mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Une occasion unique…
Une occasion unique…
22 Août 2011 | France

Des experts dans un temple d’ordinaire dévoué à des pionniers… Trois Champions du monde au pays du basket, au pays des miracles. Bien avant que Claude Onesta et ses ouailles n’annexent la planète handball, Bozidar Maljkovic, précurseur génial, avait en effet conduit sa meute limougeaude sur le sommet le plus abrupt du vieux continent.

Dix-huit ans plus tard, le Toulousain Jérôme Fernandez, son acolyte Daouda Karaboué et le Nîmois Franck Junillon viennent à Beaublanc vanter d’autres mérites. Ce dimanche de fin d’été, les trois cadres de l’équipe de France ont décidé de troquer l’habit aux étoiles pour celui de défenseur de la cause noble. Alors qu’ils ont un titre olympique à défendre à Londres, qu’ils regardent l’Euro de janvier avec un œil malicieux, qu’ils misent beaucoup sur la saison qui s’annonce, ils ne manqueraient pour rien au monde ce match de gala dont les bénéfices seront entièrement versés à DK Cœur Afrique, une association qui aide au développement du handball en Côte d’Ivoire.

A l’initiative du Limoges Handball 87, en partenariat avec le Cabinet du Limousin et la jeune chambre économique de Limoges,  Toulouse et Nîmes vont donc se produire dans cette arène qui a déjà accueilli par le passé deux rencontres de l’équipe de France face au Portugal et l’Egypte. Il sera, cette fois question de préparation. D’amitié. Il sera question de solidarité.

Tarif unique : 5 euros [gratuit pour les moins de 10 ans]
Ouverture des portes à 13h30, match en lever de rideau Limoges [N3] / Toulouse [N2]

MATCH DE GALA
Palais des Sports Beaublanc à Limoges
TOULOUSE – NÎMES
Dimanche 28 août 2011
16 h00

Daouda, l’homme de cœur…
De l’Afrique, l’Européen ne voit que l’enveloppe extérieure, n’imagine que terres arides et crevassées, confusion, troubles et dénuement. De l’Afrique, l’Européen ne sait finalement rien ou pas grand-chose.
Daouda Karaboué est né à Abidjan, au temps où les enfants, par leurs sourires, leur gaîté, leurs jeux, leur exaltation exprimaient toute la vitalité de la Côte d’Ivoire. Il a quitté le pays à l’âge de dix ans, ni contraint ni forcé. Plus tard, il a ressenti le besoin de faire connaître sa terre à ses amis. Tous furent touchés. Tous furent enjôlés.

Initiée par Daouda Karaboué et ses frères handballeurs, Nicolas Ivakno et Damien Kabengele, DK Cœur Afrique est née il y a quatre ans maintenant. L’association a pour mission de faciliter l’accès à la pratique sportive des jeunes Ivoiriens, de participer à leur éducation et leur intégration sociale. En Afrique, comme partout ailleurs, les enfants n’aspirent finalement à rien d’autre qu’à l’égalité des chances…

Chaque été, DK distribue le matériel collecté au long de l’année, profite de son séjour au bord de la lagune pour prendre la mesure des besoins et réfléchir aux moyens de les combler. Chaque été, les intimes de Daouda partagent avec lui ce savoureux retour aux sources, prodiguent des conseils, s’enrichissent de chacune des rencontres.

Un sourire suffit parfois à rendre heureux. Mais l’association a aussi besoin de soutien, d’encouragements. De moyens pour remplir sa tâche. Elle a besoin d’être appuyée.

Un jour, Daouda Karaboué inaugurera le centre de formation qu’il rêve d’ouvrir à Abidjan. Et tous les gamins d’Adjamé, de Bingerville ou de Cocody, tous ceux qui ont envie de suivre l’exemple du gardien de l’équipe de France auront alors l’opportunité de s’élever. Car si leur vie est peut-être une peine, un tourment, ils la supportent avec une sérénité stupéfiante et ne demandent qu’à exprimer leur formidable vigueur.

Communiqué de presse DK Coeur Afrique

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités