mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
La LFH premier de cordée
La LFH premier de cordée
1 Septembre 2011 | France > LFH

Présentation de la 1° Journée de D1F.
Avec une semaine d’avance sur tout le reste du handball hexagonal, les filles de la LFH vont se lancer dans le grand bain de la saison 2011-2012. Il faut dire que la saison sera longue… Certes, il n’y a plus que 10 équipes dans l’élite nationale, mais le retour à la formule de play-off allonge la saison et entre la coupe de France, celle de la Ligue, les coupes européennes et bien  sur le Mondial au Brésil, il faut caler tout cela et ce n’est pas forcément simple.

Donc coup d’envoi de la saison de championnat dès ce  week-end, et déjà un joli choc qui devrait concentrer bien des attentions. Du côté des bords de l’Atlantique, Arvor va recevoir Le Havre et cela en avant première puisque ce match se jouera vendredi à Kerjezekel. Arvor et sa superbe saison en devenant dauphin du roi messin reçoit donc celui dont il a quelque part un peu pris la place, ce HAC qui a été si longtemps le plus grand opposant à la puissance lorraine. Pour retrouver son rang de prétendant, Le Havre a fait le grand ménage après sa saison 2010-2011 un tantinet compliquée. 11 départs pour 11 arrivées, cela s’appelle changer complètement de visage ! Quoique, dans les arrivées, le retour à la compétition de Christine Van Parys malheureusement touchée assez gravement au genou en préparation, les retours des Pradel et Dos Santos donne un petit air de déjà vu, du temps de la grandeur du HAC. Reste maintenant à transformer aussi cela en victoires, mais face à cet Arvor qui continue à se construire, la tâche ne sera pas simple et la préparation a montré que les filles de Laurent Bezeau seraient encore cette saison un gros morceau à avaler.

Mais si le Finistère va vibrer, tous le reste de la LFH va lui aussi tenter de lancer au mieux sa saison. A commencer par Toulon, qui voyant revenir sa formule gagnante, se laisse aller à quelques rêves de bis grande classe. Roi de France en 2010 via les Play-off, Coupe de France en 2011, les filles de Thierry Vincent aiment les épreuves couperet. Mais avant de se lancer dans la grande bataille il va falloir se qualifier dans un rang le plus cohérent possible et démarrer sa saison à Mios n’est pas une sinécure. Coupeur de têtes couronnées patenté ces dernières années, empêcheur de gagner en rond, le groupe de Manu Mayonnade, même encore une fois en ayant perdu quelques beaux fleurons, est souvent un cauchemar pour ses visiteurs. Avec le retour de sa joueuse emblématique, Myriam Borg Korfanty championne du  monde en 2003, le groupe a prouvé en préparation qu’il ne serait pas facile de le regarder par en haut. Du côté de Metz, on pourrait prétendre à un départ en douceur en recevant Fleury les Aubrais… Mais attention à la troupe de Christophe Maréchal, à force de tourner autour de la très bonne saison, les Orléanaises vont y arriver, tout commence à sentir les bonnes fondations et le club qui va pouvoir avoir de vraies ambitions à court terme. Faire un coup aux Arènes serait une bonne confirmation et malgré un beau recrutement et une très belle carte à jouer en Champion’s League, attention à ne pas se prendre les pieds dans le Taraflex d’entrée de championnat face à ces Panthères capables de tout.

Enfin, Nîmes et Issy Paris vont-elles aussi débuter à la maison. En recevant Dijon, les Gardoises auraient du être assez tranquilles pour leur début, mais les pépins physiques se cumulent pour la troupe de Manuela Ilie et l’arrivée d’un Dijon au visage extrêmement jeune donc capable de tous les exploits peut assombrir cette idée positive initiale. Que des départs du côté de Dijon, mais des jeunes qui aspirent à se faire une place en LFH et une osmose qui n’est pas à faire, les Delorme, François, Daquin et consort vont être tout de suite étalonnées par un costaud de la ligue féminine, même diminué, faire un coup face au H serait une vraie surprise pour beaucoup mais pas totalement irréalisable. Les absences de Sophie Herbrecht, Delphine Carrat, Blandine Dancette, Madalina Simule sans parler de la maternité de Maureen Marchal mettent Nîmes dans le rouge complet. Besançon sera dans le même cas que Dijon, théoriquement l’armada mise en place par Arnaud Gandais à Issy Paris est de nature à dominer un ESBf qui n’a du son salut qu’au rejet de Noisy le Grand champion de D2F pour manque de moyens financiers. Mais le haut niveau, c’est génétique dans le Doubs ! Certaines historiques comme les Grundisch, Racine ou Durant s’en sont allées, mais avec Gladys Boudan, la meilleure pivot de LFH la saison dernière et la recrue brésilienne Flavia Nascimento Da Silva, il y a du tout bon qui est arrivé à Besançon, il faut faire prendre la mayonnaise, mais dans le domaine Florence Sauval, elle aussi arrivée à l’inter saison, à de la bouteille. Un joli coup d’entrée  de jeu dans la capitale et la saison pourrait s’annoncer beaucoup moins stressante que la précédente pour le mythique ESBf. Sans parler d’un retour vers ses sommets des années 2000, ce genre de victoire pourrait sonner le réveil des ambitions. Donc attention pour Issy, avec des hauts et des bas en préparation, l’équipe parisienne doit être sur la défensive en recevant les Bisontines, démarrer par une défaite sur ses terres plomberait un peu tout le bien que l’on peut attendre de ce groupe bien remanié à l’inter saison.

Micro ouvert à….
Thierry Vincent, l’entraîneur de Toulon aime les play-offs. Il se rappelle qu’il y a deux saisons, son équipe est devenue championne de France, au terme d’une phase à élimination directe très disputée…. Le technicien varois mesure la difficulté de la tâche qui l’attend, d’autant que les Toulonnaises n’ont plus en leur faveur, l’effet de surprise et le championnat féminin est cette saison, encore plus relevé…


Nina Kamto, l’inamovible pivot sera encore sur le pont….
Championne en titre, l’équipe de Metz est candidate à sa propre succession. Avec une touche glamour cette année, puisque les Messines révolutionnent les traditions vestimentaires en adoptant le concept de la jupette. Côté effectif, Metz joue une certaine stabilité.

Propos recueillis par
© Yves Michel

ARVOR 29-Pays de Brest - HAVRE ATHLETIC CLUB

Pronostic : Arvor

Lieu :
KERJEZEQUEL
Rue d'Arvor 29260 LESNEVEN
Date :
Le 02/09/2011 20h30
Arbitres :
BOURGEOIS JEAN-FRANÇOIS
DENIS PATRICK

 

*****************************

METZ HANDBALL - FLEURY LOIRET HANDBALL

Pronostic : Metz

Lieu :
Les Arènes
5, avenue Louis le Débonnaire 57000 METZ
Date :
Le 03/09/2011 20h00
Arbitres :
BADER CLÉMENT
WEBER LOIC

*****************************

HANDBALL CERCLE NIMES - CERCLE DIJON BOURGOGNE

Pronostic : Nîmes

Lieu :
Le Parnasse
Route de St Gilles 160 avenue du Languedoc 30900 NIMES
Date :
Le 03/09/2011 20h00
Arbitres :
ROLLAND CYRIL
ROLLAND JEROME

*****************************

US MIOS BIGANOS - TOULON/SAINT-CYR VAR HANDBALL

Pronostic : Nul

Lieu :
Omnisport BIGANOS
Rue de la Verrerie 33380 BIGANOS
Date :
Le 03/09/2011 19h30
Arbitres :
MORENO JEAN-PIERRE
SERRANO MICHEL

*****************************

ISSY PARIS HAND - ES BESANCON FEMININ

Pronostic : Issy

Lieu :
Robert Charpentier
4/6 Bd des Frères Voisins Palais des sports 92130 ISSY LES MOULINEAUX
Date :
Le 04/09/2011 16h00
Arbitres :
CHARPENTIER FRANCK
DUCLOS SEBASTIEN

*****************************

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités