mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Montpellier, St Raphaël et Chambéry s’installent, Ivry confirme
Montpellier, St Raphaël et Chambéry s’installent, Ivry confirme
19 Septembre 2011 | France > LNH

Réflexions après la 2ème journée de D1 masculine.
A peine deux journées dans le championnat de D1 masculine et trois équipes se partagent avec deux succès, la tête du classement. Montpellier et Chambéry sont sans surprise au rendez-vous. St Raphaël a rejoint le ménage à trois. Derrière, Ivry a confirmé face à Toulouse son bon match nul à Nantes. 

Avalanche….  75 buts empilés en deux rencontres, l’équipe de Montpellier part sur les bases de la saison 2009-2010 où avec une seule défaite au compteur, à Chambéry, elle avait terminé avec 7 points et surtout 130 buts d’avance sur sa rivale de Savoie. Ceux qui ne voudront pas tomber dans la facilité de dire qu’un 14ème titre est d’ores et déjà acquis, feront remarquer que dès le 2 octobre, les Héraultais auront la charge supplémentaire de la Ligue des Champions. Il sera facile de leur rétorquer que Chambéry aussi et que plus tard, Nantes et St Raphaël entreront à leur tour dans le cirque européen.
Montpellier a remporté deux finales, en ce début de saison, à l’EuroTournoi et au Trophée des Champions. Si à l’intérieur du territoire, les Héraultais n’auront pas grand souci à conquérir une nouvelle couronne, c’est bien hors des frontières que seront jugés Patrice Canayer et ses joueurs. L’autre soir, Istres déjà amoindrie, n’avait pas les armes pour lutter. Montpellier aime saler l’addition et au moment de passer à la caisse, les Provençaux ont compris leur douleur.

Expérience. Le suspens, Chambéry sait le ménager. Sans doute contre sa volonté. Deux matches, deux victoires mais des difficultés pour s’imposer. Les Savoyards donnent le tempo mais à chaque fois, la performance tient à l’expérience dans la gestion du money-time et à des exploits individuels : l’inspiration de Damir Bicanic et ses 8 buts contre Paris, l’intransigeance de Cyril Dumoulin et ses 24 arrêts (dont 5 penaltys) contre Nîmes. Nîmes qui était mené de 4 buts à moins de 7 minutes du terme, a emballé un peu tard la machine profitant aussi, du relâchement chambérien, pour échouer à deux longueurs au coup de sirène. Avec un peu plus d’application et par moments, moins de précipitation, les Gardois auraient pu créer la 1ère sensation de la saison. Cette courte défaite (même si défaite il y a) face à une des grosses cylindrées de la D .1 est encourageante pour la suite.   

Suspens. Scénario quasi identique à Nantes où Cesson, le repêché de la saison passée, a bien failli refaire le coup d’Ivry, une semaine plus tôt. Les Bretons se sont inclinés de deux buts mais ont fait douter une équipe nantaise qui n’arrive toujours pas à tuer un match lorsque cela lui est permis. Les Cessonnais ont une 1ère indication en ce début d’exercice : les recrues José Hernandez Pola, Mathieu Lanfranchi et Benjamin Briffe, respectivement auteurs de 10, 8 et 6 buts, donnent pleinement satisfaction.

Jeunesse conquérante. Encore cette saison, l’US Ivry fera confiance aux « produits » maison. De Damir Smajilagic, le plus ancien à Thomas Zirn, le petit dernier, ils sont plus de 50% de l’effectif à avoir grandi, adossés au gymnase Delaune. Et ces jeunes en ont bien profité samedi face à Toulouse. Privé au tout dernier moment de Diego Simonet (contracture à la cuisse droite), Ivry a imposé un train d’enfer dès le coup d’envoi (6-2 à la 7ème). Après avoir galopé après le score, marqué quelques buts (tout de même!)  et réajusté une défense déficiente, Toulouse est revenu à une longueur (11-10 à la 16ème). « Mais voilà, comme le fera remarquer Jérôme Fernandez, nous avons payé cette débauche d’énergie et surtout nous n’avons pas continué avec la même rigueur ».  Et Ivry va repartir de plus belle, notamment sous l’impulsion d’un Fabien Ruiz aussi incisif en défense avec son compère Bataille, qu’en attaque (3 buts en 3 minutes peu avant la pause). « Cette saison, il faut que je prenne mes responsabilités. On a contrôlé très rapidement le match et surtout commis peu de fautes. » Au retour des vestiaires, l’avance était déjà substantielle (18-13) mais sous la baguette de Sébastian Simonet qui prend de plus en plus d’épaisseur sur la base arrière, les Val-de-Marnais vont continuer sur le même rythme et gérer leur actif. Six buts d’écart (32-26) au final, Toulouse amputé d’un côté droit inexistant, tombe de haut.  «Il faut absolument qu'on reprenne confiance, prévient Jérôme Fernandez, qu'on gagne le 1er match le plus tôt possible, contre Créteil par exemple. » 

Créteil justement, attaquait son premier derby de la saison, contre Paris. Un rendez-vous particulier pour les frères Nyokas. Kevynn le Parisien n’avait jusque là jamais joué contre Olivier le Cristolien et en première période, l’avantage va tourner nettement en faveur du second (7 buts au total dont 5 dans ces 1ères trente minutes). Créteil a creusé très rapidement l’écart (8-4 dès la 13ème) profitant de l’incapacité du Paris Handball à organiser son jeu, autant en attaque qu’en défense. Olivier Nyokas et le toujours jeune Fabrice Guilbert à la manœuvre (15 buts à eux deux), l’excellent Arnaud Tabarand inflexible dans ses buts (14 arrêts au total), Créteil va regagner les vestiaires sur un coussin confortable de cinq buts (17-12). Au retour, sans doute piqués au vif, les Parisiens vont réagir. Grâce notamment à la rentrée déterminante de Mathias Ortega et un Kevynn Nyokas enfin plus précis. Créteil va essuyer en l’espace de dix minutes, un cinglant 1-6 (18-18 à la 40ème).  « Le syndrome de la reprise a ressurgi, comme la semaine dernière à Sélestat où nous avons connu le même scénario, remarquait Benjamin Pavoni, le coach cristolien. Il nous faudra corriger ces erreurs de régularité. » Paris va jouer un peu plus juste, bien aidé par les arrêts de Patrice Annonay mais sans pour autant passer devant. Pire même, dans les 4 dernières minutes, l’équipe de la capitale ne va même pas profiter d’une supériorité numérique pour recoller au score. Le jeune Hugo Descat (grâce à un but de « voleur de poules »), Fabrice Guilbert et Ivan Stankovic, dont on aura pu apprécier la percussion, se chargeant de maintenir l’écart de 3 buts (31-28).

 

Guillard guilleret. Mauvaise soirée pour Sélestat qui après avoir perdu au bout de 20 minutes son ailier gauche buteur Michal Salami (entorse au genou), est tombé sur un irrésistible Romain Guillard. Déjà coutumier du fait la saison dernière, l’arrière polyvalent de Tremblay était sur un nuage samedi soir en ne ratant sur l’ensemble du match, qu’un seul de ses douze tirs. Tremblay a fait le trou juste avant la pause (16-12). Tactique payante puisqu’au jeu de courir après le score, les Alsaciens se sont épuisés et ont cumulé les erreurs. Les joueurs de Stéphane Imbratta n’ont pas eu besoin de forcer leur talent pour s’imposer de 7 buts (31-24) et marquer leurs deux premiers points de la saison. Cette semaine, Tremblay récupère son capitaine Ibrahima Sall, de retour des Jeux africains mais devra encore se passer de son gardien Sébastien Mias qui a décidé de faire un break en raison de problèmes personnels. Samedi, Dragan Pocuca a tenu seul ou presque la baraque, le junior Cédric Taurea étant là pour faire le nombre. Une situation qui ne pourra pas durer indéfiniment.

La question de la semaine. Y’aurait-il pénurie d’arbitres en LNH ? Les duos Olivier Buy-Stevann Pichon et Jean-Pierre Moreno-Michel Serrano  ont à eux seuls, tenu le sifflet sur cinq des sept rencontres de cette 2ème journée.

Causerie d’après-match de D.1
Même si c’était dans le domaine du possible, le net succès d’Ivry sur Toulouse est une demi-surprise tant les Haut-Garonnais ont affirmé leurs ambitions en LNH. Depuis deux saisons, le recrutement est en d’ailleurs en conséquence. Mais voilà, la cohésion est loin d’être au rendez-vous. Constat amer de Jérôme Fernandez, revenu en fin de saison dernière dans le club de ses débuts pros.

Du culot, de la solidarité et de l’envie, c’est ce qui caractérise cette équipe d’Ivry en ce début de saison.  Après le match nul à Nantes, ces deux points pris contre Toulouse,  augurent pourquoi pas des lendemains qui chantent. Fabien Ruiz, phénoménal samedi sur la base arrière val-de-marnaise espère jouer les trouble-fêtes.

1er succès à domicile pour Créteil depuis son retour parmi l’élite. Fabrice Guilbert  ne s’enflamme pas. Pour le capitaine cristolien, il ne s’agit que d’une première étape.

Comme Créteil et Ivry, Tremblay a converti en succès, sa 1ère levée à domicile. Finaliste la saison passée de la Coupe des Coupes mais 7ème au classement de la LNH, quelles peuvent être les ambitions de l’équipe de Sébastien Ostertag ?

Qu’attendre d’un championnat où au palmarès, Montpellier risque sans trop de problèmes, de se succéder à lui-même ?  Le champion de France 2011-2012 n’est-il pas déjà désigné ? A quel niveau peut se situer Toulouse ? Autant de questions que Jérôme Fernandez qui a joué les Héraultais lors de la 1ère journée n’a pas éludées…

TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL - SELESTAT ALSACE HB 
31 - 24 (Mi-temps : 16-12)
Statistiques du match
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
RUE JULES FERRY 93290 TREMBLAY EN FRANCE
Date :
Le 17/09/2011 20h30
Arbitres :
CHARPENTIER FRANCK
DUCLOS SEBASTIEN

*****************************

US CRETEIL HANDBALL - PARIS HANDBALL 
31 - 28 (Mi-temps : 17-12)
Statistiques du match
Lieu :
ROBERT OUBRON
RUE PASTEUR VALERY RADOT 94000 CRETEIL
Date :
Le 18/09/2011 16h15
Arbitres :
BUY OLIVIER
PICHON STEVANN

*****************************

DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL - SAINT RAPHAEL VHB 
26 - 19 (Mi-temps : 12-15)
Statistiques du match
Lieu :
DEWERT (Stade de Flandres)
Salle Dewert Avenue de Rosendael 59140 DUNKERQUE
Date :
Le 14/09/2011 19h00
Arbitres :
BUY OLIVIER
PICHON STEVANN

*****************************

HBC NANTES - OC CESSON HANDBALL 
35 - 33 (Mi-temps : 18-16)
Statistiques du match
Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU 44200 NANTES
Date :
Le 17/09/2011 20h30
Arbitres :
MORENO JEAN-PIERRE
SERRANO MICHEL

*****************************

UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL - TOULOUSE UNION HANDBALL 
32 - 26 (Mi-temps : 18-13)
Statistiques du match
Lieu :
Gymnase Auguste Delaune
16 rue Robespierre 94200 IVRY SUR SEINE
Date :
Le 17/09/2011 20h00
Arbitres :
BUY OLIVIER
PICHON STEVANN

*****************************

USAM NIMES GARD - CHAMBERY SAVOIE HB 
22 - 24 (Mi-temps : 10-14)
Statistiques du match
Lieu :
Le Parnasse
Route de St Gilles 160 avenue du Languedoc 30900 NIMES
Date :
Le 16/09/2011 20h30
Arbitres :
BOURGEOIS JEAN-FRANÇOIS
DENIS PATRICK

*****************************

MONTPELLIER HANDBALL - ISTRES OUEST PROVENCE HANDBALL 
38 - 27 (Mi-temps : 19-10)
Statistiques du match
Lieu :
Gymnase Rene Bougnol
Avenue du Val de Montferrand 34090 MONTPELLIER
Date :
Le 16/09/2011 20h00
Arbitres :
MORENO JEAN-PIERRE
SERRANO MICHEL

*****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités