mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Poitiers s’offre un joli futur
Poitiers s’offre un joli futur
19 Septembre 2011 | National > Nationale 1F

Avec deux joueuses au Mozambique pour les jeux africains, deux autres qui n’avaient pas encore leur licence, et dans le domaine le club poitevin a payé pour ne plus prendre de risque. Le Poitiers EC avait de quoi angoisser pour sa première au Bois d’Amour pour la saison 2011-2012. La réception du promu Bordes et sa kyrielle de jeunes joueuses aux dents longues se faisait pour le moins sous le mode compliqué .

Car avec au final seulement 8 joueuses sur la feuille de match, le risque de voir les organismes exploser en vol sur la durée du match était bien réel et le nouvel entraîneur poitevin Philipp Bangemann était un peu tendu lors de la lancée des hostilités. Mais rapidement il allait être rassuré, tout du moins sur la qualité de jeu sur la première partie du match. Si les Decherf, Edely, Pouget, Queriaud et autre Traineau était parties sous d’autres cieux, les nouvelles allaient montrer tout ce qu’elles peuvent apporter cette saison. A commencer par la révélation de match à ce niveau une Cathy Chaussy étincelante de puissance et de sens du jeu pendant les 60 minutes du match.

L’ancienne Celloise qui avait fait le bonheur du club de la banlieue poitevine, Migné Auxances lui permettant de monter jusqu’à la nationale 2, allait dominer le match de la tête et des épaules avec 10 buts et quelques mouvements d’école. Un peu obnubilées par la puissance et la vitesse de Brigitte Sawadogo, les Paloises allaient laisser le champ libre à la recrue poitevine et lui permettre de briller de mille feux. Mais pour ce faire il fallait du mouvement et de la qualité de jeu. Et dans le domaine, c’est un PEC transfiguré dans sa volonté de faire la passe supplémentaire, de jouer pour l’autre avant de jouer pour soi, ce qui faisait subir tout et un peu plus à un Bordes rapidement dépassé défensivement.

Peu mobiles, sans vraie entraide, les visiteuses allaient vite prendre cher par leur passivité défensive. Comme côté PEC, de ce côté, les choses étaient plutôt positives, rapidement l’écart prenait des proportions inquiétantes et même définitives à la pause avec déjà 9 buts de retard. Tout allait continuer en seconde période, Cathy Chaussy continuait son show bien aidée par les Turquand, Guédé et autre Kregbo alors qu’en face seule la hongroise Ferencz arrivait à trouver régulièrement des solutions. Ophélie Chuteau ayant en plus, l’idée de boucler ses buts, notamment aux jets de 7 mètres on arrivait à une addition très sévère d’une quinzaine de buts. Heureusement, la fatigue va un peu calmer les ardeurs poitevines et permettre à Bordes de réduire un peu l’addition, mais le mal était fait depuis longtemps et le PEC prenait une première victoire avec éclat et brillance.

Le retour de Chantal Okomba, meilleure marqueuse de N1 la saison dernière et des autres devrait mettre encore plus de variété dans le jeu PECiste, c’est dire si avec le jeu léché et brillant prôné par Philipp Bangemann, le futur du PEC pourrait être intéressant cette saison. Pour Bordes, difficile de faire pire et il est évident que les qualités de jeu qui ont permit la montée à ce groupe n’étaient pas présentes samedi au Bois d’Amour.

POITIERS EC HB - BORDES SPORTS
37 - 26 (Mi-temps : 20-11)
Statistiques du match
Lieu :
Gymnase du lycée des bois d'amour
rue de la garenne 86000 POITIERS
Date :
Le 17/09/2011 21h00
Arbitres :
MEYER CEDRIC
OUDIN JEAN-LOUP

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités