mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
A l'impossible nul n'est tenu
A l'impossible nul n'est tenu
2 Avril 2011 | Europe > Champion's League

Embarqués dans un match retour sans Benjamin Gille et Bertrand Roiné, les Chambériens devaient faire en plus sans Xavier Barachet touché lors du match aller. Autant dire qu’après la défaite de 3 buts au phare, les choses étaient devenues purement et simplement ingérables. Et c’est sans surprise que Chambéry aura fini son aventure en Champion’s League au cap des 8° de finales face à l’ogre espagnol qui n’a plus trop que cette compétition pour vivre en haute altitude cette saison.

Ballotés au bout de 5 minutes de jeu, les Savoyards n’ont pas pu trouver les ressources pour contrer la puissance et la profondeur de banc de Ciudad Real dont cette fois les gauchers Lazarov et Guardiola ne seront pas passé complètement à côté de la plaque. La messe était dite dès la 15° minute avec un 10-4 qui était déjà rédhibitoire.  Alors en y ajoutant les parades à répétition d’Arpad Sterbik, les perforations de Canellas, les réussites de Garcia Parondo sur l’aile droite, il y en avait beaucoup trop pour que les 10 buts à la pause ne soient pas logiques mais impitoyable. Damir Bicanic et Nebojsa Grahovac y iront bien d’une belle partie, mais l’attaque pataugeait trop et lâchait trop de ballons pour ne pas voir le CSH prendre la foudre à la moindre hésitation.

Bien évidemment, Philippe Gardent était tout à fait conscient que tout était plié pour la qualification et il lâchait ses jeunes, Simon Mayayo, Yannick Palma et même Pierre Paturel en attaque pour palier la sortie de Grégoire Detrez touché en première période. Presque logiquement, tous ces jeunes vont faire une vraie psychose dans cette Qijote Arena pas forcément pleine mais quand même bien chaude comme à son habitude. Le début de seconde période va finir le tableau avant que Chambéry. Au bout de 10 minutes de jeu et un +15 qui signifiait la fin des hostilités, le match tournait à la gentille partie de plage où les équipes, enfin surtout Ciudad Real tentait de faire le spectacle alors que Chambéry essayait de faire tout ce qu’il pouvait avec les moyens du bord.

Moyens avec un Guillaume Saurina saignant au point de se faire prendre en stricte par les Espagnols, avec un Yannick Palma parfois désordonné mais au bras plus que percutant et avec un Cyril Dumoulin qui après avoir vu passer les avions arrivait à s’interposer de temps en temps aux contre-attaques à répétition de Ciudad Real. Cela ne sera pas suffisant pour calmer les rougeurs, tout juste endiguer l’addition finale qui s’arrêtera sur un –17 suffisant pour l’ego chambérien.

Malgré tout cela, cette élimination un peu douloureuse, il ne faudra surtout pas oublier tout ce qu’à pu faire le CSH en phase de poule et au match aller pour se retrouver dans cette salle en début de match d’un 8° de finale face à Ciudad Real avec un petit espoir de qualification. Restera à essayer de rebondir après cette fin d’aventure, et ça cela se passera beaucoup plus dans les têtes que dans les jambes, Chambéry a encore plein de challenges à relever cette saison, celui de la Champion’s League est bel et bien fini même durement fini.

A Ciudad Real, Quijote Arena
Le 2 avril 2011 à 16h00
Renovalia Ciudad Real - Chambery Savoie HB : 36 - 19 (Mi-temps : 18-8)
3 000 spectateurs
Arbitres :
MM Lars Geipel et Marcus Helbig (Allemagne)

Statistiques du match à suivre...

Evolution du score : 2-2 5°, 6-2 10°, 10-4 15°, 12-5 20°, 15-6 25°, 18-8 MT - 22-8 35°, 25-10 40°, 29-14 45°, 30-16 50°, 34-17 55°, 36-19 FT.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités