mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Les Saintais dans l'Auxois : danger !
Les Saintais dans l'Auxois : danger !
25 Mars 2011 | France > Pro D2

Ce samedi, l'US Saintes Handball se déplace dans la salle de Sémur en Auxois pour le compte de la 19ème journée de championnat de France de Pro D2. Coup d'envoi à 20h45 dans la salle sans nom.
"Attention, le match est dans la grande salle, pas dans l'autre. Dommage qu'elle n'ait pas de nom, je voulais lui donner le mien mais le club ne veut pas" me prévient, rigolard, un responsable du service communication de la mairie joint par téléphone, qui, au passage, m'invite pour la rencontre. Merci !
Les bleus et rouge  se rendent chez les rouge et blanc dans la salle qu'on va rebaptiser temporairement salle des sports de la petite ville. Car Sémur en Auxois, bourgade d'à peine 5000 habitants possède deux gymnases sans nom. Le plus grand ne peut contenir que 500 spectateurs et est surnommé "le chaudron" par les semurois qui se pressent un samedi sur deux pour supporter les locaux.
Petite salle mais salle bruyante. Très bruyante... 500 supporters derrière les hommes de Thierry Vanillier qui vivent une véritable histoire d'amour avec leur public. Histoire qui fait un peu penser à celle de l'En Avant Guingamp en son temps en football.
Les saintais vont devoir se faire violence pour ramener 3 points de la salle du promu. Qui a fini deuxième de sa poule de Nationale 1 l'an passé et bien parti pour assurer son maintien en cas de victoire contre les maritimes. En effet, le HBC Sémur Côte d'Or Bourgogne ne s'est incliné qu'une seule fois chez lui (NDLR : Seuls Arnaud Freppel et Sélestat se sont imposés ici 31-28 lors de la première journée) en sept rencontres.
La dernière victime en date est tout simplement le leader Créteil qui s'est incliné 25-24 dans une ambiance de folie.
Avec l'appui du public, Pierrick Verdier et ses partenaires ont tout simplement interrompu la série de quinze matchs sans défaite du leader cristollien. Avant de ramener un nul 25-25 de Nanterre arraché sur pénalty à la toute dernière seconde par Pierrick Verdier dimanche dernier justement.
Lieutenant Maurice et le bloc ont de quoi être inquiets mais savent parfaitement où ils se rendent.. Les saintais seront attendus de pied ferme par Thierry Vamillier et ses hommes qui se sont inclinés 32-25 au Grand-Coudret lors de la 6ème journée de la phase aller. Avec un énorme Jérémie "Callard" Sargenton dans les buts en pleine heure de gloire et qui avait sorti un tir bourguignon sur deux dont de multiples cartouches pivot à 6 mètres. Lui permettant de faire quelques relances fusées, sa spécialité, sur Johan Kiangébéni l'ailier gauche qui est allé planter 7 buts aux portiers semurois.
"Mon Callard, on remet çà ?"
Voilà le défi que lui lanceront  ses coéquipiers quand le bus coupera le moteur pour déposer le bloc de Lieutenant Maurice en arrivant  sur le parking du chaudron. Question peut être aussi posée à François Woum-Woum, le cannonier maritime, qui reste sur un match proche de la perfection contre Mulhouse avec 13 buts sur 14 mines posées. Performance qui est bien évidemment remontée jusqu'aux oreilles des semurois.
Sur leur ligne, le jeune Oualid Benkahla et l'expérimenté portier Fraj Massou, qui a sauvé bien des situations, seront vigilants. Et feront le boulot pour mettre sur orbite et dans les meilleures conditions possibles leurs stratèges en la personne de Pierrick Naudin, le jeune arrière gauche, doublé par Bram Dewitt, arrière gauche lui aussi, en provenance de Cesson.

Côté semurois, le danger vient aussi de l'aile gauche avec l'excellent Nicolas Martin en binome avec Pierrick Verdier, ex-Aurillac, qui a offert le nul à ses potes sur le parquet de Nanterre. A la baguette, le jeu est distribué par le duo Pierre Torres and Adriano Marlin. Et plutôt bien !
Mais ce qui fait la force des bourguignons est leur grosse solidarité défensive et la faculté de Thierry Vamillier à tenter des coups de poker, comme il l'a fait contre Créteil lors des cinq dernières minutes, en proposant une défense 6-0 à plat qui aura complétement perturbé le leader.
Le résultat de la rencontre de ce soir se jouera donc aussi sur le plan tactique, domaine de prédilection de Lieutenant Maurice, côté maritime, qui n'hésite pas, lui non plus, à utiliser ses temps-morts pour brouiller les cartes.
Un Lieutenant Maurice qui respire depuis le coup d'éclat des siens, vendredi dernier au Grand-Coudret, contre Mulhouse candidat au podium à la lutte avec son voisin Nancy, qui se sont imposé 37-32au cours d'un match référence.
De quoi regonfler à bloc le moral des maritimes au moment de se rendre dans la salle de Semur puis de recevoir le PAUC, ex-club de Cédric Ortéga la doublure de "Callard" Sargenton.
Mais les bourguignons l'entendent t-ils de cette oreille ?
Pas si sûr surtout qu'en cas de victoire contre les saintais, les partenaires de Pierrick Verdier reviendraient à égalité de points avec le commando de Kevin Emerit et passeraient même devant au cas où ils viendraient à combler le -7 du match aller.
Mais les saintais ne l'entendent pas non plus de cette oreille bien trop pressés d'assurer leur maintien très rapidement, tout comme Semur, et de mettre la meute des poursuivants hors de portée : Nanterre même nombre de points que Sémur mais un match en plus, Pontault-Combault et Billère 32 points et enfin Angers et Villeurbanne touchés mais pas coulés avec 27 points. Difficile de faire un pronostic : Avantage terrain pour Semur en Auxois mais moral au beau fixe pour Saintes.
Au vu de l'incertitude du résultat, vous avez une chance sur deux de faire jackpot.
Faites de cette devise la vôtre :
100 pour cent des gagnants ont tenté leur chance ! 
 
Nicolas CARTIER - www.sport17.fr 

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités