mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Un coup d'éclat sans lendemain
Un coup d'éclat sans lendemain
9 Août 2011 | International

Piquées au vif après un dernier quart d'heure manqué face à la Serbie, les Bleuettes ont su réagir de la meilleure des façons en étrillant (26-13) l'Allemagne dans leur dernier match du groupe D. Une énorme performance défensive autour d'une Laura Glauser époustouflante. Hélas pour la sélection de Paul Landuré, les Serbes ont créé la surprise deux heures plus tard en s'imposant face à la Suède. Serbes et Suédoises sont donc qualifiées pour le tour principal. Malgré cette élimination, les partenaires d'Anais Lonzième ont livré un formidable baroud d'honneur, une prestation référence qu'il faudra réitirer pour terminer au mieux 9ème de cet Euro junior.

Passé l'écueil de la Serbie, la réaction d'orgueil des Tricolores ne s'est pas faite attendre : dès les premières minutes du match, la France est en place et récupère un maximum de ballons grâce à une défense hermétique. En attaque, les transmissions de balles sont fluides et la base arrière rayonnante. La France mène sereinement les débats en première période grâce notamment à la superbe prestation de Laura Glauser dans son but : seulement 6 buts Allemands encaissés sur cette première mi-temps. On comprend mieux pourquoi le coach Messin Sébastien Guardillou fait de cette joueuse d'à peine 18 ans la doublure d'Amandine Leynaud cette saison dans la cage du champion de France. La mi-temps est atteinte sur une marque confortable, 12-6 en faveur des coéquipières de Coralie Lassource.

DEFENSE DE FER... ENCORE ET TOUJOURS

Transparente 30 minutes durant, on attend une réaction d'orgueil à son tour de la sélection Germanique. Mais au contraire, ce sont les Françaises qui dominent outrageusement la seconde période : Anais Lonzième, Camille Rassinoux et Grâce Zaadi donnent au score une amplitude inespérée. Johanna Lombardo convertit froidement les jets de 7 mètres et la France s'impose tranquillement et sans forcer face à une bien pâle équipe Allemande (26-13).

A 18 heures, l'espoir d'une qualification est plus que jamais d'actualités pour les Françaises, devenues ensuite premières supportrices de la Suède. Hélas, les Serbes, ultra-motivées, vont dominer la Sélection Scandinave. Le dernier tir Suédois sur le poteau ne changera rien... La Serbie s'impose in-extremis (27-26) et se qualifie pour le tour principal en compagnie de son adversaire du soir.

Grosse déception dans le camp Tricolore, les Françaises ont tout de même livré une belle résistance à leurs trois adversaires... dans un groupe extrêmement compliqué. Reste à terminer à une place d'honneur, la 9ème est en ligne de mire. Prochaine étape, la France se retrouve dans le groupe I2 en compagnie de la Hongrie, de la Pologne et évidemment de son compagnon d'infortune... l'Allemagne.

A Maastricht (Pays-Bas), MECC
Le 7 août 2011 à 16h00
France - Allemagne : 26-13 (mi-temps : 12-6)
200 spectateurs
Arbitres :
MM. Panayides & Andreou (Chypre)

France :
Gardiennes :
 Glauser (15 arrêts), Chatellet
Buteurs : Lombardo (5), Coatanea (3), Lonzième (4), Bouchard, Lassource (2), François (1), Rassinoux (4), Asperges (2), Zaadi (5).
Entraîneur : Paul Landuré.

Allemagne :
Gardiennes : Giegerich (11 arrêts), Voigt (5 arrêts)
Buteurs : Haupt, Hubinger (1), Mazzucco (2), Schmelzer (1), Muller (1), Behnke (1), Minevskaja (7), Diehl.
Entraîneur : Heine Jensen.

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités