mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Les dés sont jetés ! Cap sur les quarts !
Les dés sont jetés ! Cap sur les quarts !
4 Avril 2011 | Europe > Champion's League

Les huitièmes de finale ont rendu leurs verdicts, avec quatre équipes allemandes sur huit qualifiées ! Preuve si il en est de la force de ce championnat « cette petite entreprise ne connaît pas la crise ! » Les espagnols jouent placés avec deux équipes. La Russie et la France complètent cette liste. Il reste à espérer un tirage pas trop lourd pour ceux la et surtout pour notre représentant français, même si à ce niveau de la compétition, l’habitude est de dire « que toutes les équipes se valent », il y a tout de même des « épouvantails » à éviter, pour espérer figurer au Final Four. Somme toute, la logique a été respectée et seuls les hommes de Patrice Canayer ont renversé la vapeur, par rapport au premier match, pour aller chercher la qualification.

Montpellier 35 – 27 Schaffhausen mi-temps 21 – 14 (Aller 26-31)
Les Montpelliérains, sont enfin venus à bout de ces Suisses si combatifs, mais il aura fallu de l’énergie, beaucoup, de la solidarité et du talent dans ces moments décisifs, ceux choisis par les grands joueurs pour rappeler combien ils restent indispensables aux destins des grandes équipes.
Issam Tej et Mickael Guigou ont montré la voie à leurs coéquipiers, le premier en ne lâchant rien pendant 60’ tant en défense qu’en attaque, et l’autre, en décidant du sort du match avec génie. Le retour de William Accambray a bien soulagé la base arrière pendant un mi temps, et Nicolas Karabatic a du peser de tout son poids et son expérience. Il reste quelques semaines à Patrice Canayer pour travailler de nouveau avec tout son groupe et effacer ces moments de doute qui prennent parfois l’équipe à la gorge. A l’image de ces pénaltys ratés par ces joueurs pourtant rompus à l'exercice.

Ciudad Réal 36 - 19 Chambéry, mi-temps : 18-8 (Aller : 27- 24)
Trop difficile voire insurmontable pour la troupe de Philippe Gardent, décidément pas épargnée par la malchance avec une ultime blessure, de leur gaucher, champion du monde Xavier Barachet à 48 h de ce match retour. Les chambériens font aussi les frais du retour en forme, au bon moment des coéquipiers de Didier Dinard. A la mi-temps la messe était dite avec des gauchers en forme coté espagnol et un Sterbik à son niveau dans les buts. Les hommes de Karel Nocar se révolteront un peu en seconde période après un épisode « les jeunes dans l’arène » avec un Guillaume Saurina percutant. Malgré tout ce moins 17, n’efface pas les belles émotions données par ce groupe qui n’en a pas fini avec ses objectifs et qui devra à tout prix accrocher enfin quelque chose à son palmarès cette saison pour valider ces efforts.

Kiel 36 – 24 Kolding, mi-temps: 20- 11 (Aller: 36- 29)
Septième qualification de suite pour Kiel, qui n’a jamais douté lors de ce match retour. Kolding a fait jouer la jeunesse pour combler les absences pour blessures, et Kiel a lancé le jeune Tobias Reichman pour remplacer Christian Sprenger à l’aile droite, ce dont il s’est sorti avec talent inscrivant 6 buts. En première mi temps les allemands ont profité des pertes de balles danoises pour enchainer sur : contre attaque / but et creuser l’écart sur un 8- 1 ! La seconde fut l’occasion pour le coach Gislasson de faire tourner, avec le retour de Kim Andersson (deux mois d’arrêts) et peut-être la dernière apparition de Jérôme Fernandez avec ce club. Momir Illic a confirmé son match aller avec six réalisations. Seuls, Kasper Sondergaard et Lars Christiansen ont donné le change, en face, avec sept buts chacun. Les coéquipiers de Thierry Omeyer attendent désormais le tirage au sort, en souhaitant sans doute éviter un club allemand.

Flensburg 33 – 20 Pick Szeged, mi-temps 18- 8 (Aller : 27-26)
Bien appuyés sur leurs deux gardiens, Beutler et Rasmussen et sur un énorme Anders Eggert Jensen avec 14 buts, Flensburg, a très vite pris le large et à la mi-temps tout était joué. Les hongrois ont couru tout le match après les hommes du demi-centre autrichien Viktor Szilagy, meneur inspiré. En deuxième période, Maxime Butenko, prend un carton rouge ce qui aggrave les affaires de Szeged. Flensburg sera donc au rendez vous des quarts de finale.

Tchekhov 30-17 Sarajevo, mi-temps 11- 9 (aller 31- 22)
Sarajevo aura tenu tête une période face aux « Ours » Russes. Très vite Vladimir Maximov, l’inusable coach russe a trouvé les mots pour remobiliser ses troupes, qui ses ont appuyés encore sur les arrêts du gardien Oleg Grams pour leur jeu rapide. La puissance physique de Tchekhov n’a laissé, aucune chance à Sarajevo. Attendons un autre adversaire pour juger mieux le véritable niveau des joueurs de coach Maximov !

Veszprém 30 – 26 Barcelone, mi-temps 15- 8 (Aller : 21-28)
Marko Vujin et ses onze buts n’auront pas suffit à Veszprém pour éviter une seconde élimination par Barcelone ! Pourtant à la mi-temps le retard était comblé devant une salle, en transe, les hongrois ont élevé leur niveau de jeu. Mais la pause a servi au coach espagnol, Xavi Pascual pour remettre de l’ordre dans le jeu des catalans. A l’image de l’ailier Juanin Garcia, auteur de neuf buts, les barcelonais ne se sont pas désunis, et ont géré la fin de la rencontre avec calme après avoir réduit l’écart puis égalisé à 20- 20 au bout de quinze minutes. Veszprém gagne mais sort après une remarquable campagne de qualification et neufs victoires pour trois défaites au compteur. Barcelone qui avait plutôt démarré la saison doucement, continue sa route.

Rhein Neckar Löwen 27- 27 Zagreb, mi-temps 11-9 (Aller : 31 – 28)
Pas de surprise pour ce match retour malgré un bon match à l’extérieur des coéquipiers de Ivano Balic qui arrachent le nul, mais c’est trop court pour effacer la belle victoire des allemands en Croatie. Zagreb sort encore en huitième. La première période a été une leçon de défense donnée par les deux équipes et leurs gardiens respectifs, Slawomir Szmal et Marin Sego. Ivanov Balic diminué par une blessure au genou n’a pas pu être utilisé régulièrement, et cela a sans doute handicapé les Croates. Pourtant les allemands, ne creusent pas l’écart, malgré les buts d’Olafur Stefansson. En seconde période David Spiler, fait mal à Rhein Neckar avec ses neufs buts, et Ivano Balic à 5 cinq minutes de la fin donne l’avantage à ses coéquipiers mais, solides aux postes Les Gensheimer et Stefansson, dans un final à haute tension tiendront « la baraque » pour la qualification d’une quatrième équipe allemande !

Valladolid 33 - 35 Hambourg, mi-temps 16- 19 (Aller : 22-28)
Les allemands ont conservé les trois buts d’avance de la première période avec un Hans Lindbergh à huit buts et deux pour Bertrand Gille. Malgré un bon Harvard Tvedten, à neufs réalisations, les espagnols ne pourront même pas avoir le plaisir de gagner à domicile, les coéquipiers d’Igor Vori ont en effet déroulé dans le final. Jansen et Duvnjak ont aussi apporté leur écot à cette victoire synonyme de qualification avec sept et six buts. Hambourg continue sur sa lancée, de la Bundesliga et rejoint les trois autres clubs allemands. Sans trop trembler.

Les quarts de finale sont programmés le week-end des 23 et 24 avril et retour les 30 avril et 1er mai.

Tour 1 | Phase 2
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Montpellier Schaffhausen 35 27 03/04 >>
Kiel Kolding 36 24 02/04 >>
Ciudad Real Chambéry 36 19 02/04 >>
Flensburg Szeged 33 20 03/04 >>
Veszprém Barcelona 30 26 02/04 >>
Valladolid Hamburg 33 35 03/04 >>

© Cathy Tachdjian
Partager
TIRAGE
ALAIN CALVARIN | Lundi 4 Avril 2011 (19h28)
FLENSBURG HANDEWITT / CIUDAD REAL
BARCELONE / THW KIEL
HAMBOURG SV / MEDVEDI TCHEKHOV
RHEIN NECKAR LOWEN MANNHEIM / MONTPELLIER
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités