mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Pas de Jérôme Fernandez à Toulouse
Pas de Jérôme Fernandez à Toulouse
11 Avril 2011 | France > LNH

On attendait depuis quelques temps, surtout à Toulouse d’ailleurs, l’avis de la CNACG sur l’autorisation de recrutement du capitaine de l’équipe de France en tant que joker pour la fin de saison.

L’avis est tombé, bref et péremptoire, la CNACG n’autorise pas le THB à engager Jérôme Fernandez comme joker. Le même avis est d’ailleurs tombé pour Cesson qui ne pourra compter sur Pierre Montorier, le pivot de Saint Raphaël. Même si un appel est possible, ce qui va complètement coincer est aussi la position de Kiel, l’actuel club de Jérôme Fernandez. En effet celui-ci avait clairement annoncé que si une décision n’était pas prise lundi (aujourd’hui) à 19h00, le joueur finirait sa saison dans ses rangs.

Même si des rebondissements sont toujours possibles dans ce genre d’affaire assez, voire très complexe, on s’achemine vers une arrivée du recordman de buts en équipe de France à l’intersaison et ce si le THB arrache son maintien sur cette saison. Aux joueurs de faire avec ou plutôt sans lui, mais la belle victoire à Saint Cyr a montré qu’ils en avaient largement les possibilités.

Décisions de la Commission Nationale d’Aide et de Contrôle de Gestion
Au cours de ses réunions des 6 et 11 avril 2011, la Commission Nationale d’Aide et de Contrôle de Gestion (CNACG) a étudié les demandes de recrutement d’un joker médical formulées par les clubs de Toulouse Handball et de Cesson-Sévigné.

Après avoir examiné les pièces jointes aux requêtes de chacun de ces clubs, ainsi que les pièces complémentaires communiquées par le Toulouse Handball en date du 8 avril 2011, la CNACG a décidé de refuser de faire droit aux demandes de ces deux clubs.

La CNACG a constaté que les éléments fournis par le Toulouse Handball ne permettaient pas, en l’état, d’offrir les garanties minimales nécessaires sur la capacité de ce club à faire face aux engagements financiers qu’il a pris au titre de la saison en cours. La CNACG en a tiré les conséquences qui s’imposaient afin notamment, comme le prévoient les règlements, de préserver la pérennité du club et de veiller à l’équité du championnat.

Des raisons similaires ont motivé la décision prise par la CNACG à l’égard du club de Cesson-Sevigné.

Outre la possibilité qui leur est offerte de réunir de nouveaux éléments et de formuler une nouvelle demande de Joker Médical auprès de la CNACG, les deux clubs disposent de la possibilité de faire appel de ces décisions devant la commission d’appel de la FFHB, ou de saisir le comité national olympique et sportif français aux fins de conciliation.

Communiqué de presse de la LNH

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités