mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Didier Dinart veut passer la 5ème
Didier Dinart veut passer la 5ème
25 Mai 2011 | Europe > Champion's League

Il est des joueurs encore en exercice, le recordman absolu des victoires en Ligue des Champions avec quatre succès en finale (une avec Montpellier en 2003, trois avec Ciudad Real en 2006, 2008 et 2009). Samedi, contre Hambourg, Didier Dinart participera à sa 8ème demi-finale en neuf saisons ! Le « Roc » de Pointe-à-Pitre savoure pleinement ces instants d’autant qu’il devrait mettre un terme à sa fabuleuse carrière d’ici deux saisons.

Quatre fois nous l’avons appelé et chaque fois, il a fallu remettre à plus tard, le moment de l’interview. Car ces temps-ci, Didier Dinart est un homme très occupé. A peine rentré du Super Globe au Qatar (défaite en finale 25-28 face à Kiel), le défenseur de l’équipe de France a repris son quotidien espagnol (la famille, les affaires et les entraînements avec le club). Et puis, il y a eu l’imprévu. Ce volcan islandais qui s’est mis à faire des siennes et contrarier tous les plans. Pour éviter toute mauvaise surprise, le club a décidé de précipiter le départ pour Cologne à ce mercredi. Et Didier a du  adapter son emploi du temps. Mais il est parvenu  malgré tout,  à trouver quelques minutes pour répondre à nos questions.

Didier, pas si facile en ce moment de souffler ?
Non, c’est vrai, je suis très occupé. En plus ce mercredi, nous partons à 7h du mat et nous voyageons quasiment toute la journée pour rallier Cologne. Le club a préféré ne prendre aucun risque à cause du volcan. On se souvient de l’an passé où avec l’équipe de France, on était resté bloqué en Islande et on avait du rentrer par la route.

D’autant qu’il vous faudra arriver en forme à destination ?
C’est le moins que l’on puisse prévoir. En plus, face à Hambourg, on ne part pas favori.

Ah bon ?
Oui, je vous rappelle que Cologne, c’est en Allemagne et que Hambourg jouera « à la maison ». On ne sera pas à notre avantage. Sans chercher d’excuses, on sera en terrain hostile.

Est-ce qu’une victoire en finale de la Ligue des Champions sauverait la saison de Ciudad ?
Beaucoup le pense car nous avons perdu le titre national au profit de Barcelone.  Mais en même temps,  nous avons gagné la Coupe du Roi, la Super Coupe et la Coupe Asobal. Cette saison est loin d’être ratée et si en plus, on décroche la Ligue des Champions, elle sera exceptionnelle. Mais nous allons être confrontés  à une tâche très difficile.

On pourrait d’ailleurs retrouver une finale à 100% espagnole ?
Barcelone est favori contre Rhein Neckar Löwen, nous, nous avons le plus gros morceau. Même si nous avons éliminé Hambourg lors des trois dernières années sur deux matches, c’est sûr que sur un match sec, ils auront vraiment envie de nous couper la tête (sic). Ce qui est tout à fait envisageable et compréhensible.

Une 5ème Ligue des Champions à titre personnel, cela serait extraordinaire
C’est vrai que rentrer dans l’histoire, c’est toujours mon petit souci personnel.  Gagner le plus de titres possible, ce n’est pas le plus évident mais c’est ce qui fait avancer et je suis quand même content d’être là, au fil des années.

Il y a aussi votre investissement avec l’équipe de France. Vous avez pourtant renoncé à la tournée en Argentine
Oui, en fait il faut profiter de ce type de moments pour récupérer et se reposer pendant les deux mois de vacances qui nous sont donnés. Les organismes doivent être régénérés. J’ai des petits bobos que je dois soigner. Je pense déjà à la prochaine saison qui s’annonce assez longue et difficile avec au final, la préparation en vue des Jeux Olympiques. En une année, on aura eu trois compétitions majeures.

Claude Onesta a sélectionné Luka Karabatic pour prendre votre relève
Il a raison. Il faut préparer l’avenir. Il faut progressivement intégrer les jeunes et petit à petit, leur donner les clés. C’est important. A ce titre, je serai auprès des juniors en juillet en Belgique pour les aider à préparer le Mondial qui se déroule en Grèce. Je vais essayer de leur montrer les fondamentaux et les principes mis en place en équipe de France, notamment en défense. Ainsi, ceux qui peuvent prétendre à France A dans l’avenir ne seront pas dépaysés lorsqu’ils y arriveront.

Propos recueillis par Yves Michel (www.rtl-lequipe.fr)

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités