter avec l'appui du public.

Peut être une solution : Un changement de fournisseur de colle, je ne sais pas, je propose. Mais le bloc de Lieutenant Maurice a t'il vraiment les moyens de l'emporter ? La réponse tient en trois lettres : OUI ! Quand on veut, on peut. Et quand Manu Péraud et le bloc ont voulu, ils ont pu : 30 buts et 3 points contre Angers, même sanction avec 27 réalisations dans la salle de Villeurbanne, 26 tirs au fond des filets contre Pontault-Combault avant de mettre une fessée à Sémur qui en a pris 32. On continue ?  26 buts enfilés à Sélestat avec une courte et injuste défaite à la maison, les bras levés après en avoir planté 27 à Nanterre, qui valut son pesant d'or niveau décibels et chansonnette poussée par les poètes du 17 dans le vestiaire de gauche, 32 goals alignés dans la salle d'Angers avec les 3 points qui vont bien en prime. Mais pour ramener le précieux sésame qui serait un soulagement de chaque côté, même si les objectifs ne sont plus les mêmes, il va falloir régler les tirs pour Woum-Woum et consorts sous peine de voir Cherrier de nouveau leader du classement des stats du site internet www.handzone.net

Comme lors de la dernière journée où celui-ci a été crédité d'une évaluation de 24 : Une paille...  Un Guirrec Cherrier qui avait déjà fait très mal lors du match aller avec ses compères Gallot et Martin qui avaient fait un 15 sur 18 aux tirs avec un max de réussite. Réussite : Mot dont feraient bien de s'inspirer les maritimes vendredi soir surtout, on insiste, qu'ils en ont les compétences et l'ont prouvé maintes et maintes fois. Pour ne pas entendre les portables mulhousiens dans les vestiaires de droite qui hurlent à leur capitaine "David, on a gagné !", les maritimes savent ce qu'ils leur restent à faire et auront bossé studieusement toute la semaine pour mettre au fond ces foutus immanquables qui les pénalisent tant. Idem pour les jets de 7 mètres si importants qui, en plus, veulent dire que les bleus seront allés au combat pour les obtenir.

Alors faut pas gâcher ! Il va falloir se libérer absolument chez l'USSH... Verdict vendredi vers 22H pour savoir quel chant résonnera et dans quel vestiaire : A ma gauche, dans le coin bleu, on pourrait entendre "Salut mon Callard, on savait pas quoi faire pour ton anniversaire alors on t'a fait une petite chanson !", en hommage au gardien du temple maritime qui aura fêté ses 24 ans deux jours plus tôt, mais la condition sera la victoire. A ma droite, dans le coin rouge, çà pourrait fredonner 'Yeeeesssss mon David, celle-là, elle est pour toi !". Petit risque de pronostic : Avantage psychologique pour le MHSA mais avantage terrain pour l'USSH puisque les saintais évolueront devant leur public qui est capable de renverser des tendances et de déplacer des montagnes, chose qu'il a prouvé à plusieurs occasions. Et prêt à refaire à condition que leur bloc ait la volonté de se battre et de trouver des solutions. Ce qui n'est pas du domaine de l'infaisable mais du difficile. Mais c'est dans la difficulté qu'on prouve sa force, foi de Cartier ! 6 points séparent les deux équipes, 8 serait un gouffre et serait synonyme de défaite saintaise donc de calvaire au moment de se rendre sur le terrain de Sémur en Auxois semaine suivante.  Sémur qui attendra aussi les maritimes de pied ferme pour rendre la fessée prise au match aller. Alors autant que les saintais fassent le plein chez eux contre les mulhousiens, chose logiquement plus aisée à faire que de prendre des points à l'extérieur semaine suivante. En tout cas, çà prouve l'ampleur de la tâche qui attend les hommes du président Seguin qui ont intérêt à savoir crawler pour ne pas couler.

Nicolas Cartier www.sport17.fr

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités