mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Chambéry et Montpellier à l’heure espagnole
Chambéry et Montpellier à l’heure espagnole
30 Septembre 2011 | Europe > Champion's League

Champion's League masculine, poule A, journée 1.
C’est par l’Espagne que les deux clubs phares du hand tricolore ouvrent leur saison en Ligue des Champions. Ce samedi, Chambéry se déplace à Barcelone chez le tenant du titre, dimanche, Montpellier accueille Léon. Deux oppositions, des styles, des ambitions et des moyens différents.
 

Même si elle a connu quelques changements de formules depuis 1957, la Ligue des Champions reste le fruit de toutes les convoitises. Depuis sept saisons, Espagnols et Allemands se disputent le trophée et si l’inquiétude de voir une hégémonie allemande a pu exister lorsque le Final Four a été programmé pour la 1ère fois à Cologne en mai 2010 et a consacré Kiel, le FC Barcelone et Ciudad Real ont balayé cette crainte en offrant en mai dernier, une finale de qualité remportée pour la 8ème fois de leur histoire par les Catalans.

Cette année encore, il faudra prendre les mêmes et sans doute recommencer. Barcelone, Kiel, Atletico Madrid (ex Ciudad Real) et Hambourg figurent dans le carré des favoris. Mais rien n’est figé. La saison sera longue avec notamment pour les internationaux, le bonus de l’Euro en janvier 2012 et une qualification pour les Jeux olympiques d’été. Le jeu va consister à déterminer lors de la phase de groupe qui se déroulera jusqu’au 26 février, quelles autres équipes pourront perturber cette bande des quatre ?

Montpellier s’est pris les pieds dans le tapis des quarts de finale lors des deux précédentes éditions et n’a plus atteint les demies depuis 2005. Cela commence à faire long pour un club qui a sans cesse investi dans ses structures et enrôlé des joueurs de calibre international. « Oui, mais les autres ont fait pareil et nous avons moins de moyens qu’eux, s’empresse de faire remarquer Michael Guigou. C’est devenu de plus en plus difficile de remporter la Ligue des Champions même si cela reste notre objectif. On peut dire qu’il y a huit équipes susceptibles d’arriver au bout et on en fait partie » L’ailier gauche de l’équipe de France qui n’a fait son retour à la compétition que la semaine dernière face à Nantes, retrouve peu à peu, ses moyens. « Cette semaine, l’équipe a bénéficié d’une préparation plus allégée. Pour ma part, j’ai effectué un travail complémentaire avec un renforcement du train inférieur. » Mika est toujours aussi excité lorsqu’il s’agit de  s’immerger dans une nouvelle campagne européenne, la 12ème du genre à son actif. « Il y a, c’est vrai, un changement d’ambiance, c’est très particulier. En plus, nous avons eu neuf jours pour y penser. C’est une nouvelle compétition qui commence et tout le monde est motivé. On entre dans le dur et les matches vont s’accélérer. » Une succession de rencontres que Montpellier avait eu du mal à assimiler la saison passée, les blessures venant au dernier moment, contrarier les plans pourtant millimétrés de Patrice Canayer. Il y a un an, Hambourg avait causé la surprise en s’imposant lors du 1er match pour l’inauguration de l’Aréna. Il est fort à parier que cette fois, Niko Karabatic et consorts ne se laisseront pas piéger, même si Léon possède avec Adrien Di Panda dans ses rangs, un des éléments les mieux renseignés d’Espagne sur les combinaisons montpelliéraines. Le gaucher, ancien capitaine de l’équipe de France juniors est ravi de retrouver ses potes, une ville et un club où il a passé de si belles années. Comme le match est programmé ce dimanche, nous aurons le temps d’en reparler.

Chambéry est également abonné à l’Espagne mais la tâche des Savoyards face au FC Barcelone est autrement plus compliquée que ne le sera celle de Montpellier face à Léon. Du moins, sur le papier. Pourtant, au cours de l’été, en préparation lors du tournoi de Doboj (Bosnie), l’équipe française a partagé les points avec son homologue catalane (24-24) mais comme le faisait remarquer Philippe Gardent, « le contexte n’était pas le même et si nous avons pu avoir un aperçu de leurs forces, ils n’étaient pas à plein régime. » Barcelone, pour Chambéry, c’est aussi le souvenir d’une double confrontation lors de la campagne européenne 2010-2011 où à l’aller au Phare, Laurent Busselier et ses coéquipiers avaient signé un des plus beaux exploits de leur carrière (27-26), avant de prendre une sévère correction lors du match retour (38-23).  « On veut faire mieux que l’année dernière, souligne le coach chambérien sur le site du club. Il ne faut peut-être pas rêver de gagner là-bas mais il faut fournir une prestation plus digne. Nous avions failli en attaque. Nous avons travaillé ce secteur et les montées de balles rapides. Il faut qu’on soit également hermétique en défense. » Même si Chambéry est au rendez-vous en ce début de LNH (3 victoires en 3 matches), c’est surtout grâce à des exploits individuels (Bicanic, Dumoulin, Barachet) que l’équipe a forgé ses succès, le collectif ayant encore du mal à trouver son rendement maximal. Le manque de rotations sur la base arrière est criant. La présence ce week-end dans le groupe pro du gaucher Thomas Capella (remis de son entorse au genou gauche) devrait soulager le trio Bicanic-Basic-Barachet. Autre retour attendu mais un peu plus tard, celui de Bertrand Roiné, touché au tendon d’Achille lors du dernier Mondial suédois. « J’ai discuté avec le coach sur l’opportunité d’aller à Barcelone, précise l’arrière international. Nous avons convenu qu’il était plus prudent d’attendre encore une semaine car je dois retrouver un peu plus de tonicité musculaire. Je ferai tranquillement ma rentrée pour la venue de Créteil en championnat. »

Trop souvent meurtri par des pépins physiques, Bertrand Roiné est impatient de rattraper le temps perdu. « Je n’ai repris l’entraînement que lundi dernier, cela fait plaisir de retrouver le groupe et surtout, c’est bien de ne plus être sur le bord du terrain. » Et pour ce qui est du match à Barcelone, qu’il suivra donc à la télé ? « Ca sera difficile de l’emporter. Il y aura plus de pression dans une semaine en accueillant les Suédois de Sävehof. » Autant la saison passée, les Savoyards avaient pris la foudre lors du tirage au sort en héritant de Kiel, Rhein Neckar Löwen, Barcelone, Celje et Kielce mais avaient atteint les 8èmes puis éliminés par Ciudad, autant cette année, l’affaire parait mieux engagée avec des adversaires largement à leur portée comme Schaffhausen, Sarajevo ou Sävehof. « A domicile, il ne faudra pas perdre de points, précise Philippe Gardent, et il va falloir aller en chercher à l’extérieur. » On ne prête qu’aux riches et du côté catalan, le coach Xavi Pascual a d’ores et déjà placé la barre très haut : « Nous sommes les champions des champions et la défense de notre titre commence samedi contre Chambéry. Par le passé, cette équipe nous a causé des soucis. Il ne faudra pas se laisser surprendre. » Barcelone qui à l’intersaison, a laissé partir pour l’Allemagne, Iker Romero et qui s’est renforcé en piquant Viran Morros à Ciudad Real et Mikel Aguirrezabalaga à Léon, a fait un sans faute pour ses débuts en Liga espagnole (4 victoires en 4 matches contre des équipes de 2ème partie de tableau). L’équipe où Cédric Sorhaindo entame une 2ème saison pleine de promesses est armée pour jouer sur tous les tableaux. Chambéry est prévenu et devra serrer les dents. 

Avant-goût
Cette 1ère journée de Ligue des Champions a débuté jeudi par la victoire dans le groupe A (celui de Chambéry), du Croatia Zagreb d’Ivano Balic qui a battu grâce notamment aux 8 buts de son ailier gauche Zlatko Horvat, les Suédois de Sävehof, 30 à 26. Dans le groupe C, Hambourg pourtant privé de Michaël Krause, Marcin Lijewski et Oscar Carlen a cartonné les Russes de St Petersburg, 32 à 20. Bertrand Gille a inscrit 4 buts, Guillaume Gille, un.

Les groupes en présence
G.A: FC Barcelone (Esp) Croatia Zagreb (Cro) Schaffhausen (Sui) Chambéry, Sarajevo (Bos) Sävehof (Suè)
G.B: Chekhov (Rus) Veszprem (Hon) At. Madrid (Esp) Berlin (All) Silkeborg (Dan) Kielce (Pol)
G.C: Hamburg (All) Cimos Koper (Slvn) Constanta (Rou) St Petersburg (Rus) Wisla Plock (Pol) Metalurg Skopje (Mcd)
G.D: Kiel (All) Montpellier, Copenhague (Dan) Leon (Esp) Pick Szeged (Hon) Partizan Belgrade (Ser)

Les rendez-vous du week- end
BARCELONE – CHAMBERY SAVOIE HANDBALL
Pronostic : Barcelone
Lieu :
Palau Blaugrana  - Barcelone
Date :
samedi 1er octobre à 16h15
Arbitres :
Lars Geipel et Marcus Helb (All)

MONTPELLIER AHB – ADEMAR LEON
Pronostic : Montpellier
Lieu :
Park&Suites Arena – Montpellier
Date :
dimanche 2 octobre à 17h00
Arbitres :
Michal Badura et Jaros Ondogrecula (Slvk)

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités