mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Superbe passe de 3
Superbe passe de 3
31 Juillet 2011 | International

Les Bleues ont confirmé et de belle manière ! Après la victoire d’avril dernier au Tournoi des quatre Nations, après la démonstration toulonnaise de vendredi, les Françaises ont remis le couvert en s’imposant de 10 buts pour la 3° fois de rang sur les doubles championnes d’Europe et les championnes olympique.

Bien évidemment, la Norvège n’avait pas toutes ses stars, et le Mondial sera pour elle une compétition de rodage en vue des JO pour lesquels elles ont déjà leur ticket en poche, mais cela reste quand même une bien belle équipe avec de gros savoir faire offensif et surtout qui n’a pas l’habitude plier l’échine à répétition devant le même adversaire.

Et les filles de Thorir Heigeirsson le montraient d’entrée de match dans un Parnasse bien plein. Même en déficit de taille et de puissance, les nordiques arrivaient à trouver la faille par des tirs à travers et surtout bloquait la France dans ses intentions de jeu rapide, les obligeant à attaquer une 6-0 bien compacte, là où les Bleues ne sont pas le plus à l’aise. Résultat on avait un bon round d’observation pas trop prolifique offensivement qui nous amenait à un 3-3 à la 11° minute pas forcément emballant. Alors quand la France se sent du vague à l’âme, quand cela claudique un peu de partout, il y a une certaine Siraba Dembele pour remettre tout le monde dans le sens de la marche !

Contre attaque, un contre un, interception, prise d’intervalle et même tir au dessus de la défense, la meilleure joueuse du championnat de France allait faire feu de tout bois pour mettre les Bleues sur les rails d’un nouveau succès. Et les choses allaient même devenir très complexes quand Mariama Signate réglait la mire ! Elle qui avait eut du mal dans le Var se lançait dans un grand show de shoots de loin dont elle à le secret. Il n’en fallait pas plus pour que rapidement l’écart se creuse en fin de première période, la 6-0 tricolore avec un gros volume défensif « bouffant » littéralement toutes les velléités norvégiennes. Alors quand la défense monte son mur, qu’Amandine Leynaud fait son récital et que l’attaque trouve peu à peu ses marques, l’équipe de France devient une belle machine à gagner.

Et cela aurait même pu tourner à la déroute nordique sans quelques gourmandises aux tirs. Un peu plus de réussite ou d’application et les choses auraient viré au vinaigre pour la Norvège en début de seconde période. Heureusement pour elle, la France allait connaître un gros coup de mou physique à l’entrée du dernier quart de jeu, coup de mou qui va permettre à la Norvège sous l’impulsion d’une Oftedal insaisissable de revenir à un -5 qui rendait encore tout possible.

Un petit temps mort, quelques changements pour faire souffler les organismes les plus atteints et la machine bleue se remettait en marche pour finir par un +10 qui sonne bien clair dans la progression voulue et travaillée par le staff et les joueuses.  Il reste encore beaucoup de chemin avant le Mondial et tout le monde l’espère les JO de Londres, mais à l’évidence le travail et l’envie des Bleues de faire une petite révolution dans leur jeu offensif sans rien perdre de leurs qualités défensives commence à porter ses fruits ! Trois victoires de rang sur la Norvège valident parfaitement tout cela.

A Nîmes, Salle du Parnasse
Le dimanche 31 juillet 2011 à 18h30
France - Norvège : 29 - 19 (Mi-temps : 15-9)

3 500 spectateurs
Arbitres :
MM Lazaar et Reveret (France)

Les réactions
Amandine Leynaud

« On avait à cœur de montrer qu’on n’avait pas gagné le premier match par hasard. On a joué sur nos points forts comme la défense et on progresse de plus en plus en attaque. »
Allison Pineau au micro de Sport +
« On s’améliore de jour en jour. Notre jeu est meilleur même si on a toujours des moments de flottement et quelques problèmes à la finition mais il y a de beaux progrès. Il nous reste encore du temps pour peaufiner tout ça. »
Siraba Dembélé
« Les Norvégiennes étaient vexées ; elles ont donc été meilleures et ont proposé d’entrée un jeu différent. Mais on n’a pas craqué même si c’était dur physiquement. C’était beaucoup mieux au niveau du jeu. On peut être satisfaites. »

Statistiques du match
France
Gardiennes :
Leynaud (15 arrêts, 51 min.), Foggea (1 arrêt, 9 min.)
Joueuses : Goudjo (cap., 2/3), Dancette (1/3), Ayglon (2/6), Pineau (4/5 dt 1/1 pen.), Mendy (1/3), Baudouin (4/7 dt 2/3 pen.), Gnabouyou (0/2), Bruneau, Dembélé (7/8), Deroin (1/3 dt 0/1 pen.), Tervel, Limal, Piejos (1/3), Signaté (6/11)

Norvège
Gardiennes :
Solberg (14 arrêts, 60 min.), Odegard
Joueuses : Molid (0/1), Naess (0/2), Oftedal (2/4), Alstad, Wibe (1/2), Nostvold (1/3), Breivang (1/2), Solberg (0/2), Frafjord (1/4), Kristiansen (3/5), Kurtovic (3/7 dt 1/1 pen.), Riegeluth (2/3 dt 1/1 pen.), Snorroegen (3/4), Herrem (2/4)

Evolution du score : 1-1 5°, 3-3 10°, 6-5 15°, 8-6 20°, 11-7 25°, 15-9 MT - 16-11 35°, 18-12 40°, 21-14 45°, 23-17 50°, 26-19 55°, 29-19 FT.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités