mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Un Barca patient payant
Un Barca patient payant
28 Mai 2011 | Europe > Champion's League

C’est encore une fois dans une ambiance de feu mais pourtant très bonne enfant que la première demi-finale de la  Champion’s League se lançait. D’un côté, les favoris évidents d’un public largement peint en jaune et bleu, le Rhein Neckar Löwen et en face le favori pour beaucoup d’observateurs après sa démonstration à Kiel, le FC Barcelone. Avec le soutien d’une très grosse partie des 19 000 personnes d’une Lanxess Arena bondée, les hommes de Gudmundur Gudmundsson avaient la ferme intention de faire mentir la prétendue supériorité du Barca.

Même privés de leur gardien suédois Jonas Sjöstrand, Barcelone entamait consciencieusement la partie. Même si le public avait de la mémoire et huait Siarhei Rutenka, cela n’empêchait pas le Bela-sloveno-espagnol de commencer le match tambour battant avec une passe décisive et un but qui propulsait les Catalans devant de suite. Mais en plus du droitier, un autre arrière planait sur le match, un certain Laszlo Nagy, impérial lui aussi avec un but et trois passes décisives. Alors Mannheim faisait ce qu’il pouvait avec ce qu’ils avaient, quelques coups individuels, quelques éclairs, mais ils étaient un peu largués dans ce début de match.

 Il fallait que les Allemands fassent quelque chose, et à grand coup de défense de fer, de jeu de transition gagnant, non seulement ils arrivaient à calmer les ardeurs catalanes, mais en plus à se reconstruire dans leur collectif. Swalomir Szmal qui faisait quelques beaux arrêts et patiemment sans s’affoler mais en mettant la salle en fusion Rhein Neckar Löwen revenait à 10-10 et tenait la baraque malgré une exclusion logique du suave Oliver Roggish. Arriver à égalité à la pause après un début de partie si laborieux, on pouvait penser que les Lions du Rhin étaient lancés.

Sauf que Barcelone ne l’entendait pas vraiment de cette oreille. Malgré un jeu d’arrière très parti mais assez mal arrivé, malgré des pertes de balles, malgré toute la volonté et l’envie allemande, le Barca tenait envers et contre tous. Si Mannheim arrivait à passer devant par Bjarte Myrhol, chaque petit but marqué par les noirs recevait en écho un but espagnol. Mais à force de tirer sur la corde des 3 mêmes arrières, la logique physiologique rattrapait les Allemands. Outre la sortie de Swalomir Szmal sur blessure, ils étaient un peu moins présents en défense, ils laissaient la base arrière catalane s’exprimer et surtout manquait de vivacité en attaque. Résultat un improbable 6-0 qui sentait très bon pour le Barca avant que l’inévitable mais un peu seul Uwe Gensheimer n’arrive à relancer la machine.

La salle et bien sur Rhein Neckar Löwen va y croire, même lorsque toujours en encore le meilleur buteur de cette Champion’s League et du match, c’est bel et bien le Barca qui se qualifiait comme la saison dernière pour la finale. Plus de variété tactique, plus de patience et plus de rotations sur la base arrière, le Barca avait fini par user toutes les bonnes volontés du Rhein Neckar Löwen, sachant laisser passer l’orage, mieux plier pendant la grosse domination teutonne, pour mieux assassiner froidement les espoirs de finale d’une des deux équipes allemandes de ce Final Four.

A Cologne, Lanxess Arena
Le samedi 28 mai 2011 à 15h15
Rhein-Neckar Löwen  -  F.C. Barcelone Borges : 28 - 30 (Mi-temps : 12-12)

19 000 spectateurs
Arbitres :
MM Nenad Krstic et Peter Ljubic (Slovénie)

Statistiques du match à suivre...

Cédric Sorhaindo : « L’entraineur a joué davantage sur la fraicheur. On est 16 et il s’est appuyé sur les 16. Au niveau de la défense cela apporte, car on a pu voir qu’eux ils s’appuient sur le même 7/8 de base. C’est peut-être là qu’on a fait la différence. Pour ma part, je n’ai pas réussi à prendre mes marques. On dira que c’est une perf à demi-teinte. Ce, même si mes partenaires et l’encadrement me soutiennent le contraire. J’ai mal joué… mais ça arrive. C’est dommage que la baisse de forme arrive aujourd’hui.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités