mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Un pas vers Cologne
Un pas vers Cologne
24 Avril 2011 | Europe > Champion's League

Après la désillusion de la saison dernière face à Moscou, Montpellier avait la plus grande envie de se frayer enfin un chemin vers le fabuleux final four de Cologne. Mais si le tirage avait fait un léger "cadeau" en désignant Rhein Neckar Löwen comme adversaire, encore une fois c’est sans une partie de ses armes que le MAHB devait jouer cette partie.

Sans Issam Tej le guerrier, David Juricek le poison, Aymen Hammed le gaucher et le jeune Rémi Salou pour finir le tableau au poste de pivot, Montpellier savait que les cadres devaient faire dans l’excellence pour revenir des bords du Rhin avec un résultat positif. Et bien avec un match de folie de son seul pivot de métier, une défense monstrueuse autour d’un Wissem Hmam Royal, un Vid Kavticnik au bras gauche ravageur et avec le réveil des arrières sur la fin de match, Montpellier a été arracher une victoire de 2 buts qui va compter pour un retour où tout sera quand même à confirmer.

Mais tout s’est fait logiquement dans la douleur… Face à l’armada de stars alignée par le club allemand, il fallait que Montpellier soit solide sur ses bases. Donc parole à la défense d’entrée de match avec un bloc qui mettait de suite la base arrière teutonne dans le dur. Surveillé comme le lait sur le feu, Olafur Stefansson ne pouvait mener le jeu comme il en a l’habitude, même si tout cela donnait presque normalement une pluie de jaunes rapidement, le MAHB arrivait parfaitement à ses fins, bloquer la puissance de feu de Mannheim dans un premier temps. Comme à l’autre bout Luka Karabatic réussissait tout et même plus on se prenait presque à rêver à un match presque tranquille. Menés de bout en bout pendant le premier quart d’heure, le coach du Rhein Neckar Löwen prenait son temps mort pour recaler un peu ses troupes.

Résultat, Le réveil de la défense adverse, bien aidée il est vrai par un problème de distance dans les duels de la part de William Accambray et Nikola Karabatic et la mise en marche de Swalomir Szmal dans les buts adverses mettaient rapidement la tête des héraultais en fusion. Bloqués pendant 11 minutes au score, recherchant trop la solution Luka Karabatic trop systématiquement, les Français encaissaient un 4-0 qui redonnait la main aux partenaires d’un Uwe Gensheimer dans quasiment tous les bons coups. Heureusement le premier but de William Accambray débloquait un peu l’ardoise et les têtes montpelliéraines. Mais menés de 3 buts à la pause il était clair qu’il fallait faire les bons ajustements pendant la mi-temps.

Si le remplacement de Richard Stochl par Mickaël Robin ne changeait pas vraiment la donne au niveau des arrêts gardien, le passage en 5-1 avec Michael Guigou devant allait elle plus que perturber la machine allemande. Passé un nouveau petit temps d’observation, le duo Michael Guigou – Vid Kavticnik allait bouleverser la physionomie du match. L’ailier français en piquant les ballons et bloquant la circulation adverse et l’arrière ailier slovène de plus en plus français en scorant à 4 reprises pour remettre le MAHB devant au score. Comme on avait toujours un Luka Karabatic de gala, que William Accambray se décoinçait et faisait enfin parler son mélange vitesse puissance que personne ne sait arrêter, logiquement Montpellier dominait presque tranquillement la fin de match.

Sans faire dans l’excitation, ralentissant volontairement le jeu pour ne pas donner au Rhein Neckar Löwen les ballons pour ce jeu rapide qu’il affectionne tant, Montpellier menait parfaitement sa barque vers une deuxième victoire de rang en terres allemandes. Richard Stochl faisait même les arrêts en fin de match et même si Gregorz Tackzyck essayait de prendre le jeu à son compte, rien n’y faisait, Mannheim avait laissé passer sa chance en fin de première période, lorsqu’il avait réussit à bloquer la machine offensive du MAHB. Deux buts c’est finalement l’écart que vont ramener les hommes de Patrice Canayer de leur voyage outre Rhin, certes cela ne constitue pas une assurance tout risque face à une équipe qui a été capable de gagner dans la salle du Barca, mais à l’évidence, c’est un sacré pas vers le Final Four que les champions de France ont réussi à faire en ce dimanche de Pâques.

A Mannheim, SAP Arena
Le 25 avril 2011 à 17h45
Rhein Neckar Löwen - Montpellier AHB : 27 - 29 (Mi-temps : 12-9)
8 000 spectateurs
Arbitres :
MM Nenad Nikolic et Dusan Stojkovic (Serbie)

Statistiques du match à suivre...

Evolution du score : 2-2 5°, 4-4 10°, 6-6 15°, 7-8 20°, 10-8 25°, 12-9 MT - 16-12 35°, 18-17 40°, 21-21 15°, 22-25 50°, 24-27 55°, 27-29 FT.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités