mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Ca aurait pu être si simple !
Ca aurait pu être si simple !
3 Avril 2011 | Europe > Champion's League

Montpellier a réussi à inverser la tendance du match aller ! En emportant le match retour à l’Arena face à Schaffhausen 35-27, le – 5 du match aller a été effacé et Montpellier sera au rendez vous du tirage au sort des quarts de finale mardi soir, mais que cela fut dur en seconde période alors que la première avait permis au MAHB de montrer toute la différence de classe qu’il pouvait y avoir entre les deux collectifs.

Absent pour cause de blessure, William Accambray allait donner le la dès le premier quart d’heure et faisait subir tout et encore plus à Bjorvin Guvtasson leur bourreau du match aller. Avec lui, Nikola Karabatic et Vid Kavtincik qui eux aussi réussissaient leurs shoots prenant soin de privilégier à outrance les impacts hauts qui ne conviennent absolument pas au jeu du portier islandais, Montpellier mettait d’entrée son attaque sur les bons rails. Restait à caler la défense, bloquer un Peter Kukucka qui remettait le couvert avec sa vivacité sur jeu rapide et sa vista pour servir son pivot Ivan Ursic. Tout cela allait mettre un gros quart d’heure pour se régler, mais une fois le calage fait, la déferlante allait tomber sur la tête des Suisses avec un Guvtasson hors du coup et qui se faisait sortir par son coach pour être remplacé par Rémo Quadrelli.

Cela ne changeait rien à la facilité avec laquelle les Montpelliérains trouvaient des solutions offensives, après un petit temps de récupération et une petite navigation à + 5 ou + 6, ils remettaient une dernière accélération pour finir la première période avec un superbe + 7. Confiants, les joueurs de Patrice Canayer avaient aussi donné confiance à tous leurs supporters. Mais entre confiance et perte de méfiance le petit pas à ne pas franchir allait malheureusement l’être…

Repartis dans du jeu offensif trop rapide, cherchant de nouveau des impacts bas sur le gardien adverse, loupant le plus simple à l’image d’un Aymen Hammed qui a connu un gros calvaire sur ce match, les Héraultais remettaient parfaitement les Suisses dans le sens d’une qualification à laquelle ils ne pensaient plus trop quelques instants auparavant. Pendant 15 minutes Montpellier n’allait vivre que pour et à travers la performance d’Issam Tej en pivot. Le gladiateur tunisien lui ne s’embarrassait pas de fioritures au niveau du shoot, tout au niveau des « étiquettes » même si un petit chabala passait par là, c’était toujours et encore au même niveau ! Celui là, on peut ne pas aimer parfois son sur-engagement défensif, mais jouer avec un tel guerrier reste un plaisir quasi hors normes ! Il allait tenir la baraque branlante du MAHB en attendant que le reste de la troupe se remette petit à petit dans le bain. Dans le bain, il y en a un qui allait s’y remettre et ainsi assommer purement et simplement Schaffhausen, c’est Michael Guigou ! Alors qu’il avait fait comme tous les autres : raté son jet de 7 mètres, en aparté il faudra compter le nombre de « penos » loupés dans ces 2 matches, c’est assez vertigineux quand même ! Il va rebondir et de quelle façon sur une fin de match totalement signée « made in Apt » ! Tir à travers, décalage, passe pivot millimétrée pour bien évidemment Issam Tej, but sans angle à droite et interceptions, les Suisses allaient se faire assommer à grand coup de maillet vauclusien ! A tel point qu’à son temps mort Patrice Canayer donnait pour consigne : «Donnez la balle à Michael et courrez autour !»

Passé ce gros quart d’heure de trouille ultime pour la qualification, on retrouvait Richard Stochl entrain de faire des arrêts, un Mait Patrail pour le moins patraque et heureusement que le jeune mais grand Estonien aura fait deux non-matches et un Guvtasson de nouveau dans la nasse. Un + 8 tranquillement géré sur les dernières minutes de jeu mais qui aurait du se faire sans le gros frisson de seconde période. Ce genre de trou noir dans un match sera difficilement effaçable en quart de finale, mais qu’importe, Montpellier a réussi son pari, être encore dans la course au Final Four de Cologne après ces 8° de finale. Reste à savoir face à qui se jouera le ticket pour le week-end de la Lanxess Arena, mais vu le beau linge qui reste en course, autant dire que de toute façon il faudra faire un exploit pour s’y rendre.

A Montpellier, l'Arena
Le 3 mars 2011 à 17h00
Montpellier Agglomeration HB - Kadetten Schaffhausen : 35 - 27 (Mi-temps : 21-14)
9 000 Spectateurs
Arbitres :
MM Péter Horváth et Balazs Marton (Hongrie)

Statistiques du match

Evolution du score : 3-2 5°, 6-5 10°, 10-8 15°, 13-9 20°, 18-12 25°, 21-14 MT - 22-17 35°, 23-20 40°, 27-22 45°, 31-23 50°, 32-25 55°, 35-27 FT.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités