mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Si près….si loin ….
Si près….si loin ….
4 Septembre 2011 | Europe > Champion's League

Combien auront parié sur un match nul à l’issue de cette rencontre entre la solide équipe de Rhein Neckar et sa kyrielle d’internationaux, et le petit poucet français, qui pointe désormais de plus en plus souvent son nez à la fenêtre des « grands » ? Pas grand monde à entendre le microcosme handballistique ! La logique des effectifs, de l’expérience, voire du palmarès, devaient leur donnait raison. Heureusement le sport est amateur de suspense et aime les âmes combattantes !

Entre les allemands, qui ont joué le dernier final four (déjà invités !) et le vainqueur de la Coupe de France, qui goûtait aux joutes de la Champion’s League (avec l’espoir fou d’y voir une troisième équipe française participer) ce fut un vrai match d’hommes, engagé, serré, joué sans temps mort. Jusqu’aux prolongations, qui ont alors vu l’équipe au banc le plus dense prendre logiquement, le pas sur les jeunes nordiques, combattifs, mais usés par une heure de jeu intense à ne rien lâcher !

Dunkerque va aborder le match sans complexe, s’appuyant sur un bon gardien, et derrière sur Kornel Nagy, le hongrois, Dawid Nilsson le polonais et devant, un Baptiste Butto efficace (4) Les français arrivent avec deux buts d’avance à la pause mais perdent sur blessure, un argument en attaque, avec la sortie de Sébastien Bosquet (Cheville droite) (15-17)

La seconde période voit les hommes de Patrick Cazal revenir avec les meilleures intentions, le jeune Pierre Soudry, remplace S. Bosquet, avec culot et Baptiste Butto, inscrit son cinquième but sur un Thomas Svensson, qui le fait pourtant souffrir. En face le gaucher polonais K. Lijewski, marque de loin, mais Vincent Gérard fait des miracles et maintient l’écart, en stoppant des buts de Karol Bielecki, ou en défiant avec succès la « star » Uwe Gensheimer ! Le jeune gardien va aussi marquer un but superbe de sa « cage », suite à un arrêt sur Bielecki, profitant d’un changement de gardien. Il lobe Goran Stojanovic ! A mi parcours, les dunkerquois ont toujours deux unités d’avance. (21-23). Les allemands vont égaliser une première fois par l’intenable allier droit Patrick Groetzki, rapide et adroit, il fait oublier l’absence du croate, Yvan Cupic. C’est ensuite un chassé croisé jusqu’à la fin du temps réglementaire, la légende Thomas Svensson, fait le travail et Rhein Neckar aura même une balle de plus trois, mais Vincent Gérard veille, devant U. Gensheimer lui stoppant même un pénalty. Les joueurs, Baptiste Butto, J. Touati à droite, M. Mokrani, en pivot, et Kornel Nagy, précieux dans le money time, se battent, poussant les coéquipiers de Oliver Roggish à la faute. Les français égalisent à la dernière minute par Dawid Nilsson et vont même disposer d’une belle de match, qu’ils ne joueront, hélas, pas assez vite ! 28- 28. Prolongations !

Mais la chance était passée. Les hommes du coach Gudmundsson, expérimentés, vont vite prendre l’avantage, poussant les contres avec les deux ailiers Uwe Gensheimer et Patrick Groetzki, ils passent un huit à deux aux nordiques, qui craquent sur ces deux fois cinq minutes (de trop) ! La rentrée, dans les buts de William Annotel, ne changera rien. La logique finit par l’emporter mais Dunkerque et Patrick Cazal, donc c’était le premier match officiel en « Head Coach » apprennent vite. Sans complexe, avec un Kornel Nagy, qui va sans doute se confirmer comme une très bonne pioche et un Vincent Gérard qui n’en finit plus de surprendre et de tirer son niveau de jeu vers le haut, Dunkerque, devrait aborder les prochaines échéances européens (Coupe de L’EHF) et le championnat avec quelques ambitions. Reste un bémol : La blessure, qui semblait sérieuse de l’arrière international Sébastien Bosquet à la cheville ainsi que celle de Bastien Lamon pour qui l’on craint une rupture des ligaments croisés du genou. La Wild Card devait se jouer entre Kielce et Rhein Neckar Löwen.

Kielce, Pologne.
Le 3 septembre 2011 à 16h15
Rhein Neckar Löwen 36- 30 Dunkerque HB Littoral (15- 17)

2000 spectateurs.
Arbitres :
MM. Matija Gubica ; Boris Milosevic (Croatie)

© Cathy Tachdjian
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités