mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Les Experts s’exportent en Argentine
Les Experts s’exportent en Argentine
5 Juin 2011 | International

« Los Gladiadores vs Les Experts »  voilà comment sont présentées les deux confrontations qui tiennent déjà en haleine le public argentin les 8 et 10 juin prochains à Buenos Aires. En photo sur l’affiche officielle, les frères Diego et Sébastian Simonet, qui en juillet, arrivent à Ivry  font face à Jérôme Fernandez et Nicolas Karabatic. Tout un symbole !

Dans un pays où le handball n’en est qu’à ses premiers balbutiements mais où l’équipe nationale commence à faire parler d’elle (en témoigne son excellent parcours lors du dernier Mondial en Suède), la venue de l’équipe de France est reçue comme un honneur. Et lors d’une conférence de presse organisée il y a peu à Buenos Aires, Diego Simonet avouait que lui et ses camarades « étaient très excités à l’idée de  jouer contre la France et qu’il était toujours intéressant d’apprendre au contact des champions du Monde en titre. C’est une expérience unique et cela tombe très bien. Ils sont très forts mais nous sommes entrainés au combat. Je crois même que nous pouvons gagner au moins un match sur les deux proposés. »

Les Français sont donc prévenus et on se rappelle que cette équipe d’Argentine qui rentre d’une mini-tournée en Espagne (avec ce samedi, une défaite 34-23 contre la sélection nationale) leur avait posé d’énormes problèmes avant de s’incliner (30-27), lors du tournoi de Paris-Bercy, l’hiver dernier.   Mais c’est sans pression que les Bleus abordent ce périple. « Ce rassemblement est situé en fin de saison et nous ne sommes exposés à aucune contrainte de qualifications, souligne Claude Onesta. L’entraîneur tricolore se délecte toujours de ses moments. « On a plaisir à se retrouver, en toute convivialité, sur un continent qu’on ne connait pas et je crois que c’est le rôle de la nation qui domine le hand mondial d’aller dans ces lointaines contrées où le hand veut se développer. Si nous pouvons les aider, nous nous y prêtons volontiers. » La France est donc en mission avec un rang à tenir.

Mais cette tournée arrive à un moment où les joueurs aspirent plus à des vacances et à s’éloigner du handball qu’à remettre le couvert. Certains tauliers ont d’ailleurs décliné l’invitation. Non pas par lassitude mais par nécessité. « Je suis même étonné qu’il y ait autant de cadres  présents, s’empresse de préciser Claude Onesta. Parmi les absents, Didier Dinart (genou), Luc Abalo (épaule gauche) et Bertrand Gille (coude droit)  vont en profiter pour passer par la case « chirurgien » et effacer quelques bobos lancinants. Guillaume Gille lui, a eu une saison compliquée et a beaucoup tiré sur la corde. Dernier à renoncer à l’Argentine, Michaël Guigou a attendu le dernier moment mais ses douleurs au niveau des abdominaux ont pris le dessus. Dimanche, Claude Onesta a convoqué Arnaud Bingo.

De nouvelles têtes apparaissent également chez les Experts. Pour soulager Xavier Barachet qui fera le voyage mais qui souffre toujours de l’épaule, Kevynn Nyokas a été lui aussi, appelé en renfort. Le jeune arrière droit du Paris Handball (24 ans) sort d’une saison pesante où le spectre de la relégation a plané jusqu’à l’acte ultime. Blessé au pied et absent pendant près de six mois, le p’tit gars de Montfermeil termine en boulet de canon (69 buts en 12 journées). Il croisera la route d’un certain Luka Karabatic. Cette sélection n’est qu’une demi-surprise, Claude Onesta ayant depuis quelque temps, un œil sur le pivot montpelliérain. « Luka a fait une très belle saison. En club, il a assumé beaucoup de responsabilités, notamment sur le plan défensif. L’absence de Didier, qui sera définitive d’ici un ou deux ans, nous offre l’opportunité de lui faire confiance.» William Accambray et Xavier Barachet hier, Luka Karabatic, Arnaud Bingo et Kevynn Nyokas aujourd’hui, Kentin Mahé et d’autres demain, l’équipe de France n’est pas fermée et prépare déjà l’avenir. « J’ai tout entendu sur cette équipe, sourit Onesta, qu’elle était vieille et qu’on aurait de grandes difficultés après 2012 voire avant. Notre méthode est d’installer de jeunes joueurs progressivement. Il faut qu’ils assument petit à petit ce qu’on attend d’eux. En revanche, je suis sûr qu’on ne gagne pas des compétitions avec seulement des jeunes joueurs. » En attendant, c’est en Argentine jusqu’au 14 juin que certains vont aiguiser leur appétit. Après, il sera temps de penser aux vacances.

Le groupe pour la tournée en Argentine :
Gardiens :
Thierry Omeyer (Kiel) Daouda Karaboué (Toulouse) Cyril Dumoulin (Chambéry)
Arrières : Jérôme Fernandez (Toulouse) Xavier Barachet (Chambéry) Nikola Karabatic et William Accambray (Montpellier) Kevynn Nyokas (Paris) Sébastien Bosquet (Dunkerque) Daniel Narcisse (Kiel)
Pivots : Cédric Sorhaindo (Barcelone) Grégoire Detrez (Chambéry) Luka Karabatic (Montpellier)
Ailiers : Samuel Honrubia (Montpellier) Arnaud Bingo (Tremblay) Guillaume Joli (Valladolid) Cédric Paty (Chambéry)

Claude Onesta sur le grill
L’équipe de France est en mission de représentation en Argentine, dans un pays qui s’ouvre au handball.

L’équipe de France n’est pas vieillissante. Le souci constant est d’apporter du sang neuf sans se couper de ses indispensables cadres.

Dossier réalisé par

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités