mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Nantes, première vigie du Phare
Nantes, première vigie du Phare
14 Août 2011 | France > LNH

Il n’y a pas eu de revanche pour Toulouse, Nantes a confirmé sa domination dans le premier trophée du Phare de Cordouan en s’imposant de 5 buts dans le second match de la compétition.

Même conditions, à peu près même résultat ! Toulouse aura pourtant fait grimper ses capacités offensives, notamment lors de la dernière partie du match où Jérôme Fernandez va prendre le taureau par les cornes et gratifier le public de quelques gestes marqués du sceau de la classe internationale. Mais cela n’a pas suffit pour contrer encore une fois la puissance collective du « H ».

Car c’est par là que la troupe de Thierry Anti a construit la gagne. Tout le monde sur la même longueur d’inde, personne ne force les choses pour son cas personnel et un groupe qui a très vite compris qu’il valait mieux faire la bonne passe que de prendre le mauvais tir. Alors à ce jeu, Toulouse aura lutté avec presque toutes ses armes, mais un peu en vain. On attend avec impatience dans la ville rose le retour sur les terrains du demi-centre serbe Danijel Andjelkovic, cela devrait amener de la fluidité et surtout décharger un peu le capitaine de l’équipe de France d’un poids, car animer, conduire, diriger, marquer et défense, cela pèse énormément.

Du talent il y en a à revendre dans ce Fenix de Toulouse, il faut que tout le monde soit sur la même longueur d’onde offensivement mais surtout défensivement. Pourtant le premier quart d’heure fut un vrai « à toi, à moi », mais entre une supériorité numérique plus que mal négociée et un gros fléchissement physique, la fin de la première mi-temps allait sonner la prise de pouvoir définitive de Nantes sur le match.

Attaque fluide et patiente, défense de fer devant un Marouene Maggaeiz soucieux lui aussi de se montrer après le show d’Arnaud Siffert la veille. Montées de balles et jeu de transition, attaque patiente et même avec un Kim Ekdhal du Rietz qui n’avait visiblement pas digéré le premier match, les choses étaient presque lumineuses pour les Ligériens. Au petit jeu des troubles fêtes, Nantes pourrait bien être en tête de liste cette saison. Si les Nantais arrivent à reproduire un tel jeu en championnat, ils vont en faire souffrir plus d’un ! Début de réponse déjà au Trophée des Champions à Monaco le premier week-end de septembre face à Montpellier en demi-finale.

Pour Toulouse, le chemin est encore long dans la construction du collectif, mais il reste encore de longues semaines pour y arriver et ne pas partir dans un début de saison qui pourrait être crispantes pour leurs ambitions.

Du côté de l’organisation, la joie était de mise pour la fin de cette belle première ! Deux équipes ravies de leur séjour sur la côte royannaise et qui s’engagent à bisser la visite pour la deuxième édition, un public qui a répondu présent pour voir les stars du championnat de la LNH en action et les politiques qui confirment leur réengagement dans le soutien de l’opération. On pouvait comprendre le grand sourire de Michel Salmon, le président du Royan Saint Georges Handball et cheville ouvrière de cette entreprise, à la sortie de la salle, on parlait du match mais aussi beaucoup de l’édition à suivre, dire si le projet peut maintenant grandir et s’imposer dans une période jamais simple pour les organisateurs d’événements dans le Handball.

A Royan, Espace Cordouan
Le samedi 12 août à 20h00
HBC Nantes – Fenix de Toulouse : 32 – 26 (Mi-temps : 19-12)
700 Spectateurs
Arbitres :
MM Monllor et Brianceau

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités