mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Retour à l’envoyeur…
Retour à l’envoyeur…
30 Avril 2011 | Europe > Champion's League

Vainqueur de 2 buts en Allemagne, Montpellier a encore connu une seconde période catastrophique pour finalement s’incliner 35 – 26 et ainsi perdre la place pour Cologne que le match aller avait fait miroiter. Incapables de trouver des solutions offensives face à une défense allemande parfois à la limite mais toujours assez intelligente pour éviter la sanction, Montpellier n’aura pas été sauvé non plus par ses gardiens encore une fois trop transparents à ce niveau de compétition pour aider vraiment aider leur couleurs.

Comme la saison dernière Montpellier échoue en quarts de finale et cette fois en se loupant sur ses terres de l’Arena qui après l’échec initial face à Hambourg étaient pourtant devenues imprenables. Le coup risque d’être rude pour le champion en titre, mais aussi pour le Handball français qui loupe une superbe occasion de briller de mille feux tout en haut de l’Europe.

Pourtant la première mi-temps fut celle de tous les espoirs… Une attaque sur un tempo réfléchi comme au match aller, une défense à géométrie variable qui gène les grands gabarits allemands et Montpellier prenait tranquillement les commandes de la partie avec une ligne d’arrière Accambray – Bojinovic – Karabatic efficace à l’image d’un « Dougi » intenable et tout semblait dans le meilleur des mondes pour une fin en apothéose. Restait à effacer quelques pertes de balles ou shoot pris trop rapidement pour vraiment avoir une emprise totale sur le jeu. Même si la mi-temps arrivait sur le score de 17-15, il en manquait un peu pour que tout soit parfait. Michael Guigou réalisait quelques gestes magiques, la jeune classe des  pivots, Luka Karabatic et Rémi Salou faisait du très bon travail au milieu d’une défense plus que rugueuse. Mais entre encore un manque évident d’arrêts de gardien et une propension trop nette à encaisser toujours le même mouvement que ce soit à droite par Ivan Cupic ou à gauche par Uwe Gensheimer, avec un renversement quasi systématique de l’arrière latéral pour son ailier, il y avait un petit sentiment de « peu mieux faire » à la pause.

On pensait que Montpellier allait caler tout cela, rester dans son projet offensif qui lui avait permit de marquer 17 buts en 30 minutes et que les portes de Cologne s’ouvrirait, au contraire, c’est Rhein Neckar Löwen qui profitait de la pause citron pour se refaire une santé en défense. Et tout cela n’allait pas tarder à être très cinglant ! Un 3-0 d’entrée de seconde période, et même si Nikola Karabatic prenait ses responsabilités pour ramener son équipe au score, si Michael Guigou réalisait une roucoulette magique pour ramener le MAHB à 1 but, il était évident que la dynamique était passé dans le camp d’en face. Petit à petit les hommes de Gudmunsson marquaient leur territoire, profitait de chaque erreur adverse pour se lancer dans son jeu rapide préférentiel et surtout défendaient le plomb devant parfois une paire arbitrale un peu coulante.

Mais il est clair qu’en handball, l’arbitrage a tendance à pousser l’équipe qui fait le jeu et dans le domaine, Montpellier n’avait plus grand-chose à proposer. Un jeu le plus souvent en une passe avec une tentative d’exploit individuel, des shoots ratés face à un Swalomir Szmal des grands jours et pour finir le tableau, une défense qui ne trouvait toujours pas la parade à ces fameux renversements arrières – ailiers. Mal partis dans cette seconde mi-temps, les Héraultais arrivaient encore plus mal et finissaient par concéder une défaite de 9 buts qui fait mal aux têtes et au moral pour eux et tous leurs supporters.

Encore une fois, le MAHB s’arrête aux portes du Nirvana, place au club souvent présenté comme le plus riche d’Europe, mais comme face à Moscou, Montpellier a eu sa chance, il l’a laissé passé dans une seconde période qui risque de trotter un moment dans les têtes…

A Montpellier, l'Arena
Le 30 avril 2011 à 17h00
Montpellier Agglomeration HB - Rhein-Neckar Löwen : 26 - 35 (Mi-temps : 17-15)
9 000 spectateurs
Arbitres :
MM Matija Gubica et Boris Milosevic (Croatie)

Statistiques du match à suivre...

Evolution du score : 2-1 5°, 6-4 10°, 9-8 15°, 12-10 20°, 15-12 25°, 17-15 MT - 18-18 35°, 20-22 40°, 23-26 45°, 23-28 50°, 25-31 55°, 26-35 FT.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités