mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Montpellier reste Roi chez le Prince
Montpellier reste Roi chez le Prince
4 Septembre 2011 | France > LNH

A l’issue d’une finale qui a vite choisi son camp, Montpellier a réalisé le doublé au Trophée des Champions face à un Chambéry qui aura eu pendant un petit quart d’heure l’idée que l’exploit été possible.

Mais pour déboulonner le MAHB de son trône il faut faire dans l’excellence sur toute la durée du match, et même dans ce cas de figure, cela peut ne pas suffire comme la saison passée au même endroit dans la même compétition. Là, après une entame de match qui donnait le goût d’une belle bagarre, quelques décisions plus que mal perçues par les joueurs savoyards, des montées de balle tranchantes, des gardiens qui font les arrêts et le trou de 5 buts creusé en quelques minutes va se révéler insurmontable.

Chambéry avait oublié son jeu si plaisant de la veille face à Saint Raphaël, celui qui en avait fait le plus beau du week-end, celui qui lui aurait sans doute permit de secouer le cocotier et de stopper une série de 6 finales perdues. 6 finales, c’est beau, car on oublie souvent tous ceux qui auraient voulu y être, mais après la demi-finale de la veille, tout le monde envisageait du superbe, du grandiose voire de l’inoubliable. La crispation autour des décisions arbitrales, la perte de fluidité dans les transmissions et les échecs face à la paire Prost – Stochl auront eut la peau de tous ces espoirs.

Il n’en fallait pas plus pour que William Accambray perfore le mur de Savoie, que Vid Kavticnik joue les funambules sur le côté droit un temps abandonné à un Aymen Hammed vraiment dans le dur. Au contraire de son compatriote Wissem Hmam de plus en plus sur le chemin de la grande forme, le gaucher tunisien a encore trainé sa peine sur le week-end monégasque. Mais il restait le duo Tej – Luka Karabatic en pivot pour faire très mal, Nikola Karabatic pour guider tout cet ensemble. Et pour finir le cauchemar du CSH, car la deuxième période aura eu tendance à ressembler à ça, sur son aile droite, Dragan Gajic a fait comme la veille, dans l’impeccable avec son 5/5. En quelques rencontres, le Slovène a montré tout l’apport qu’il pouvait avoir sur son aile et quand on se souvient que la saison dernière c’est de ce côté que le blocage s’est fait face à Rhein Neckar Löwen…

Comme la saison dernière, Montpellier a engrangé le premier titre mis en jeu, son dauphin s’appelle Chambéry, à voir si la saison sera un nouveau recommencement de ce duel qui dure depuis plus de 10 ans. On pourrait quand même se dire que les Dunkerque, Saint Raphaël, Nantes ou Tremblay auront vraiment à cœur de troubler ce face à face.

A Monaco, Palais des Sports Louis II
Le dimanche 4 septembre 2011 à 15h00
Montpellier AHB - Chambéry SH : 30 – 23 (Mi-temps : 18-13)
2 500 Spectateurs
Arbitres :
Melles Julie et Charlotte Bonnaventura

Micro ouvert après une finale bien tristounette…..
Il n’y a pas grand-chose à penser de cette finale. L’écart entre les deux formations n’est manifestement pas aussi large mais Montpellier n’a eu qu’à dérouler, prenant rapidement la mesure d’une équipe chambérienne vite distancée et qui par manque de rotations, n’a eu d’autre ressource que de limiter les dégâts….

Après la finale de l’EuroTournoi, l’équipe de Montpellier se succède à elle-même au palmarès de ce 2ème Trophée des Champions. Patrice Canayer pouvait avoir le sourire à l’issue de ce dimanche plutôt fructueux.

Déception bien-sûr dans le camp chambérien et sentiment d’impuissance face à l’armada montpelliéraine qui remporte le 33ème titre de son histoire et une certaine fatalité du côté de Benjamin Gille, un des pivots savoyards

Propos recueillis par
Yves Michel

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités