mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Une barre placée très haut
Une barre placée très haut
15 Septembre 2011 | France > LFH

Metz n’a pas encore trouvé d’adversaire à sa mesure sur la scène nationale. Les championnes de France ont accentué leur avance en tête de la LFH en dominant une pâle formation nîmoise.
 
Les filets des gardiennes nîmoises, Gervaise Pierson et Fanny Chatellet, ont beaucoup tremblé aux Arènes de Metz. Vingt-neuf fois, très exactement. Leurs poteaux aussi, plusieurs fois frappés par leurs hôtesses en première mi-temps. Nina Kanto a touché le pactole, en trouvant les trois montants d’un coup sur l’action amenant l’exclusion de Camille Ayglon, la deuxième en moins d’une minute pour le HBCN. Mais c’est Svetlana Ognjenovic, sur le penalty accordé et transformé, qui est venu le récupérer (10-6, 20’).

Il n’y avait guère que les barres pour entretenir un semblant de suspense dans ce sommet d’invincibles, plié en moins d’un quart d’heure. Même s’il se rend encore parfois coupable de nonchalance, le Metz Handball supporte bien la cadence de deux matches par semaine, imposée par ses obligations européennes d’octobre. L’assurance de Marion Limal à neuf mètres, l’efficacité coutumière des ailières en contre-attaque, en sont les meilleures explications.

En revanche, les bébés crocos gardoises ont semblé repues, quatre jours après leur festin toulonnais (victoire 25-26). Camille Ayglon, gargantuesque dans le Var (11 buts), avait un appétit d’oiseau face à son ancien club (4/11), alors que Nina Jericek (1/10) était carrément en grève de la faim. « On a été nulles, se désole l’ailière Blandine Dancette, celle qui a le moins gaspillé la nourriture (6/8). On n’a pas défendu ensemble, on n’a pas attaqué ensemble. On a un collectif tout petit, on n’a pas le banc de Metz ». Le désarroi était tel que certaines coéquipières ont supplié Lenka Kysucanova, spectatrice privilégiée du match, de réintégrer l’équipe…

Faute de banc, Nîmes (de nouveau à onze sur la feuille de match) a donc été mis au ban. Amandine Leynaud, « monstrueuse » dans le but messin selon son coach particulier, Jean Pietrala, le pense aussi. « Si on court, et que derrière, elles n’arrivent pas à changer, ça fait forcément la différence » analyse Mlle 58 % d’arrêts, épaulée par une défense dont le plan de rigueur fait l’unanimité. C’est bien simple : plus les Dragonnes jouent, moins elles encaissent de buts. 25 en ouverture contre Fleury, puis 21 à Mios, 20 à Dijon, et maintenant 18 face à l’adversaire présumé le plus fort du début de saison. A ce rythme, Toulon et surtout Niederösterreich, premier visiteur en C1, risquent de faire encore moins bien… « J’aimerais bien, mais la Ligue des Champions, c’est un autre niveau » rétorque Amandine Leynaud.

METZ HANDBALL - HANDBALL CERCLE NIMES 
29 - 18 (Mi-temps : 14-8)

Lieu :
Les Arènes
5, avenue Louis le Débonnaire 57000 METZ
Date :
Le 14/09/2011 20h00
Arbitres :
DENTZ THIERRY
REIBEL DENIS

Statistiques du match

© Laurent Hoppe
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités