mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Quand les Gille jouent, c’est mieux !
Quand les Gille jouent, c’est mieux !
29 Mai 2011 | Europe > Champion's League

Salle pleine, le champion d’Allemagne, une des plus belles armadas de stars de la Bundesliga, tout était en place pour attirer les 19 000 spectateurs possibles de la Lanxess Arena. Sauf que tout cela se jouait pour la 3° place, en bref un peu plus d’Euros dans le porte monnaie, mais un titre qui s’était envolé la veille dans les demi-finales.

C’est dire si on s’attendait à du handball propre, avec de beaux gestes au vu de la somme de talents sur le parquet, mais pas forcément à une bataille de tous les instants avec en plus quelques changements. D’abord côté HSV, sans doute une petite prise de conscience que l’équipe était beaucoup plus équilibrée avec Bertrand Gille ne pivot et côté RNL l’envie de proposer un peu mieux en terme offensif que la veille.

Restait à régler l’envie et sur ce plan, Hambourg montrait de suite beaucoup plus de dispositions, et les 3 buts d’avance pris par les coéquipiers d’un Bertrand Gille de suite intenable signaient bien la domination initiale des champions d’Allemagne. Dans ce genre de rencontre, où les esprits ont du mal à se remettre de la déception de la défaite, le premier qui se met en mouvement à souvent le dernier mot.

Et même si Hambourg va finir par s’imposer 33-31, que Mannheim aura fait quasi constamment la course derrière, il n’en reste pas moins qu’il a fallu aller puiser dans les réserves pour le HSV pour s’offrir cette place sur le podium. D’un point de vue purement franco-français, ont aura bien évidemment apprécié la performance sur quasi tout le match d’un Bertrand Gille certes touché au coude, mais on connaît des pivots qui même sans être blessés ne valent pas un demi Gille. La cerise sur la gâteau va être la deuxième mi-temps de son frère.

Repositionné comme meneur de jeu en attaque, Guillaume va non seulement sortir quelques gestes magiques, comme ce costal remonté en lucarne coin court, mais aussi fluidifier et rendre plus imprévisible le jeu d’attaque de ses coéquipiers. Hambourg pourra éternellement se demander ce qui se serait passé si d’aventure une telle solution avait été choisie la veille face à Ciudad, en tout cas, après cette année où il n’aura pas été épargné par les blessures, le retour à ce niveau de jeu de Guillaume annonce un vrai casse tête pour Claude Onesta la saison prochaine. Après le mondial fabuleux de son frère, l’ainé de la fratrie Gille est de retour à son zénith.

A Cologne, Lanxess Arena
Le dimanche 29 mai 2011 à 15h15
Rhein-Neckar Löwen - HSV Hamburg : 31 - 33 (Mi-temps : 13-15)
19 000 spectateurs
Arbitres :
MM HORVATH Peter et MARTON Balazs (Hongrie)

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités